AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Césarine Levesque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Césarine Levesque

avatar

Messages : 5

MessageSujet: Césarine Levesque   Dim 18 Aoû - 10:11

Carton d'invitation


Registre des habitants de Paris

Nom & Prénoms : Césarine Levesque
Âge & Date de naissance : 30 juin 1874, 23 ans
Origine sociale : Ainée d'une fraterie de 7 enfants issu de parents paysans
Métier, occupation : Recherche un travail de domestique
Ambitions : Souhaite gagner assez d'argent pour ouvrir une mercerie et avoir une famille

Milieu fréquenté : Celui des petites gens
Réputation : Un visage parmi tant d'autres

Tout esprit profond s'avance masqué
Description physique et psychologique


  Césarine était une jeune fille resplendissante, pleine de vitalité et qui aurait pu être l'incarnation de la pureté. Elle était un peu plus grande que la moyenne et avait un visage gracieux entouré de longs cheveux qui cascadaient en de belles boucles brunes quand ses cheveux n'étaient pas retenus par la broche taillée dans du bois que son père avait offert comme cadeau de fiançailles à sa mère et dont elle avait hérité. Son petit nez en trompette lui donnait un air angélique, à l'instar de son sourire rayonnant. L'un de ses plus grands atouts était ses grands yeux aussi vert que l'émeraude qui ensorcelaient la plupart des personnes qui les croissairent. Son corps était fin et légèrement musclé grâce aux travaux dans les champs qui lui avaient aussi donné un jolie halle doré. Elle possédait une opulente poitrine qui lui avait valu l'intérêt de certains hommes peu scrupuleux.

D'ailleurs dans sa jeunesse elle s'était laissé peloter derrière l'église du village contre quelques pièces car sa mère venait de mourir après une longue maladie qui avait laissé sa famille sans un sou. Etant l'ainée d'une fratrie de sept enfants, elle dut s'occuper de ses frères et soeurs alors elle avait trouvé un moyen comme un autre de gagner de l'argent. Elle avait honte d'avoir fait cela mais elle aurait tout fait pour ceux qu'elle aimait et était déterminée à leur donner le meilleur. C'était pour cela qu'elle était devenue stratège, rusé et un peu manipulatrice. Quand elle avait un but elle faisait tout ce qui était possible pour y arriver. Malgré ses actions peu recommandable, elle avait su rester très discrète et cela n'avait pas atteint sa réputation. Elle était malgré tout bonne croyante: allait à la messe tous les dimanches, se confessait régulièrement.

Encore aujourd'hui, elle avait des demandes plus ou moins subtiles de certains hommes, mais elle était fidèle à l'homme que son père lui avait choisi et qui aurait dû reprendre la ferme après celui-ci ; malheureusement un jour alors qu'il coupait un arbre, celui-ci ne tomba pas comme prévu et lui écrasa la jambe gauche. Le médecin avait dû l'amputer et maintenant il ne pouvait plus rien faire à la ferme : il restait cloîtrer à l'intérieur assit sur un fauteuil et utilisait des béquilles pour se déplacer. Elle n'aimait pas Gaspard, qui était pas un bel homme comme on dit mais il avait plutôt l'air brut que possède les paysans, mais il l'aimait alors elle essayait de le rendre le plus heureux possible et elle répondait à son devoir conjugal et même par certain moment il lui arrivait de ressentir du plaisir. Cet accident mit à mal leur finance. C'est pourquoi ils décidèrent que Césarine irait à Paris avec leur maigre économie avec l'espérance de trouver un bon travail pour ouvrir une mercerie et fonder une famille.


Seules les pensées que l'on a en marchant valent quelque chose
Test RP


Césarine se leva plus tôt que d'habitude, elle devait prendre le premier train du matin pour Paris. Elle avait préparé sa valise la veille emportant quatre tenues de travail et une robe du dimanche ainsi que quelques affaires de toilette. Ce voyage était rempli d'espérance pour elle et son mari car ils n'avaient plus de revenu depuis l'accident. Leur projet était d'ouvrir une mercerie à Paris, c'est pour cela qu'elle partait. Elle attendait l'arrivée de son père qui la conduirait à la gare devant sa maison située sur la terre familiale.

Son père arriva, elle monta d'un air taciturne. C'était la force des choses qui la poussaient à partir et non son propre choix réellement. Elle avait toujours pensé qu'elle passerait sa vie dans la ferme de son enfance au côté de son père et de son mari, elle se voyait déjà élever ses enfants ... maintenant tout était chamboulé et rien ne serait plus pareil. Ils arrivèrent à la gare et elle acheta son billet de train. Le trajet durerai cinq heures.

