AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Lieux remarquables de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Lieux remarquables de Paris   Jeu 20 Juin - 7:16

On pourrait penser que l'époque que nous jouons est rigide, passéiste et encore fort guindée. C'est oublier que la modernité a fait irruption dans le quotidien de tout un chacun et que la fin du XIXe regorge de lieux étranges ou surprenants !

Ce sujet a pour but de vous en présenter quelques uns pour vous offrir des opportunités de sujets originaux. Nous l'enrichirons au fur et à mesure, au fil de nos découvertes.

Comme nous ne pouvons pas créer de sous-forums pour tous les lieux cocasses du Paris fin-de-siècle, nous vous indiquerons l'endroit où poster dans le forum pour situer votre RP dans ce lieu.

En vous souhaitant de riches pérégrinations parisiennes !

Récapitulatif des lieux cités

Le Palais de Glace (forum Autour de l'Opéra)
Le Hanneton, brasserie pour femmes (forum Autour des Funambules)
Cabaret Bruant (forum Autour des Funambules)

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés


Dernière édition par Pierrot Lunaire le Jeu 20 Juin - 7:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Lieux remarquables de Paris   Jeu 20 Juin - 7:17

Lieu : Le Palais de Glace


Il semblerait qu'on ait un peu oublié aujourd'hui le Palais de Glace. Situé à proximité des Champs Élysées  (sous forum Autour de l'Opéra), il s'agit d'une grande salle de patinage sur vraie glace, où l'on peut également se rafraichir et prendre des consommations. Un orchestre met en musique les arabesques des patineuses. Dans une affiche de 1902, Maurice Biais représente bien la double vocation du palais de glace :


Créé en 1894 par Jules Roques, l'établissement est éclairé à l'électricité (un grand argument publicitaire à l'époque). Le palais est ouvert de 20h à minuit. Des leçons de patinage sont prodiguées le matin de 8 heures et demie à 10h du matin. Il s'agit d'un lieu plutôt élégant, rendez-vous du monde et du demi-monde. Raoul de Vallonges, les héros d'Aimienne ou Le Détournement de mineurede Jean de Tinan, s'y rend pour oublier sa maîtresse, partie en voyage en Italie avec son mari. C'est l'occasion de découvrir plus précisément l'ambiance du lieu et ses visiteurs :


Citation :
C'est parce que les cinq à sept, depuis le départ d'Odette, étaient un peu pénibles à passer que Vallonges avait repris l'habitude de venir souvent boire un voire, avant dîner, au Palais de Glace...
Retrouver quelques camarades, – échanger quelques phrases prévues – voir sourire de jolies personnes qui s'y appliquent... et oublier un peu qu'à cette heure-là sa chère petite Odette (chère petite Odette !!) aurait dû, raisonnablement, bavarder, cheveux blonds dénoués, dans le grand lit du 5 rue de l'Université (à l'entresol, la porte à gauche, au fond de la cour – ça donne sur les jardins...) au lieu de circuler en Italie – comme c'était nécessaire ; – en compagnie de son légitime époux Georges Laurent, ingénieur des Arts et Manufactures, et d'ailleurs charmant garçon... [Déplorations – Arrivée de Maurice Sainties, raseur, qui s'éclipse assez vite.]

Vallonges fit le tour du promenoir.
Il y avait peu de monde sur la piste.
Vallonges regarda patiner quelques femmes ; il admira une fois de plus ce sourire joliment peiné qu'elles ont toutes, lorsque leur cavalier les mène un peu trop fort. L'une d'elle se grisait à valser toute seule, entraînant la lourde volute doublée de soie tendre d'une jupe de drap noire allant délicieusement aux hanches. Vallonges s'arrêta pour la regarder...
On distinguait à peine le visage aux traits fins sous la voilette de dentelles ; les cheveux clairs, sous un béret velours améthyste, près du col vert ni un peu haut, étaient d'une teinte émouvante et soyeuse... [...] En se retournant, [Vallonges] retrouva Maurice Santies.
– Je vous demande pardon de vous avoir quitté comme cela tout à l'heure...
– Mais non ! mais non !...
– C'est charmant le Palais de Glace à cette heure-ci, n'est ce pas ?... c'est véritablement le rendez-vous de...
– Charmant !
– Et puis il y le...
– Oh tout à fait !
– N'est-ce pas !
La conversation tomba un peu.

