AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mar 27 Aoû - 5:19

Le membre 'Yann Le Guélec' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Perception' :

Résultat : 5

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Augustin Lepic
Une belle écriture mène à tout.
avatar

Messages : 72

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mar 27 Aoû - 22:41

« Monsieur, quel est votre avis sur la pièce ? Je dois dire que c'est ma première fois, peut-être saurez-vous éclairer mon ignorance ? »

La voix de sa voisine de derrière le surprend. Choisit-elle vraiment de s'adresser à lui plutôt qu'à son mari ? Soit c'est particulièrement aimable de sa part, soit il y a de l'eau dans le gaz au sein du couple... Mais non, ils semblent en bons termes.

Augustin se retourne tout à fait :

« Eh bien, je ne suis pas moi-même un habitué de ce genre de spectacles mais... » Il semble hésiter un instant, puis un demi-sourire apparaît sur ses lèvres. « Pour tout vous dire, j'ai trouvé ça un peu ballot. Mais l'acteur - comment l'avez-vous appelé, Monsieur ? Mascarille ? - est plutôt bon, en effet. »

Il semble vouloir ajouter quelque chose, mais le rideau se relève et il est curieux de voir la suite. Aussi se remet-il sagement face à la scène pour suivre les pièces suivantes... qui le mettent, et c'est sans doute l'effet escompté, extrêmement mal à l'aise. Il se sent oppressé, il étouffe, il voudrait être seul et à l'air libre. Il s'apprête d'ailleurs à quitter son siège, incapable de rester là plus longtemps, lorsque l'on annonce un entracte. Ouf.

Il se lève, sourit au couple de derrière (« A tout à l'heure ») et s'extrait enfin de son rang. De l'air !
Mais en se dirigeant vers le hall, son regard est attiré par une porte mal fermée, là-bas, au fond d'un couloir. Il hésite un instant, regarde autour de lui puis profite de l'agitation générale pour se faufiler dans le couloir sombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mar 27 Aoû - 22:41

Le membre 'Augustin Lepic' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Perception' :

#1 Résultat : 2

--------------------------------

#2 'Dé spécial * ' :

#2 Résultat : 6

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Eugénie Landreau
Ninie-La-Noiraude
avatar

Messages : 243

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Sam 31 Aoû - 4:29

Ce n'était donc pas seulement sa faute, la pièce était bien curieusement montée ! Eugénie aurait bien voulu remercier l'homme de sa sollicitude mais les pièces reprenaient, le silence était de mise.

Les scènes se déroulaient dans une ambiance pesante, rappelant à Eugénie celle qui régnait au sein du théâtre à son arrivée. Elle revoyait la femme parler de mauvais oeil et de malheurs, accompagnée d'un homme parlant de scandales et de meurtres. Ils s'étaient donc tous donnés le ton !

L'entracte fut accueilli avec soulagement. Eugénie demanda à son époux l'autorisation de se lever, lui laissant le soin de satisfaire sa curiosité ou de saluer des amis s'il en trouvait. Elle avait grand besoin d'air, et de marcher. Peu habituée à tant demeurer assise, elle avait les jambes lourdes.

Elle vit alors cette porte entrouverte, invitant quiconque à y jeter un œil. La curiosité l'emportant, Eugénie passa sa main, poussant légèrement la porte pour pouvoir regarder. Un instant seulement. Comme on écarte un rideau pour regarder dans la rue en contrebas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sowsow07.tumblr.com/
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Sam 31 Aoû - 4:29

Le membre 'Eugénie Landreau' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Perception' :

Résultat : 6

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Dominique Lebrun
Être homme ? tu le peux. Va-t'en, guêtré de cuir
avatar

Messages : 160

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Lun 2 Sep - 8:17

Alors de couple mystère, point mais en revanche Dominique vit passer à toute allure le bonhomme du hall d'entrée. Le directeur, assurément. A la grande surprise de l'officier qui n'en attendait pas tant, il s'arrêta dans sa course, échangeant quelques mots avec lui, l'invitant à venir lui donner son avis.