Le train entra dans la petite gare de Remaille et la jeune femme y monta, fit ses adieux à son père et il repartit aussitôt car il devait emmener son mari chez la soeur de celui-ci qui habitait à un demi-journée de charrette. Elle s'assit sur un siège du wagon de troisième classe qui pour l'instant était presque vide. Elle regarda par la vitre le paysage défilait et elle devenait de plus en plus morose. La peur de l'inconnu grandi en elle. En effet elle ne connaissait rien de la ville et de ses coutumes d'autant plus qu'elle partait seule et elle ne voulait pas le rester. Mais derrière cela se cachait une pointe d'impatience et de curiosité, après tout c'était pour le bonheur des siens qu'elle montait à la capital et elle était prête à tout pour eux-même à tomber dans les bas fonds. C'est sur ces pensées rassurantes qu'elle s'endormit.

Cinq heures plus tard, elle se réveilla brusquement, on lui avait volé une de ses bourses d'argents ! Elle contenait le de quoi vivre pendant un mois. Cela la démoralisa et elle comprit que la vie parisienne pouvait être dangereuse pour ceux qui ne font pas attention et surtout elle était impitoyable. Quand elle descendit, elle resta sans voix et elle se sentait toute petite dans cette immensité et ce fourmillement de personnes de toutes les classes et de tous les âges. Elle n'avait jamais rien connu d'aussi vivant que cette ville, elle pensa que celle-ci lui réserverai quelques surprises, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Dans cet environnement, elle se sentait minuscule, fragile et la peur était revenue plus forte. Elle était perdue et ne savait pas quoi faire ...


Theatrum mundi

Pseudonyme : Camélia
Âge : 17 ans
D'où nous venez-vous ? de Paris
Quelque chose à nous dire ? Avatar ligne 22 de la galerie


Dernière édition par Césarine Levesque le Mer 21 Aoû - 5:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Césarine Levesque   Mar 20 Aoû - 23:45

Bien le bonjour, Césarine, et bienvenue à nouveau !
Je tenais d'abord à te dire que ta fiche était très bien et que tu avais bien saisi le modèle. Wink Il y a juste un ou deux petits détails à revoir rapidement, mais rien de grave, je suis sûre que ça va être réglé très vite !

Alors, d'une part, il y a des fautes ça et là. Je sais que ce n'est pas forcément facile et qu'on ne peut pas tout éviter, mais il y a certaines fautes (comme "bource" au lieu de "bourse" par exemple) qui peuvent être évitées en - au choix - utilisant un correcteur sur navigateur, un traitement de texte ou encore Bonpatron (ça marche pas mal, même pour certains problèmes d'accord). Ensuite, deux petits anachronismes de termes : "qui était pas un canon" et "pensées remotivantes" ; je te fais confiance pour trouver des équivalents qui fassent moins actuels. Wink
Et enfin, la chose sur laquelle je voudrais revenir, c'est l'accident de Gaspard. On avait évidemment dit que c'était bon pour qu'il ait eu un accident et tout, c'est au sujet de la gravité de la chose que je m'interroge. Bon, une double amputation, selon les conditions de l'époque, ça me semble possible - bien que risqué - mais, sans rentrer dans les détails, je ne vois pas trop la possibilité, après ça, d'envisager le devoir conjugal ou de rêver de fonder une famille. En outre, les fauteuils à roulettes sont très chers à l'époque (le père de Césarine pourrait en fabriquer un lui-même, cela dit). Du coup, je me disais que, peut-être en "limitant un peu les dégâts" pour garder la cohérence de la fiche ? Qu'en penses-tu ?

Dans tous les cas, comme tu vois, ce n'est pas grand chose ! Je te laisse éditer ça (pour la dernière question, hésite pas si tu veux en discuter, expliquer mieux ton choix). Je suis à ta disposition si tu as des questions ! Wink

A très bientôt j'espère !

(P.S / En revanche, certains détails du personnage ou de la fiche font très XIXe siècle - le côté bonne chrétienne, l'histoire du pelotage derrière l'église, etc. - c'est génial 8D)

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Césarine Levesque

avatar

Messages : 5

MessageSujet: Re: Césarine Levesque   Mer 21 Aoû - 5:46

J 'ai utilisé comme tu me l'as conseillé Bonpatron donc j'ai corrigé les fautes. Ensuite j'ai remplacé "qui n'était pas un canon" par "qui n'était pas un bel homme" et "pensées remontivantes" par "pensées rassurantes".

Pour l'accident de Gaspard j'avais les 2 jambes pour justifier le fait qu'il ne va pas avec elle à Paris mais si avec une jambe d’amputer, cela ne pose pas de problème qu'il ne vienne pas à Paris alors cela règle le problème du fauteuil car il peut se déplacer en béquille et j'imagine que pour il n'y a plus de problème pour le devoir conjugale ? (J'ai déjà modifier dans ce sens)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Césarine Levesque   Mer 21 Aoû - 19:42

Eh bah c'est parfait, Césarine ! Je m'empresse de te valider ! Tu peux dès lors commencer à Rper, faire connaissance avec tout le monde dans les discussions et sur la CB - sans oublier de créer ta feuille de personnage ! Bienvenue !

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Césarine Levesque   

Revenir en haut Aller en bas
 

Césarine Levesque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: En scène ! (hors RP) :: Les Acteurs de bonne foi :: Spectacle vivant-