AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Elke von Herzfänger
Un jour je serais, le meilleur dandy, je moustach'rai sans répit
avatar

Messages : 358

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mar 29 Oct - 0:29

Côté jardin ou côté cour, on s'agitait d'un affolement commun, mais au moins cela lui permit de s'insinuer dans les coulisses, sans aucun problème. Ce qu'il y vit galvanisa son adrénaline : c'était une telle cacophonie, un tel chaos ressassé ; diable, mais enfin, que se passait-il ici ? Il ouvrit les yeux, tendit l'oreille, velléités de capter le moindre détail. On braillait pas loin :
« ... il s'en sortira pas comme ça. »

?! Le comédien n'était pas mort ? Elke aurait pourtant juré... ou alors était-ce quelqu'un d'au..

« Mais qu'est-ce que vous faites-là, vous ? Vous repaître du pauvre spectacle d'un directeur de théâtre qu'on assassine ? Combler une curiosité malsaine ? Allez-y, la scène était là pour ça. Mais quand je pense... ! Oh, pauvre de moi, pauvre d'elle....... »
Métenier sur lui fondu. Elke sursauta, se repris très vite.

« Que, que dites-vous ? Non, je, vous, je ne veux pas vous tromper Monsieur... » Un instant il devint plus ferme, « Monsieur, vous me voyez marri, mais c'est Mademoiselle Bianchon que je cherche. Vous comprenez, elle est proche parente de moi, et elle avait l'air si pâle sur scène tout à l'heure : je dois la voir ! » Mais il s'adoucit, se pris comme d'une sympathie à l'égard du directeur, et se piqua d'un air agité, comme cela semblait convenir : « mais Monsieur, vous êtes si pâle ; je suis maintenant véritablement inquiet ! » Il tourna du chef, comme s'il cherchait quelque chose : « Monsieur, prenez-un peu d'eau - De l'eau ! cria t-il dans la confusion ; mais de grâce Monsieur, de grâce, avez-vous vu ma cousine ? » Et n'eût été sa notoire réserve et son célèbre respect des bienséances, il aurait possiblement agrippé les épaules de Métenier pour donner à son interprétation plus de réalisme...


Dernière édition par Elke von Herzfänger le Mar 29 Oct - 0:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mar 29 Oct - 0:29

Le membre 'Elke von Herzfänger' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Perception' :

Résultat : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Dominique Lebrun
Être homme ? tu le peux. Va-t'en, guêtré de cuir
avatar

Messages : 160

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mar 29 Oct - 4:12

Des rafraîchissements étaient servis dans le hall. Le portier-acteur invitaient tout le monde à se diriger vers les serveurs, aussi livides que des spectres. Des rafraîchissements pour affronter la fraîcheur des nuits parisiennes...
Mas il invitait aussi à donner son avis sur la représentation. Et à ces mots, sa mémoire rappela au militaire la même invitation lancée par Méténier dans une galerie déserte : « Me donner votre avis... j'y tiens ».

Invitation sûrement de pure forme sur le moment, tout comme l'avait été la réponse. Mais les choses avaient considérablement changé dans ce théâtre depuis la mort (fictive?) du Prussien. Et le colonel tenait maintenant à honorer l'invitation du directeur.

* Il serait impoli de se défausser maintenant après avoir accepté.*


Résolution prise en toute mauvaise foi, il s'avança vers le buffet, et pris négligemment la coupe de champagne tendue. Une vague connaissance engagea une conversation polie mais parfaitement inutile – une conversation mondaine -, l'obligeant à différer son projet.

Puis l'importun se mit en tête d'ennuyer une autre proie, laissant le colonel à ses plans. Une seconde coupe en main, il scruta un instant l'assemblée, fronça les sourcils : où diable était donc Méténier ?
Le directeur semblait avoir disparu. Comme les acteurs principaux de sa pièce...