« Mais bien entendu. »

Et le le petit homme de repartir de plus belle vers des occupations inconnues. Comiques, ces hommes de spectacle.
Tiens d'ailleurs, la porte qui l'avait englouti, au fond du couloir, était mal fermée. Dans sa précipitation, Méténier ne s'en était pas rendu compte. Mais où courrait-il donc ?
Dominique hésita. Il était seul dans ce couloir. Oh et puis ça n'était rien. Il s'avança vers la porte. Il jetterait juste un regard ; et quitte à être venu s'aérer et se dégourdir les jambes jusqu'ici, autant satisfaire sa petite curiosité. Il regagnerait sa loge ensuite jusqu'à l'entracte. Évidemment, il manquerait sûrement le début de la pièce, mais la perte ne devait pas être énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Lun 2 Sep - 8:17

Le membre 'Dominique Lebrun' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Perception' :

Résultat : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Elke von Herzfänger
Un jour je serais, le meilleur dandy, je moustach'rai sans répit
avatar

Messages : 358

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Lun 2 Sep - 20:58

L’entracte ne promettait de permettre qu’un bref échange, mais Elke prit le temps de rassurer Madame à propos de Désiré. De son côté, il en profita pour prendre la question de revers et demanda à Monsieur s’il se portait bien ces jours-ci, à Madame si tout allait à sa convenance. Les formalités furent brèves et bientôt on le lançait sur du discursif.

- Mais vous qui êtes encore si jeune, que pensez-vous de la provocation au théâtre ? Y a-t-il quelque art à être impertinent ?

Mais comment pouvoir répondre convenablement à un tel sujet en si peu de temps. Elke s’aventura à gagner quelques minutes :

« Monsieur, vous posez un question très profonde. Je ne voudrais pas vous décevoir avec un réponse hâtive : permettez-moi délayer mon impression jusqu’au prochaine entracte. »

Les pièces ensuite lui firent un drôle d’effet : pour tout dire, il n’était pas sûr d’aimer, quoiqu’il trouvât dans leur composition une essence étrangement savoureuse. Néanmoins, allait-on au théâtre pour le théâtre ? L’entracte suivant arriva enfin, et le jeune homme à l'adresse du couple :

« Voulez-vous me accompagner dans le hall ? L’air apaiserait notre conscience, ces pièces m’ont un peu étouffé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babylone
Paradoxe de la cité moderne
avatar

Messages : 67

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Lun 2 Sep - 23:04

Sa lumière s'éteint, son cœur se ferme, sa spontanéité meurt. Le jeune homme est intimidé. Tu as l'habitude.
Tu n'insistes pas, les yeux parcourant la scène et les histoires qui défilent dans une ambiance bien plus sombre et dérangeante que les précédentes. Tu apprécies, tu goûtes les saveurs acidulées de la décadence. Cependant tes émeraudes ne cessent d'observer furtivement mais attentivement ce qui t'entoure. Même dans la pénombre tu distingues la débauche : un couple s'embrassant trop passionnément, un autre ayant déjà passé le stade supérieur du plaisir, un homme les observant avidement. Tu souris doucement, une lueur de plaisir dans tes beaux yeux.
L'entracte sonne et illumine les esprits embrumés par le spectacle. Tu restes assise un long moment, attendant que la foule passe, tu n'as pas à te faufiler, tu n'as pas à les toucher ou à te faire bousculer.
Le jeune homme du 86 se lève assez rapidement, il est proche, tellement proche. Tu ne le regardes pas, tu attends juste qu'il agisse, soit en disparaissant soit en approchant encore d'avantage.
Les badauds le scrutent, lui lancent des regards désapprobateurs : il n'est qu'une gêne au milieu du passage. Une gêne inconsciente de l'être, une gêne à l'esprit volant.
Tu souris discrètement et te lèves gracieusement, tu t'arranges pour que ta hanche frôle le jeune rêveur. Une caresse, un simple souffle, mais tu sais que cela suffit.


Dernière édition par Babylone le Lun 2 Sep - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Lun 2 Sep - 23:04

Le membre 'Babylone' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Perception' :

Résultat : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mer 4 Sep - 3:10

Et puis finalement elle se leva, légère et envoûtante, faisant un demi-tour si gracieux qu’on aurait cru une danseuse étoile faisant un tour piqué. Yann immobile, la suivit du regard en prenant la teinte du tapis qui recouvrait l’allée central. Le regarda-t-elle ? Yann ne saurait le dire. Les yeux du goéland étaient perdus dans le flou drapé qui enveloppait le corps de Babylone. Et le pire (ou le meilleur !) était encore à venir. En effet, en passant à coté du pauvre breton, elle le frôla de sa hanche provocante. Le cœur du breton atteint alors un rythme qu’il n’avait connu qu’en de très rares occasions, quand une lame frôlait sa jugulaire ou qu’une arme à feu était pointée dans sa direction.

