AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Ferdinand d'Allonne - La prestance de l'ambition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Ferdinand d'Allonne - La prestance de l'ambition   Ven 21 Mar - 7:21

Carton d'invitation à l'adresse de :
Monsieur Ferdinand d'Allonne.


Registre des habitants de Paris

Nom & Prénoms : Né Mabire, Ferdinand choisit, à l'aube de ses vingt-trois ans, un nom noble. Bien loin d'éprouver de la honte pour ses origines, ce changement fut surtout pour lui l'occasion de tourner en ridicule les Aristocrates et autres puissants. En effet, un détenteur de nom à particule trainant avec le peuple et prenant sa défense à la chambre et dans les livres, voilà de quoi faire grincer bien des dents !
Son prénom quant à lui fut donné par sa mère. Fervente catholique, bigote de son état, originaire d'Espagne, elle lui donna le prénom du très pieux Ferdinand II d'Aragon, dit le Catholique... Amusante étymologie pour un laïcard de cette trempe !  
Âge & Date de naissance : 38 ans, né le 14 janvier 1859.
Origine sociale : Né dans une famille de la bourgeoisie ordinaire de Cherbourg, son père fit recettes dans le commerce maritime avec les îles anglo-normandes et l'Angleterre.
Métier, occupation : Admirateur de Victor Hugo, suivant et ami de Jean Jaurès, cela fait maintenant douze ans qu'il s'est lancé dans la politique - du côté des socialistes - et dix-sept qu'il se fait régulièrement remarqué pour ses œuvres littéraires peux orthodoxes, proches, ans le fond et la forme, du naturalisme d’Émile Zola. Écrivain qui se veut complet, il cherche à explorer tous les genres de la littérature, abordant la poésie, le théâtre, le roman, le conte, les essais, le discours, etc. Philosophe, il enseignait cette discipline au lycée Louis-le-Grand. 
Ambitions : Même si son apparente modestie et sa verve socialiste ne le laissent pas supposer, Ferdinand cherche avant tout à marquer l'Histoire de son empreinte - tant politique que littéraire -, mais aussi à s'enrichir, ce afin que ses enfants ne connaissent pas les difficultés que connut leur père dans sa prime jeunesse.
Milieu fréquenté : Si l'on excepte les lieux de culture, d'art et de politique, Ferdinand ne fréquente aucune confrérie particulière... Même si son activité littéraire le pousse à désirer ardemment un salon accueillant les prosateurs de son espèce.
Réputation : Ferdinand étonne, cela est incontestable ! Homme de tous les combats, son éloquence, sa prose, ses vers et sa culture, le font craindre et détesté par ses ennemis, mais aimé et admiré par ses amis.

Tout esprit profond s'avance masqué
Description physique et psychologique


Écrire ici

Seules les pensées que l'on a en marchant valent quelque chose
Test RP


Écrire ici

Theatrum mundi

Pseudonyme : écrire ici
Âge : écrire ici
D'où nous venez-vous ? écrire ici
Quelque chose à nous dire ? écrire ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ferdinand d'Allonne - La prestance de l'ambition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: En scène ! (hors RP) :: Les Acteurs de bonne foi-