Profitant de la cohue du hall, Dominique se rapprocha des coulisses. Où se cachait-il donc, si ce n'était là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mar 29 Oct - 4:12

Le membre 'Dominique Lebrun' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Réussite' :

Résultat : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Babylone
Paradoxe de la cité moderne
avatar

Messages : 67

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Jeu 31 Oct - 13:04

Une fuite, une fugue amoureusement romantique. Suivre le jeune homme loin de ce lieu de perdition et de mystères. Ce serait si beau, Babylone.
Tu souris doucement à sa demande si hardie.
Puis le portier-videur dégoûtant vous apostrophe de son venin dégoulinant. Tu le toises simplement, lui rappelant le visqueux personnage qu'il est et qu'il sera toujours.
Sa présence disparue, tu t'adresses au jeune homme du 86, douce comme le miel :

"C'est gentil Monsieur, mais je pense aller me sustenter afin de reprendre des couleurs avant d'affronter le froid et la nuit de Paris."

Longue phrase Babylone, tu amorces l'étape supérieure de ton jeu.


Dernière édition par Babylone le Mar 5 Nov - 0:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Jeu 31 Oct - 13:04

Le membre 'Babylone' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Perception' :

Résultat : 2

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Dim 3 Nov - 22:33

Elle sourit. Elle était prête à répondre, c’est sûr, et sûrement de manière positive ! Mais c’est à ce moment que l’ouvreur apparut de nouveau, dans un rôle de « maître de maison », interférant dans le petit dialogue entre le jeune breton et la belle Babylone. Yann en était bien déçu. Les spectateurs emplissaient peu à peu le hall et Babylone finissait, non sans un beau sourire, par avouer au goéland qu’elle souhaitait grignoter quelque chose avant de se lancer à l’assaut de la nuit parisienne.

Le rêve de Yann se finirait-il ainsi ? Dans les yeux moqueurs de l’employé du théâtre, essuyant un refus de celle qui accaparait son esprit depuis le début de soirée.

Notre jeune breton était décontenancé : le sourire et le ton de Babylone l’invitait à poursuivre leur entretien. Mais ses paroles le repoussaient. Elle ne l’invitait pas à la suivre au buffet. Elle le « remerciait ». Et donc, Yann, un peu découragé, resta un moment immobile, la regardant s’éloigner.

Autour de lui des groupes se formaient, faisant des cercles qui grandissaient, repoussant le breton, le ballotant comme un radeau dans une mer agitée. Et évidemment, celui-ci s’échoua près du buffet, saisissant 2 coupes de champagnes : une pour se rasséréner et une pour offrir à l’énigmatique jeune fille. Elle n’oserait sûrement pas se servir elle-même…

Excusez-moi, commença le breton d’un air gêné, vous m’accompagnez ?

Il leva son verre pour préciser qu’il parlait de l’accompagner pour se désaltérer !

J’ai l’impression qu’il y a plus de monde après le spectacle, qu’avant…

Il avait lancé cette phrase pour jauger une dernière fois la demoiselle, pour savoir s’il l’ennuyait ou si elle le laisserait profiter encore un peu de sa présence.

Autour d’eux, des hommes bien plus grands, bien plus aisés, bien plus séduisants semblaient les regarder. Ils regardaient Babylone avec un peu d’envie mais un peu de distance, de hauteur. Ils regardaient Yann avec beaucoup de condescendance et un peu de perplexité.  L’apprenti-menuisier se sentait bien ridicule à coté d’eux. Sans doute que maintenant sa chance était passée, et qu’un bourgeois ramènerait la belle dans sa voiture personnelle, loin de lui.

Il s’obligea à regarder Babylone et non tous ces grands corbeaux autour de lui.

Dieu que son regard est beau… et impénétrable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mer 6 Nov - 6:46

Avait-il bien entendu... ? La petite Bianchon... morte ? Mais, il aurait cru... comme tout le monde, sûrement, que ce serait Leroy. Mais non. Sidonie, morte. Cela résonna comme un écho douloureux à Antoine. Mais pas question de s'enfuir cette fois. Pas question de laisser un coupable de plus rôder dans les rues de Paris. S'il le fallait, le ramoneur mènerait l'enquête lui-même.

Antoine se précipita hors de la salle, presque en courant, Eugénie se cramponnant à son bras et suivant cet élan imposé comme qu'elle le pouvait. Si, en arrivant au buffet, elle lui demanda bien les raisons d'un tel empressement, le Zozio lui répondit :

- Il s'est passé quelque chose, pour sûr. Et c'est pas la présence de Masquarille qui peut prouver le contraire ! Je veux en avoir le coeur net. Alors, attend-moi ici, près du buffet, restaure-toi. Je ne serais pas long... j'espère. Je te retrouverai là et je te dirai ce que j'ai appris.