Et malgré tout, il eut la force de bouger, de faire un demi-tour et de suivre la sirène, lui, le pauvre marin dans ce sombre bateau prêt à s’échouer dans la nuit parisienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mer 4 Sep - 9:57

Voir sa chère et tendre s'adresser à un autre homme aimablement réveilla quelque chose, un sentiment assez sombre et inconnu... Que notre ramoneur préféra taire. Cela l'empêcha cependant de se concentrer sur le spectacle, qui semblait de toute manière bien trop sombre pour lui.
Pas encore marié, et le voilà déjà à s'inquiéter pour un rien ? Hors de question ! C'est pour cela qu'il laissa bien facilement sa fiancée se dégourdir les jambes sans lui... Mais ce n'est pas pour autant qu'il ne garderait pas un oeil sur l'homme quand il reviendrait.

Le drôle d'oiseau profita de l'entracte pour s'avancer dans les rangs, avant que les propriétaires des places ne viennent les réclamer. Il voulait simplement se repaître des discussions autour de lui et de la vue sur le reste de la salle avant que le spectacle ne recommence. L'oeil et l'ouïe bien à l'affut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mer 4 Sep - 9:57

Le membre 'Antoine "Le Zozio" Viret' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Perception' :

Résultat : 4

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Lun 9 Sep - 7:53

Dans la salle de spectacle

La salle ne s'était point totalement vidée. Parmi la rumeur des spectateurs paresseux, on entendait, comme bruit de fond, les petites machineries du théâtre qui déchaînaient leurs rouages, secrètement, derrière le rideau. Pour qui tendait l'oreille, on percevait parfois la rumeur des techniciens, le soupir des acteurs... Sur les sièges, quelques vieilles personnes ayant renoncé à ébranler leurs vieux os, la vieille dame catastrophiste de tout à l'heure, qui semblait entretenir son mari des mêmes inquiétudes et quelques parvenus faisant signe à qui daignait les voir. L'essentiel de notre histoire se passait ailleurs...
Dans le hall

Au fond du grand hall, qui vous avait accueilli tout à l'heure, l'on avait dressé une table sur laquelle un maître d'hôtel, parfaitement habillé de noir, servait des rafraîchissements. Des coupes de vin ou des verres de limonade étaient alignés - mais il fallait sans nul doute quelque pécule pour pouvoir les emporter. Point de panneau pour annoncer le prix, en revanche.

Le couple masqué était sorti en compagnie de M. von Herzfänger et devisait avec lui, en évitant les regards... A côté, M. Athys fulminait :

- Et l'on appelle ça du théâtre ?! Bien entendu, il y a de l'idée parfois, quelques interprètes pas mauvais, mais où sont nos bonnes vieilles ficelles comme on les aime, où sont nos convenances ?! Ce n'est pas de l'avant-garde, ce n'est pas du traditionnel... Alors qu'est-ce que c'est, hein, on se le demande !
~ * ~

Vers les coulisses

Une petite porte dérobée... Pour sûr, cela excitait les imaginations ! Un rapide coup d’œil derrière le rideau n'apprit rien à Messieurs Lepic et Lebrun... Ce fut sans doute ce qui les décida à s'aventurer plus avant. Eugénie Landreau, lorsqu'elle souleva timidement le rideau pour voir, aperçut sans doute les deux silhouettes s'éloigner - et peut-être même eut-elle le temps de reconnaître ce Monsieur sympathique qui était assis devant elle, au balcon... Elle eut au demeurant la chance de ne point être interrompue dans son observation et put rejoindre ou son fiancé dans la salle ; ou la foule curieuse dans le hall...

... Le couloir qu'empruntèrent M. Lepic et M. Lebrun était étroit et sujet aux courants d'air. Venant du pan gauche du mur, l'on entendait, étouffés, des bruits de conversation - sans doute le couloir longeait-il les loges du côté de la salle... Il y faisait très sombre. Au bout du corridor, nos deux curieux débouchèrent sur une petite allée où se multipliaient les allées et venues. Ils purent reconnaître certains des acteurs aperçus sur scène un peu plus tôt - ceux-ci les dévisageaient d'ailleurs avec incrédulité, bientôt prêts à leur demander ce qu'ils fabriquaient là. Les portes devant eux s'ouvraient, s’entrouvraient, dans des odeurs de sueur et de poudre de riz : c'étaient les loges de ce petit théâtre. Au loin, adossé au mur, Mascarille fixait les deux hommes avec un air goguenard, sans rien faire - il y avait cependant quelque chose de menaçant dans son attitude, comme un chantage muet : "faites quelque chose, et je crie à l'intrus !" C'est alors que M. Lepic put entendre une voix de serinette qui lui était familière.......

- Vous ici ! Mais qu'est-ce vous fabriquez ?!

Sidonie Bianchon, attifée d'une fort étrange façon, se tenait devant Augustin Lepic, les poings sur les hanches. Elle posa son regard sur Dominique Lebrun, qui venait d'apparaître derrière lui :

- Et z'amenez des z'amis en plus ! Entrez, z'allez vous faire tirer les oreilles si on vous voit ici !