[...] Vallonges se retourna vers la glace.
La jolie patineuse s'amusait toujours à ses courbes. Sur ses chevilles minces elle semblait un bibelot fragile, fragile... Elle passa près de lui. Il vit à travers la voilette la bouche humide et l'éclat frais des dents dans un vague sourire...
Il la suivit des yeux...
Deux jeunes gens l’interrompirent... Paul de Marbaix, un camarade de quelque part, tenait à lui présenter son Mathéo de Ujarez.
– Monsieur... enchanté...
Il se promena un peu avec eux. On parla de quelque chose qui passionnait tout Paris. Vallonges trouva bientôt le petit brésilien, avec son oeil noir et blanc et sa moustache en croc, si insupportable qu'il emprunta pour s'évader l'éternelle phrase de Sainties...
– Je vous demande pardon de vous quitter, mais j'aperçois Suzette Pradier qui...

Qui de nos élégant(e)s se sentira de taille à défier la glace dans cet endroit chic ?  

En RP

Froide et cruelle (Dominique Lebrun et Catharina de Fréneuse)

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Lieux remarquables de Paris   Jeu 20 Juin - 7:18

Le Hanneton, brasserie pour femmes


Nous sommes au n°75 de la rue Pigalle. Il s'agit d'une brasserie de femmes, de ces restaurants peu chers réservés à la gent féminine et où traînent les ouvrières et petites employées. Celle-ci est cependant d'un genre tout à fait particulier puisqu'il s'agit d'un bar lesbien avant l'heure. Voilà ce qu'en dit le Guide des plaisirs à Paris (je me permets de citer car je ne saurais inventer la rhétorique du XIXe siècle sur ces sujets-là) :

Citation :
Une petite salle basse, dont les rideaux rouges évoquent l'aspect des brasseries de femmes. C'est plutôt ici une brasserie pour femmes. Au Rat mort et à l'Abbaye de Thélème, ces dames recherchent les hommes; ici, elles se recherchent entre elles.
Le soir, on y rencontre rarement un représentant du sexe fort; les femmes émasculées [sic], maîtresses du lieu, y dînent en tête-à-tête, à de petites tables, et s'offrent ensuite des cigarettes,des douceurs et des baisers.A voir comme curiosité pathologique [sic].

Curieux désireux de voir le phénomène pathologique ? Femmes naïves qui ne connaissaient point la particularité du lieu ? Qui osera pousser les portes du Hanneton ? Wink

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Lieux remarquables de Paris   Jeu 20 Juin - 7:20

Le Cabaret Bruant


Marre de crécher au Chat noir, depuis que Salis a la santé déclinante ? Et si vous faisiez un crochet par le cabaret d'Aristide Bruant ? Anciennement appelé Le Mirliton, il est situé au n°84, boulevard Rochechouard, et le bock y est à 0 francs 75. L'accueil, en revanche, est... spécial ? Les néophytes devraient se trouver surpris :


Citation :
[Bruant] vit aujourd'hui bien renté, dans un château des environs de Paris. Il a laissé au cabaret qui porte- son nom, qui fit sa gloire et sa fortune, deux successeurs, les chanteurs Raphaël et André, à qui il a aussi légué son costume : le grand feutre mou, le pantalon de velours à côtes que complète un gilet à revers, une veste de chasse à boutons de cuivre, et une ceinture rouge,— mais il n'a pu leur léguer sa verve mordante, ses mots cruels; et Raphaël et André, ne font que répéter et qu'imiter le « maître ».

Il faut frapper pour entrer chez Bruant. La porte s'ouvre, vous êtes reçu comme un importun, comme un fâcheux qu'on voudrait voir au diable. Et toute la salle
vous accueille par le refrain traditionnel :

Holà là ! Ah ! c'tegueule c'te binette
Holà là ! Ah ! c'tegueulequ'il a

Et les timides s'en vont occuper,tout penauds,la place désignée par un très gracieux: «F***-toi aux fauteuils d'orchestre. » Après chaque production, le chanteur armé d'une tire-lire, passe dans les rangsen disant: «Voyez galette !» ce qui signifie qu'il faut« casquer» de temps en temps. Debout sur un tabouret, des filles chantent; puis Raphaël vous annonce qu' «on va vous f**** un peu de littérature». Et, allant et venant dans la salle, en se dandinant, comme Bruant, il redit quelques chansons célèbres du maître, ou quelque monologue fleuri de l'argot de la haute pègre. A la sortie, même refrain qu'à l'entrée, avec cette variante :

Tous ceux qui s'en vont
Sont des cochons, etc.

Le cabaret Bruant s'ouvre à 9 heures. Il ne désemplit pas jusqu'à l heure du matin. Il y a tant d'honnêtes gens et d'honnêtes femmes qui éprouvent une sensation délicieuse à se voir, au moins une fois en leur vie, traités en voyous !

Ce sera à qui s'y aventurera. Wink

En RP


Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien ! avec Yann Le Guélec et Le Zozio.

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lieux remarquables de Paris   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lieux remarquables de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: En scène ! (hors RP) :: Manuel de civilité à l'usage des jeunes filles :: Aides de jeu-