Un dernier sourire à sa bien-aimée avant de s'éloigner prestement, direction les coulisses.
Le Zozio tenta de profiter du chaos pour s'y engouffrer... A la recherche d'un indice contre Leroy.
Cette riposte... Il avait fait quelque chose à la petite, sur scène, pour sûr. Et c'est de ça dont elle était morte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mer 6 Nov - 6:46

Le membre 'Antoine "Le Zozio" Viret' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Réussite' :

#1 Résultat : 3

--------------------------------

#2 'Perception' :

#2 Résultat : 6

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Eugénie Landreau
Ninie-La-Noiraude
avatar

Messages : 243

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Ven 8 Nov - 2:35

Alors qu'Eugénie commençait à douter de sa santé mentale, se demandait même si elle ne se nourrissait pas trop de faits-divers pour voir des meurtres partout, son fiancé assurait que lui aussi avait des doutes. Ses paroles soulignaient bien qu'il y avait anguille sous roche et qu'un drame s'était probablement joué sur scène. D'un côté ce constat rassurait Eugénie, mais il l'inquiétait aussi. Y avait-il eu un mort ? Le Prussien, la jeune demoiselle ? Tous deux absents, impossible de savoir.

Pressé d'en savoir plus, le Zozio la convia à se remettre de ses émotions et de l'attendre au buffet. Sauf qu'Eugénie n'avait nullement le cœur à manger. Boire, encore, à la rigueur mais il est mal vu qu'une dame lève trop le coude. Eugénie se contenta d'un léger verre qu'elle sirotait nerveusement.

Lui revint les paroles de la vieille femme. N'avait-elle pas eu raison ? Le sourire de Masquarille était aussi confiant que celui qu'avait du avoir le loup quand il invitait le Chaperon rouge dans son lit. Mais curieuse, et désireuse d'aider le Zozio, Eugénie se jeta dans la gueule du loup en s'adressant à l'acteur.

— Monsieur Masquarille, je dois avouer que je ne suis pas habituée à de tels spectacles... La dernière scène était criante de vérité.

Allait-il lui confier à demi-mots un secret ou s'amuser de sa crédulité de femme ?


Dernière édition par Eugénie Landreau le Ven 8 Nov - 2:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sowsow07.tumblr.com/
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Ven 8 Nov - 2:35

Le membre 'Eugénie Landreau' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Perception' :

Résultat : 1

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Ven 6 Déc - 4:47

Dans le hall


Tandis que Yann Le Guélec et Babylone échangeaient mots et regards, comme en dehors du temps, les hostilités mondaines battaient leur plein. Mascarille, après avoir suivi des yeux le colonel Lebrun puis le Zozio, qui profitaient du brouhaha ambiant pour s'éclipser, lança à Eugénie Landreau un drôle de sourire :  

- Tout l'art du réalisme, n'est-ce pas... ? Mais peut-être bien était-ce réel, tout ce que nous avons vu là... Et si c'était le cas, qu'en diriez-vous ?

Pendant ce temps, Alfred Athys pérorait, comme à son habitude... Il avait l'air fort ému.
~ * ~

Sur scène


Par on-ne-sait quel miracle, le coup de bluff de M. von Herzfänger réussit. Cependant, l'annonce de la nouvelle rendit soudain muet M. Méténier qui, d'écarlate, devint blanc comme un linge. Il trembla un peu et, avec tout de même pas mal de sang froid, il laissa échapper :

- Mais... Mais enfin, Monsieur... Comment vous dire... Mais elle est morte, votre pauvre cousine... Elle s'est trouvé mal au sortir de scène, nous avons fait appeler un médecin tout de suite, mais c'était trop tard... Je ne comprends rien... Elle est étendue dans sa loge, avec tout le respect... Vou... Voulez-vous la voir... ? Je... Toutes mes...