Et elle les entraîna dans sa loge, avec une autorité de petite femme fatale. Il fallait dire qu'avec le fard étalé sur ses joues, le khôl qui soulignait son oeil bleu et ses cheveux dénoués tombant sur ses épaules, elle semblait soudain faire beaucoup plus que son âge... Un tel costume était presque gênant sur de si jeunes épaules... Mais l'accent des faubourgs, l'intonation encore un peu enfantine était bien là. La jeune fille jaugea du regard ses invités, presque fière de sa transgression :

- Qu'est-ce vous voulez ? M'souhaiter bonne chance, j'espère ? C'est qu'j'ai une sacrée frousse, j'ai jamais fait ça avant ! Z'imaginez, tuer un inconnu sur scène... ?!


Ses yeux brillaient d'une frayeur non maîtrisée...
~ * ~

Bientôt une petite clochette résonna : il était temps de regagner ses places. Seuls nos deux curieux ne purent l'entendre. La porte dérobée était maintenant bien dissimulée par le rideau. Le spectacle pouvait reprendre.

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Augustin Lepic
Une belle écriture mène à tout.
avatar

Messages : 72

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mer 11 Sep - 20:45

Lorsqu'il croise le regard de Mascarille, Augustin a un moment de doute. Va-t-il se faire houspiller, dénoncer, expédier, son nom inscrit à vie sur une liste noire... ? Mais non. Rien. Alors l'instituteur, dans un regain de hardiesse, s'apprête à demander la loge de...

« Vous ici ? »

Quelle coïncidence ! Il reconnaît la voix et se retourne, un demi-sourire aux lèvres... qui s'éteint vite. Il lui faut quelques secondes pour reconnaître, dans cette Salomé trop maquillée, la petite danseuse amatrice de gaufres. Il est décontenancé, un instant, comme un père devant sa fille adolescente, trop vite grandie. Gêné, un peu.

Il se reprend, néanmoins, tâche de n'en rien laisser paraître. Hé, quoi, elle est actrice maintenant, à quoi s'attendait-il donc ?

Il s'apprête à protester contre la présence de l'officier - comment a-t-il fait pour ne pas le remarquer plus tôt ? - mais ne le fait pas, sans trop savoir pourquoi. Peut-être parce qu'il sent que sa situation est fragile, et qu'il ne faut pas la compliquer encore en se lançant dans des explications qui pourraient le desservir. Peut-être aussi, simplement, parce qu'il se souvient que le militaire lui a inspiré confiance, tout à l'heure. Alors il se contente d'un coup d’œil au colonel : très bien, je ne vous trahirai pas.

Aussi se retrouvent-ils tous les trois dans une petite loge qui sent le renfermé.
Augustin ne quitte pas Sidonie du regard, il apprivoise sa nouvelle image, le cœur un peu serré. Il finit par lui sourire gentiment :

« Bien sûr, nous venons vous souhaiter bonne chance. Je ne voulais pas rater vos débuts sur scène, tout de même... ! »

Mais rapidement, les sourcils imperceptiblement froncés :

« Comment ça, tuer un inconnu ? Vous avez déjà joué la pièce une ou deux fois, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugénie Landreau
Ninie-La-Noiraude
avatar

Messages : 243

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Sam 14 Sep - 7:09

Sa curiosité satisfaite, Eugénie lâcha le rideau et tâcha de repartir comme si de rien n'était. Personne ne semblait l'avoir vu, chacun bien trop préoccupé par sa propre personne. Sans un mot la femme se rapprocha de son fiancé; elle tâcherait de lui tenir au courant de ses découvertes lorsqu'ils seraient entre eux. A moins qu'elle ne dise rien. Que penserait un homme s'il savait que sa fiancée épiait les gens ? Ce n'était pas une conduite appropriée par une dame. Non, mieux valait se taire pour le moment.

C'est ainsi qu'Eugénie se rendit auprès d'Antoine, lui touchant l'épaule pour lui dire qu'elle était là et avait fini sa petite promenade.

— Nous devrions retourner à nos places, je crois que...

La petite clochette se fit entendre. La foule reprit sa marche impérieuse, chacun reprenant sa place. De peur de perdre Antoine, Eugénie lui prit la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sowsow07.tumblr.com/
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Dim 15 Sep - 7:08

A qui savait écouter, une salle de théâtre était un endroit fascinant. Le véritable spectacle se déroulait rarement sur scène. Le drôle d'oiseau en était là de ses réflexions lorsque un léger toucher sur l'épaule le surprit. C'était son Eugénie.

- Nous devrions retourner à nos places, je crois que...

