AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Louis de Brem [>Finem<]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Louis de Brem

avatar

Messages : 4

MessageSujet: Louis de Brem [>Finem<]   Mer 9 Avr - 10:03

Carton d'invitation


Registre des habitants de Paris

Nom & Prénoms : Louis de Brem, de son vrai nom : Louis Pierre Marie de Brem de Roussesbarbes.
Âge & Date de naissance : Le deuxième jour du mois d'Octobre de l'an de grâce 1866. Soit aujourd'hui 31 années.
Origine sociale : Bourgeoisie. Ancienne noblesse d'épée, vicomte pour être plus précis. Son père est un collaborateur important d'une grosse société de charbons dans le nord-est de la France.
Métier, occupation : Chroniqueur vedette à "Le Gaulois" sous le pseudonyme de "Pierre-Marie du Roy", officiellement il est avocat.
Ambitions : Faire une contre-révolution avec quelques articles.
Milieu fréquenté : Les salons bourgeois, les regroupements de grands artistes, les réunions d'avocats. Plus discrètement, le monde du journaliste et des Lettres.
Réputation : On a vite fait de le prendre pour un imbécile, mais en creusant on trouve plus que l'avocat fils de son père.

Tout esprit profond s'avance masqué
Description physique et psychologique


-Regardez bien ce jeune homme. Oui, oui celui-ci. Vous me direz qu'avec ses airs de sénateurs aigris il ne doit pas être drôle. Avec ses grands costumes bien fait, ses redingotes reluisantes de richesses, ses chapeaux de daims et en vison. Mais que nenni ! Derrière son air avare digne de Molière et son tempérament à faire rougir Narcisse se cache une personne qui mérite l'intérêt. Mais c'est bien l'un de ses défauts, à se donner des grands airs de Vendéens triomphants on pense simplement qu'il s'agit encore un de ces jeunes prétentieux qui ont vite fait d'être oublié. Un docteur en droit, sorti parmi les meilleurs de France pour le Bac de philosophie, tout pour nous faire penser qu'il ne s'agit que d'un rentier, vivant de frime et de luxe. Mais, une fois, rendez-vous chez lui : Rue Saint-Jacques dans le sixième. Ce n'est pas d'écrasants volumes du code Civil que l'on trouve, mais une pile d'articles de tous genres, moutles livres relatant sur la métaphysique et les sciences politiques, sur les affaires publiques, sur la finance et la philosophie politique. On y part de Voltaire jusqu'à l'Histoire de France en passant par quelques mots d'Alphonse Daudet. Cet homme à la fâcheuse habitude de vouloir cacher son intelligence et sa culture derrière un masque de mondanité aussi affreux que le visage d'un Maure.
-Vous en avez déjà vu .
-Ni l'un ni l'autre.

Seules les pensées que l'on a en marchant valent quelque chose
Test RP


Paris, une ville magnifique n'est ce pas ? Ses quelques années sur Versailles m'ont ramolli le cerveau. Me voilà de retour sur la capitale, mon doctorat bien ficelé sur le front, ma plume caché sous le manteau. Tout y est. Mon titre coincé entre les plis de ma veste. N'est-ce pas extraordinaire ? L'activité qui règne à la sortis de la gare. Les humains, tel un simple troupeau de gueux sans maître va et viens à des taches qui me sont totalement inconnues. Je ne connais pas ce charbonnier qui attend à quelques mètres de moi. Il ne me salue pas, on ne croisera sûrement plus jamais. C'est cela Paris. On se moque éperdument des gens, ils sont que des fourmis. Oh, je me suis acheter un appartement rue Saint-Jacques, il est sur que je croiserais du monde par là, du monde dont le visage finira par m'être malheureusement quotidien. Mais c'est cela Paris, le quotidien et l'inconnu dans un même lieu. Toute cette vie est pharaonique, titanesque, mais elle n'est rien. Un tout vide, voilà ce qu'est ce nouveau monde qui s'offre à moi, comme une putain vend son corps. Mais là ou la gueuse laisse la maladie, Paris vous mange l'âme. La syphilis de Paris c'est le mondain.
Mais ce n'est pas l'important du moment. Voilà qu'une voiture s'arrête devant moi. Une voiture comme tout autres, comme celle que l'on voit partout dans Paris, mais cela est déjà un signe de richesse suffisant, à quoi bon en avoir une spécialement grandiloquentes quand seul l'idée du prix d'une de ces banalités fait frémir d'envie ou de plaisir.
Le chauffeur est un vieux personnage qui semble aigris, le teint plus proche du vert pomme que du rose bourgeois. Ses yeux remplis de raideur ont pourtant un air malade qui vous donne le sentiment qu'on doit à cet homme toute la pitié du monde.
Et d'un coup de menton se voulant expressif il me désigne et posant les mots avec une lenteur et un snobisme exubérant.
"Monsieur le vicomte ?"
Ridicule, je trouvais cela totalement ridicule. D'un mouvement de lèvres je rapprochait ma moustache de mes joues, mimant ainsi un sourire. Et je me décidais enfin à répondre tout en vérifiant que mon ironie ne risquait pas d'être ouïe par des bonshommes.
"Pour vous servir."
J'avais d'ailleurs à peine commencé ma phrase qu'il descendait de voiture dans le but de m'ouvrir la porte dans une classe pathétique. Le pauvre vieux n'était à peine arrivé à faire taire ses rhumatismes pour mettre pied à terre que j'étais monté de mon pleins gré sans attendre autre révérences touts aussi gênantes dans ma sphère privée. Je supportais très mal ce genre d'acte de glorification inutile quand je me trouvais seul avec moi-même. Bien que l'attitude du "cocher" m'ait fait dessiner un grand contentement personnel sur le coeur dans un cadre plus officiel et plus public.
Mais me voilà installé dans cette voiture qui certainement m'emmènera pour de longues histoires.


Theatrum mundi

Pseudonyme : Haha, disons pourquoi pas : Petrus !
Âge : Majorité absolue.
D'où nous venez-vous ? Du Royaume de France et de Navarre.
Quelque chose à nous dire ? Chouette forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guignol
Méfie-toi des gones que savent faire rien de rien, ils sont capables de tout.
avatar

Messages : 106

MessageSujet: Re: Louis de Brem [>Finem<]   Jeu 10 Avr - 21:29

Bonjour Louis !

Ta fiche est plutôt intéressante. Il y a quelques petites fautes de français ici ou là :
-le monde du journaliste et des Lettres.
-le monde du journalisme et des Lettres.

-Oh, je me suis acheter un appartement
-Oh, je me suis acheté un appartement

-Mais là ou la gueuse laisse la maladie, Paris vous mange l'âme.
-Mais là où la gueuse laisse la maladie, Paris vous mange l'âme.


Je ne vais pas tout corriger car ce n'est pas si grave. Relis et corrige la quand même. De mon côté, je valide ton compte, te souhaite la bienvenue et t'encourage à venir RP avec nous !

A bientôt en jeu !

 

P.S. : N'hésite pas à revenir vers moi pour n'importe quelle question !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis de Brem

avatar

Messages : 4

MessageSujet: Re: Louis de Brem [>Finem<]   Ven 11 Avr - 4:50

Merci beaucoup ! En effet, je suis confus d'avoir oublié de me relire correctement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Louis de Brem [>Finem<]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Louis de Brem [>Finem<]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: En scène ! (hors RP) :: Les Acteurs de bonne foi-