Sa voix mourut un instant, une larme coula jusqu'à sa moustache. Et puis il fronça les sourcils - reprise des bonnes habitudes :

- Vous ne lui ressemblez, mais alors... pas du tout.
~ * ~

Dans les coulisses

Dominique Lebrun put, étrangement, s'immiscer assez facilement dans les coulisses, par la même petite porte que tout à l'heure. A l'intérieur, c'était la cohue, bien plus que lors de l'entracte... mais quelque chose planait, un sentiment de peur, une douleur sourde... Au loin, la porte de la loge de Mademoiselle Bianchon, entrouverte... La lumière y était éteinte. Et, soudain, un homme percuta le colonel - un fragment de seconde, le temps de reconnaître Aristide Leroy et son regard glacé - avant de s'enfuir, vers le fond des coulisses, trop rapide, beaucoup trop rapide...  Sur les talons du colonel, Antoine Viret, qui n'eut que le temps de voir s'élancer Leroy... Que faire alors... ? Lui courir après, ou s'attarder dans ces coulisses, où plane une étrange atmosphère... ?  

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mer 11 Déc - 7:15

Une petite chance de s'introduire dans les coulisses s'offrit au Zozio à la suite d'un certain colonel qui ouvrit le passage (colonel Legris ? Lebeige ? Diable, il fallait que Antoine revoit un peu ses informations !)
Toujours est-il qu'il n'eut pas encore atteint la loge de la jeune disparue que notre ramoneur vit un homme cogner le militaire dans son empressem...mais ! Ce n'est pas possible ! LEROY !

Antoine n'eut pas à réfléchir.
Il s'élança de toutes ses forces à la poursuite du présumé assassin.


Nota bene:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Mer 11 Déc - 7:15

Le membre 'Antoine "Le Zozio" Viret' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Réussite' :

#1 Résultat : 4

--------------------------------

#2 'Perception' :

#2 Résultat : 5

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Dominique Lebrun
Être homme ? tu le peux. Va-t'en, guêtré de cuir
avatar

Messages : 160

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Jeu 12 Déc - 12:15

C'était une désagréable impression ou le Prusco d'opérette – pas mort, finalement - venait de le bousculer et de détaler dans la foulée, sans même un petit quelque chose d'excuse ? Décidément, tous aussi insupportables les uns que les autres ces bouffeurs de saucisses.
En l'occurrence, lui ne l'était que pour les besoins du rôle, mais passons. C'en était tout de même trop ! Bien décidé à lui apprendre les bases élémentaires de la vie en société – oui, déjà plus tôt, dans la loge de la petite actrice, il avait été vraiment brusque, il s'en souvenait maintenant – Dominique s'élança à sa suite. Ou plutôt, à la suite d'un individu pas franchement taillé pour jouer les gros bras. D'ailleurs, pourquoi lui courrait-il après, lui ?
Décidément, bien du monde avait un mot à toucher à cet ersatz de Prussien...

Et à la réflexion – ce qui arrive aussi parfois aux militaires, voyez-vous (enfin, aux gradés) – en plus d'être franchement incorrect, le comportement du Fridolin de théâtre était bien suspect. A relier à l'atmosphère lourde et prenante qui régnait en coulisses ? Pourquoi n'avait-il pas saluer comme toujours, comme tous les autres ? Pourquoi était-il si pressé de quitter le théatre alors qu'il tenait un rôle si important ? Pourquoi avait-il l'air coupable de quelque chose ? Oui, parce qu'il était habillé en Prussien : mais il y avait autre chose...
Et la petite actrice ? Son souvenir traversa l'esprit du colonel. On ne l'avait pas revu non plus, la petite actrice...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Jeu 12 Déc - 12:15

Le membre 'Dominique Lebrun' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Réussite' :

#1 Résultat : 5

--------------------------------

#2 'Perception' :

#2 Résultat : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Eugénie Landreau
Ninie-La-Noiraude
avatar

Messages : 243

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Jeu 12 Déc - 13:28

Les propos de Mascarille la troublaient. Que répondre ? N'y avait-il pas là un piège ? Mais bien incapable de mentir, de se dominer, Eugénie laissa s'exprimer ses peurs. Après tout elle était une femme. Et comme toutes les femmes, elle était faible.