Antoine aurait voulu discuter avec elle, mais la clochette sonne, et elle lui prit la main, ce qui le remuait encore à chaque fois.

Ils se rassirent. Pendant que le rideau se levait, le ramoneur se pencha vers sa fiancée, lui chuchotant à l'oreille pour ne pas déranger leurs voisins.

- As-tu vu quelques faits et gens intéressants pendant ton escapade ? J'ai ouïe dire... Enfin, il faut que je me renseigne par moi-même.

A force de le côtoyer, Eugénie avait peut-être compris que la définition "d'intéressant" de l'ancien Zozio était très différente de celle des autres Parisiens.

- Nous irons voir cela à la prochaine pause, qu'en dis-tu ? lui demanda-t-il, avec, aux lèvres, son grand sourire d'enfant ayant trouvé un nouveau jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babylone
Paradoxe de la cité moderne
avatar

Messages : 67

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Lun 16 Sep - 5:39

Tu l'aurais mené, mené loin des rivages connus de ce monde, dans les profondeurs de la débauche. Tu l'aurais brisé aussi, ou peut-être pas. Qui sait, sa spontanéité t'as touché bien plus que tu ne le crois.
Tu aurais fait tout cela et bien plus si ces bavardages murmurés d'un coin sombre de la scène n'avaient caressé ta délicate ouïe.
Les ragots, potins et autres racontars sont la source même des vicissitudes humaines. Ils t'attirent, pareils à un doux fumet, enivrant et délectable.
Un coup d’œil discret au matelot envoûté et tu disparais dans la foule, ton déhanché léger te traçant un chemin.
Qui est Aristide Leroy ? Cet acteur qui n'en est pas un ?
Quelques pas gracieux te ramènent dans les rangs et bientôt au pied de la scène, dans un coin sombre malgré les lumières aveuglantes. Trois marches gravies et te voilà derrière les rideaux gauches : plus personne.
Tu te mets à fouiller, discrètement et avec une élégance si éloquente que nul n'oserait t'accuser de quoi que ce soit.
Le tintement léger d'une clochette s'élève, tu hésites... Une seconde à peine. Tu reprends tes recherches en t'enfonçant dans les coulisses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique Lebrun
Être homme ? tu le peux. Va-t'en, guêtré de cuir
avatar

Messages : 160

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Lun 16 Sep - 5:56

Apparemment, l'homme et la petite actrice se connaissaient. Dominique en était assez surpris : la quarantaine ébouriffée n'avait pas franchement l'allure à faire rêver les filles de théâtre ou d'opéra. Mais bon, peut-être y-avait-il d'autres raisons à leur accointance, raison qu'il aurait été curieux de connaître. C'est qu'ils n'étaient pas nombreux, les motifs à fréquenter les actrices.

Enfin, peu importe la nature exacte de leur relation, elle les fit entrer dans la loge avant que quelqu'un ne leur demandât des comptes sur leurs présences toutes indiscrètes de ce côté-ci des coulisses. L'homme lui adressa un coup d'oeil qu'il prit comme un « je vous couvre ». Aussi le remercia-t-il par un léger hochement de tête.

L'officier allait renchérir sur l'aspect amical de la visite. Mais son « ami » ne lui en laissa pas le temps. Déjà, il réagissait avec vigueur à la dernière remarque de l'actrice. Et ce qui semblait l'étonner était apparemment plus le fait qu'elle doive tuer un inconnu, sous-entendant que la pièce avait été peu répétée plutôt que le fait de tuer un inconnu.

Évidemment, on ne tuait jamais personne au théâtre. Quand bien même le ferait-on, on ne saurait tuer un acteur à chaque répétition ; la réserve de volontaires nécessaire serait par trop considérable. Encore qu'il devait arriver chaque jour à Paris des tombereaux entiers de jeunes artistes sans autre talent que de se faire tuer. A moins qu'ils n’enivrent des pauvres. Enfin, la question n'avait pas lieu d'être.

Néanmoins, ce théâtre-là était un peu particulier. Dominique se rappela l'atmosphère lourde que plusieurs semblaient avoir perçue en début de soirée. Il se souvint avoir pensé que tout était possible. Alors ? Était-il concevable que cette jeune fille sous ses fards s'apprêtât à tuer quelqu'un ? Pour de vrai ?