— Monsieur, si c'était réel... Ce serait horrible ! Pauvre homme ! Et pauvre fille ! Tuer si jeune...

Eugénie avait porté une main sur son front. Elle se sentait mal. Il lui fallait une chaise. Sa main, tremblante, chercha un appui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sowsow07.tumblr.com/
Babylone
Paradoxe de la cité moderne
avatar

Messages : 67

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Sam 28 Déc - 12:29

Gourmandise, cupidité, envie et jalousie se disputaient autour du buffet.
Joliment déhanchées tu observes du coin de l’œil tout ces bourgeois, nobles et autres manants chanceux.
En parlant de manant chanceux, voilà que 86 se faufile à tes côtés, deux flûtes de cristal remplies de champagne frais et pétillant. Il t'adoucit, ce jeune homme timide et hardi.
Tu saisis la flûte qu'il te présente, douce, tes doigts effleurant les siens. Quelle fine calculatrice Babylone ! Ne le laisseras-tu donc pas te découvrir ? Laisse toi donc aller, partage sa spontanéité...
Tu surprends son regard rivé aux hommes distingués, ceux qui vous observent, ceux qui se pavanent et vous toisent. Tu souris intérieurement, un sourire machiavélique. Tu vois bien la lueurs de désir dans les yeux de ce banquier, et celle de concupiscence dans ceux du notaire. Tu pourrais obtenir ce que tu veux d'eux, une chasse bien plus intéressante que ce petit ouvrier du 86. Et pourtant...

"J'en ai aussi l'impression, monsieur... ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Sam 28 Déc - 12:29

Le membre 'Babylone' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Perception' :

Résultat : 4

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Lun 30 Déc - 5:23

Étonnamment, la belle jeune femme semblait avoir laissé sa dernière phrase en suspend… Et le bonheur de se voir accepté auprès d’elle n’en était que plus grand. Elle l’invitait sûrement, par là, à continuer, à discuter encore un peu… ou bien…

Le Guélec ! Yann Le Guélec ! S'exclama-t-il, ayant enfin compris !

Devant les yeux sans doute amusés de Babylone, il rit de son manque d’à propos ! Mais, cela lui avait permis de descendre (à peu près) du nuage sur lequel il était. En effet, la caresse qu’elle lui avait fait – et qu’il crut involontaire – avait suffit à le faire s’envoler par delà le ciel, certainement plus prêt de la lune que de notre belle planète.

Et comment vous appelez vous, douce apparition ?

Lorsqu’elle lui eut répondu, il hésita un moment, puis leva son verre :

Et bien à votre santé, Gabrielle !

Le gosier rafraîchi, il continua…

Vous savez, vous avez pas râté grand-chose après l’entracte. La dernière pièce avait pas l’air du goût des dames… Du sang, des cris, des militaires ; elles avaient pas l’air de beaucoup apprécier. Et puis je crois que… J’crois qu’il faut protéger vos beaux yeux – il s’approcha un peu – verts de ce genre de choses… Enfin, je rêve peut-être mais, pour avoir des yeux si clairs, j’imagine que vous évitez la boue et la crasse … Enfin,  c’est c’que j’pense, ou plutôt c’que j’pensais…

Babylone semblait l’écouter sans pour autant vouloir parler à son tour… et c’est ainsi que notre jeune breton continuait, et continuait encore.

‘Savez, j’ai p’t’être été trop bercé par les contes de fées ! ‘Fin faut bien rêver, vous croyez pas ? D’ailleurs, si on va au théâtre, c’est bien pour rêver un peu, non ?

Puis, enfin, il se décida à s’arrêter pour reprendre son souffle et une gorgée du doux breuvage doré qui glissait pour la première fois dans son grand gosier. Évidemment, rien n'était calculé avec Le Guélec et sa jovialité était, ce soir, totale ! C'était certainement, après ce drôle de spectacle, le spectateur le plus heureux qu'on eut pu croiser derrière les portes de ce bien étrange théâtre !


Dernière édition par Yann Le Guélec le Lun 6 Jan - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Babylone
Paradoxe de la cité moderne
avatar

Messages : 67

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Lun 30 Déc - 11:32

Yann... Tu souris doucement devant son enthousiasme.
Cet enthousiasme qui te fait oublier, oublier qui tu es, ou presque. Qui es-tu ?