« Oh, mademoiselle doit vouloir dire qu'elle est angoissée à l'idée de jouer un meurtre sur scène pour la première fois. C'est toujours différent, jouer une répétition ou devant un public, n'est-ce pas ? C'est votre première pièce ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Lun 16 Sep - 21:21

Yann avait suivi la sirène sans savoir où cela le mènerait. Dans la foule, elle était légère et vive alors que notre envoûté breton avait le pas lourd et maladroit. Alors, rapidement, il perdit sa trace. Lorsqu’il reprit pleinement ses esprits, il se rendit compte qu’il avait échoué dans le hall. On servait des rafraîchissements. Le Guélec resta un moment stupéfait devant le parfait alignement des verres, puis il jeta un coup d’œil aux personnes ici présentes. Toujours autant de bourgeois, de gens endimanchés, le plus souvent en couple, d’autres en petits groupes de quatre, cinq ou six personnes… Le Guélec se sentit seul. En temps normal, il aurait sans doute tenté de lancer une petite discussion informelle avec le maître d’hôtel (celui qui servait les rafraîchissements). Mais là, tout chamboulé qu’il était, il préféra retourner à sa place.

Et là, en arrivant dans la salle, il vit subrepticement sa sirène monter sur scène et partir derrière le rideau !

Mais que fait-elle ?

Une clochette tinta. Yann laissa passer les spectateurs qui venaient repeupler son rang puis il s’assit en regardant la place laissée vide à sa gauche, pris d’une légère anxiété.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Elke von Herzfänger
Un jour je serais, le meilleur dandy, je moustach'rai sans répit
avatar

Messages : 358

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mer 18 Sep - 4:30

Oui, ils l'avaient enjoint à garder leur secret, mais honnêtement, où était le plaisir ? Essayant d'être discrets là où on se doit d'être vu, sirotant un rafraîchissement de circonstance, le couple devisait avec l'allemand. Naturellement, la question de tout à l'heure était plus un prétexte qu'une réelle envie d'entendre le garçon s'essayer à l'art de la rhétorique cependant, il importait à Elke de ne pas la laisser en suspens. Le sort sembla lui sourire, il profita qu'un excité du bulbe se soit lancé dans une tirade lyrique pour intervenir. En se retournant vers le quidam, il se rendit compte qu'il ne s'agissait ni plus ni moins de Monsieur Athys en personne. Il était donc véritablement présent !

« A la bon heure » Lâcha t-il imperceptiblement à l'adresse du couple. C'était plutôt une façon d'introduire son prochain mouvement : il les inviter à le suivre. « Monsieur Athys ! Ce soirée aurait manqué de sel sans vous, elle aurait manqué de saveur sans votre intervention. Je crois nous n'avons jamais été présentés, permettez-moi. »

Il semblait que cela soit plus fort que lui... le risque, ultime excitation, semblait valoir davantage qu'une noble réputation...

« Voici des grands amateurs d'art, des êtres humains dotés de goût prononcé mais leur noblesse n'a pas permis de les faire venir sans artifice. Je ne suis pour moi, que leur obligé et votre serviteur, Monsieur Elke von Herzfänger. Je espère ne pas vous importuner de trop, mais vous disiez des propos très intéressantes. Et Monsieur tout à l'heure, » il indiqua l'homme au masque « me posait une question tout à fait passionnant. »

A Athys : « Monsieur, votre avis est des plus indispensables dans le monde, dites-nous je vous en prie, que pensez-vous de la provocation au théâtre ? Est-ce qu'il y a, dans le pièces que nous avons vu, un art, un sublimation, qui excuse leur impertinence ? »

L'approche était pleine d'enthousiasme, il est vrai, mais Monsieur Athys allait-il se laisser séduire par le trio ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Ven 20 Sep - 10:06

Dans le hall

M. Athys fronça un sourcil et l'assemblée avec lui. Qui était donc ce drôle qui se permettait tant d'impertinence... ? Le couple mystère sembla se ramasser un peu sur lui-même, hésiter - et ne suivit qu'à peine M. von Herzfänger. Ils eurent même un mouvement de recul lorsque leur comparse les présenta, en des termes fort choisis. M. Athys, quant à lui, laissa un sourire s'attarder sur son visage :

- Voyez-vous donc cela... Une mascarade. Tout à fait vaudevillesque.

Puis, se fendant de répondre à l'interrogation de M. von Herzfänger, tombant éhontément dans le piège :

- Il est clair qu'il n'y avait point tout cela dans les petites pièces que nous avons vues. Rien pour racheter leur "impertinence", comme vous dites. Il faut que tout soit résolu à la fin, que rien ne subsiste de la transgression une fois le rideau tombé, sinon où va-t-on, permettez-moi de le demander... *? Mais... vous-même, Monsieur, que comptez-vous faire pour laisser oublier votre propre audace ?
Mais alors que M. Athys prononçait ces mots, la petite clochette retentit de nouveau : le spectacle allait reprendre incessamment sous peu ! Le couple mystère se précipita dans sa loge, sans un mot pour M. von Herzfänger. Etaient-ils fâchés ? Lui garderaient-ils leur porte ouverte... ? Qui sait... ?