"Gabrielle Lamielle." tu souffles.

Qu'as-tu dit ? Tu bats des cils, estomaquée par tes mots. Gabrielle n'est plus, Gabrielle est restée dans la boue de la campagne parisienne. Il n'y a que Babylone.
Le toast du petit manant te traverse sans te toucher, encore choquée par l'effet qu'il exerce sur toi.
Mais tu souris, tu sais sourire sans te forcer, c'est naturel, comme respirer. Puis la réalité reprend ses droits et tu lèves délicatement ton verre, les lèvres éternellement souriantes.
Les mots coulent, s'écoulent dans un ressac sans fin. Le Guélec parle.
Le sang sur scène t'intrigue, sans aucun appétit douteux pour la violence et le sanguinolent mais plus pour l'étrangeté du fait. Certes M. Méténier est un homme moderne, parfois trop, mais cette histoire a des senteurs de magouilles et de mystères, celui que tu affectionnes tant.
Des yeux noisettes se plantent dans tes émeraudes, te tirant de ta réflexion.
Un sourire, apparemment doux et en réalité si ironique. Les contes de fées, oh qu'ils t'ont bercé Babylone. Puis tu as découvert le monde, ses vices et ses pêchés. Tu as aimé la décadence.
Qu'il est doux ce jeune homme, qu'il est rêveur et naïf.

"Oui, quel doux rêve...", les rêves dans la voix.

Puis tu le contemples, l'air ailleurs.

"Vous voulez bien me raccompagner chez moi ? Ce que vous me dites de cette fin de spectacle me glace le sang..."

Evidemment pas. Alors pourquoi Babylone ?


.. Ou Gabrielle...


Dernière édition par Babylone le Mer 8 Jan - 4:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Rausa

avatar

Messages : 62

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Ven 3 Jan - 2:20

Le théâtre de la rue Chaptal venait d'ouvrir ses portes que déjà sa proximité géographique avec les bas fonds de la ville de Paris semblait lui valoir quelques soucis. Lucien lisait les journaux et avait vu toutes les attentes que le cercle des artistes avait pour ce nouveau lieu de divertissement. Il devait admettre que lui-même aurait aimé assister à la première représentation si il n'avait pas eu autant de travail. La Sûreté était sur les dents depuis l'arrestation du dernier complice de l'attentat de l'Opéra Garnier. On parlait de changement de direction, le ministre avait été très mécontent de l'image que cela avait donné du service et voir des civils mêlés à l'investigation avait déplu en haut lieu. Lucien en souriait plutôt. L'incompétence de nombre de ses collègues était telle que si ces braves gens ne s'étaient pas mêlés à l'affaire, tout Paris aurait sauté depuis.
Enfin il arriva en vue de la bâtisse. Il y régnait vraisemblablement une grande effervescence, fort logique au vu de la publicité qui avait précédée l'ouverture. Le bâtiment n'avait rien de vraiment notable et semblait s'être recroquevillé dans l'impasse la plus sombre et la plus malsaine de tout le quartier. Lucien foula la rue sale en direction de l'entrée des artistes. Le message envoyé au bureau faisait état d'un "incident" avec une jeune femme pendant la représentation. M. Méténier avait assez de relations, aussi faibles soient elles, pour avoir pu obtenir la plus grande discrétion dans l'enquête. Lucien devait constater le décès et faire les premières constatations. C'était son affaire. La première affaire dont il était entièrement responsable officiellement depuis son entrée au service. Approchant de la porte qui jointait mal sur laquelle on avait malhabilement écrit à la peinture "entrée des artistes", il ajusta sa mise, épousseta son long manteau sombre, resserra son nœud de cravate et, machinalement, fit jouer ses doigts sur sa vieille montre à gousset. Il frappa à la porte et immédiatement on lui ouvrit, signe qu'il était attendu. Dans l'ouverture de la porte il distingua sans peine M. Méténier, le directeur qui cachait mal son agacement et sa panique. Il était aussi en grande discussion avec un jeune homme très élégant, clairement un invité et non pas un comédien. Lucien entra d'un pas rapide, décidé à profiter de l'effet de surprise. Il se présenta aux deux hommes.

"Inspecteur Rausa, de la Sûreté. Vous nous avez appelés.".

Puis se tournant vers l'inconnu qui lui semblait à présent être vêtu à la mode dandy :

"Puis-je demander qui vous êtes, monsieur?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elke von Herzfänger
Un jour je serais, le meilleur dandy, je moustach'rai sans répit
avatar

Messages : 358

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Ven 3 Jan - 6:46

- Mais... Mais enfin, Monsieur... Comment vous dire... Mais elle est morte, votre pauvre cousine... Elle s'est trouvé mal au sortir de scène, nous avons fait appeler un médecin tout de suite, mais c'était trop tard... Je ne comprends rien... Elle est étendue dans sa loge, avec tout le respect... Vou... Voulez-vous la voir... ? Je... Toutes mes...

Quoi ?! Elle ? Elke déglutit, avec autant d'élégance que le terme consacré : heureuse surprise, il semblait vraiment touché. - Ha, c'était do... il n'avait pas du tout compris. Ciel.

Il retrouva rapidement de la voix, et acquiesça à la proposition de Méténier :
« M... Merci. Oui... Je, je vous remercie. Je vais... » Il vit une larme couler sur la joue du directeur - décidément, quel professionnalisme... Il allait partir quand soudain, un colosse s'approcha d'eux :

"Inspecteur Rausa, de la Sûreté. Vous nous avez appelés." A Elke : "Puis-je demander qui vous êtes, monsieur?"

Lèvement de sourcil. Le jeune homme lui aurait volontiers répondu qu'il vaut mieux faire son travail avant que d'importuner les honnêtes gens, mais soudain - la providence jouait contre lui, ma foi - un homme, puis un autre et un autre encore traversèrent les coulisses en trombe, ajoutant à la confusion ambiante. Un déclic, Elke comprit.

Abruptement et à l'adresse de l'importun :
« Monsieur ! Ce sont le coupable, il faut le poursuivre ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Ven 3 Jan - 6:46

Le membre 'Elke von Herzfänger' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Perception' :

Résultat : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Lucien Rausa

avatar

Messages : 62

MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   Ven 3 Jan - 6:54

Lucien vit bien que le dandy n'avait aucune envie de lui répondre. L'argent, l'influence et la jeunesse offraient parfois à certains l'illusion de pouvoir se soustraire à certains devoirs. Toutefois Lucien devait bien reconnaître qu'il y avait quelque chose chez l'homme de tout à fait particulier. Une intelligence particulière qui en faisait soit un suspect potentiel soit un homme dont l'intérêt dépassait celui de la simple curiosité. Dans tous les cas, un personnage important. Soudain ce fut le chaos. Il fut bousculé par un groupe d'individus qu'il n'eut pas le temps de reconnaitre. La réaction du dandy le conforta dans son opinion : cet homme en savait plus qu'il le disait. Son intérêt pour l'incident dépassait celui de l'invité curieux qui veut briller en soirée mondaines...
Lucien n'était pas en grand sportif. Il était certes grand mais sa maigreur prouvait son manque d'exercice. Pourtant, emporté par l'effervescence d'un événement tant soudain que passionnant, il se sentait empli d'une vigueur renouvelée. Cette affaire prenait une tournure bien plus intéressante, il se sentait étrangement motivé et presque heureux. Il ne répondit pas au jeune homme et quitta le directeur qui semblait abasourdi. Il se mit en chasse du groupe d'individus, utilisant le couloir qu'ils avaient formés à travers les machinistes et les comédiens dans les coulisses. Il sauta par dessus quelques obstacles jetés à la hâte sur la route se ravisant de sortir son arme de peur de blesser quelques innocents dans ce lieu clos. Il cria alors d'une voix plus forte qu'il aurait cru :

"Arrêtez vous! Sûreté Nationale!"

Comme il se doutait que cela ne suffirait pas, il continua sa chasse.


Dernière édition par Lucien Rausa le Ven 3 Jan - 6:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue] L'étrange théâtre de l'impasse Chaptal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: Paris, ses faubourgs... :: Les Bas Fonds :: Théâtre du Grand-Guignol-