~ * ~

Dans la loge de Sidonie Bianchon

La petite - mais pouvait-on encore la nommer ainsi ? - eut son froissement de nez caractéristique devant les questions de l'instituteur incrédule. Celui-ci comprenait décidément tout de travers ! Heureusement, son ami semblait un peu plus sensé... mais il n'y était pas exactement non plus ! Sidonie se mit donc en besogne de leur expliquer, les mains sur les hanches, oubliant presque sa peur à devoir l'expliquer :

- J'suis d'jà montée sur scène, mais là c'pas pareil. On fait jamais semblant d'tuer des gens quand on danse... Et puis on a répété, pour sûr, puis on a même joué une ou deux fois, mais c'est pas c'qui t'fait connaître quelqu'un. L'bonhomme qui joue Fifi, en plus, y dit jamais rien, alors... Va faire connaissance, tsé !
Mais, alors qu'elle rouspétait, on frappait à la porte. Une tête passa : celle d'un acteur, grimé en prussien. Il ouvrit des yeux ronds en considérant les deux invités surprise, sembla hésiter et puis lança, d'une voix traînante :

- ' Bientôt not'tour. Renvoie tes invités.

- Déjà ?! Bon bah... - elle se dandina sur place, un peu gênée - C'tait bien chic d'venir m'encourager. Vous m'applaudirez bien, hein ? Ca m'rassurera !

Elle adressa un regard à Augustin, un seul, qui semblait vouloir signifier quelque chose... Mais l'acteur avait déjà ouvert grand la porte, révélant aux autres la présence des importuns. L'heure de regagner la salle avait-elle donc bien sonné ?

~ * ~

Dans la salle de spectacle

Étrangement, la salle semblait avoir légèrement désempli depuis la première partie... Personne - ou presque - cependant, ne sembla remarquer la petite escapade de la belle Babylone... qui put contempler à loisirs les coulisses côté jardin. Elle put voir les accessoires des pièces à venir, sagement préparés - et notamment l'arme factice qui devrait servir à la jeune Rachel pour égorger le prussien, dans Mademoiselle Fifi. S'il lui avait pris l'envie de vérifier, elle pourrait constater qu'elle était bien factice... Cependant, la clochette tinta de nouveau, et des pas se firent entendre.

- Mais, Mad'moiselle, que faites-vous ici ? Le spectacle recommence, je vous prie de bien vouloir descendre et regagner votre place.

C'était Mascarille - le portier moqueur ! toujours lui ! - déjà prêt pour un nouveau rôle. Il poussa le zèle jusqu'à accompagner la jeune femme, d'autorité, jusqu'à la scène - où il put l'aider à descendre si elle le souhaitait. Avant de la laisser, il lui glissa même, l'air malicieux :

- La curiosité est un vilain défaut, Mademoiselle... Souvenez-vous en.
Et alors qu'il disparaissait derrière le rideau, un violon gémit, presque aussitôt, et les pièces reprirent... Scènes de mœurs, scènes scandaleuses... Elles étaient du même acabit que les précédentes, parfois légèrement plus osées, parfois légèrement moins bien écrites. On arriva cependant bien vite à la dernière pièce. Celle-ci était plus fluide que les autres, et même plus réaliste... Sidonie y semblait nerveuse, mais elle s'acquittait honnêtement de son rôle de prostituée. Le rôle de Mademoiselle Fifi était tenu par - le programme vous l'indiquait, bien gentiment - Aristide Leroy, un acteur encore peu connu, à la voix traînante et nasillarde. Peut-être n'était-il point assez maniéré pour le rôle, qu'il avait choisi d'interpréter tout en retenue... Ses regards, quant à eux, étaient terribles : que de vice, dans les yeux clairs des prussiens... ! La scène finale approchait, et tout le monde retenait son souffle. Allait-on vraiment oser montrer cela au théâtre ? Cela ne pouvait-il être suggéré en coulisses... ? La fragile Sidonie Bianchon allait-elle vraiment, devant une salle entière, faire mine d'égorger un allemand ? L'arme étincelait déjà dans sa petite main fragile et le temps suspendit son vol...



Citation :
* Point de vue pas si dépassé que cela, à l'époque.

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Dominique Lebrun
Être homme ? tu le peux. Va-t'en, guêtré de cuir
avatar

Messages : 160

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Sam 21 Sep - 5:09

A l'explication de la jeune actrice, Dominique acquiesça poliment. Faire semblant de tuer quelqu'un... jouer la comédie quoi (ou la tragédie, mais apparemment, il s'agissait d'un prussien alors...). Ce n'était pas du théâtre de haute volée, certes, mais il ne s'agissait que de jouer quelque chose dont elle n'avait pas l'habitude, avec un acteur qu'elle ne connaissait pas. Bref, elle avait le trac. Bon.

Du bruit à la porte qui bientôt s'ouvrit, laissant s'encadrer une tête de prussien. Ledit Fifi ne put réprimer une certaine surprise à la vue des deux hommes. Dominique sourit, amusé. Eh bien quoi, monsieur le prussien d'opérette n'avait jamais vu de militaire français ? Ou bien était-ce la présence d'admirateurs dans la loge d'une actrice qui lui semblait déplacé ? Ou le nombre des admirateurs ? Ou un peu de tout à la fois ?

En tous cas, l'heure était venue de prendre congé. La porte était déjà grande ouverte et quelque chose disait qu'on leur serait gré de mettre les voiles côté salle assez rapidement. Ne la connaissant pas spécialement, Dominique salua l'ancienne danseuse sans fioriture excessive. Il s'apprêtait à partir, quand il le surprit. Quoi ? Attendez, vous ne l'avez pas vu ? Ce regard de la petite sur l'homme qu'il (ou qui l') accompagnait ?

Sur le seuil de la porte, il l'attendait, posant sur eux à tour de rôle un regard qui cherchait à percer les secrets de ce drôle de couple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustin Lepic
Une belle écriture mène à tout.
avatar

Messages : 72

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Sam 21 Sep - 21:57

Il est des regards qui vous remuent l'âme tellement les émotions et les messages que l'on y a mis parlent à votre intelligence et à votre cœur.
Celui-là est un regard qui remue l'âme précisément parce qu'il est énigmatique.
Lorsque Augustin reçoit ces yeux-là dans les siens, il sent bien qu'il y a un message. Que Sidonie veut lui dire quelque chose qu'elle ne peut exprimer avec des mots, du moins pas devant les autres. Mais il ne comprend pas. Son esprit balourd ne déchiffre pas.
C'est un message enfermé dans une bouteille de verre, un message écrit dans une langue inconnue. On sent seulement qu'il y a quelqu'un qui souffre, quelque part, qui a besoin de vous et qui vous appelle au secours, mais vous ne savez pas où aller... l'océan est si vaste et ces mots, si obscurs !

Était-ce l'effet désiré ? L'instituteur est bouleversé.
Il voudrait retenir la jeune actrice, lui dire « Venez, partons, je vous emmène. Je vous ramènerai chez votre maman, dans cet appartement miteux et rassurant de Belleville, où vous n'aurez à tuer personne... » mais déjà, c'est Rachel qui s'apprête à entrer sur scène. Il fait un effort pour lui sourire, comme pour lui donner confiance et lui assurer que, bien sûr, ils applaudiraient.

Mais la jeune fille disparaît déjà avec son antipathique compagnon de théâtre et Augustin rejoint l'officier dans le couloir.

Il sent le regard interrogateur, curieux, posé sur lui. Il devrait, sans doute, se justifier, inventer quelque chose (« C'est ma filleule, la fille de mon ami Marcellin... ») ou dire la vérité... parler de ces jeunes filles qui disparaissent, des informations confiées par la danseuse... Mais il ne peut pas trahir Sidonie ni, surtout, la mettre en danger en révélant qu'elle sait tant de choses. Il doit se taire.

« Eh bien, nous y allons ? Vous ne voudriez pas rater l'humiliation des Prussiens, n'est-ce pas ? Et il nous faut aller applaudir les patriotes français en la personne de Mademoiselle... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique Lebrun
Être homme ? tu le peux. Va-t'en, guêtré de cuir
avatar

Messages : 160

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Dim 22 Sep - 4:31

Quoi, c'était tout ? Un bête « nous y allons, il ne faudrait pas être en retard », en substance ? Alors, que manifestement, ce regard ne l'avait pas laissé de marbre ? En même temps, pourquoi se confierait-il à un inconnu.

« Nous y allons. Il serait dommage effectivement de manquer le clou de la soirée, et de rater la prestation de mademoiselle... ? »


Et il s'engagea dans le couloir, refaisant à l'envers le chemin parcouru peu de temps auparavant. Quelques pas plus loin, il prit un ton neutre et détaché. Même le sourire fourni ne heurtait pas la bienséance.

« Votre amie nous en voudrait si nous ne l'applaudissions pas. »


Entre le couple mystère de la loge grillagée et le couple étrange de la loge d'artiste, les vraies surprises de cette soirée étaient pour l'instant côté public plus que sur la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: Paris, ses faubourgs... :: Les Bas Fonds :: Théâtre du Grand-Guignol-