AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Raymonde Canard-Mauperché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Raymonde Canard-Mauperché   Mer 5 Juin - 6:24


Carton d'invitation


Registre des habitants de la ville de Paris


Nom & Prénoms : Raymonde Canard-Mauperché
Âge & Date de naissance : La dame a quarante ans et naquit un certain 13 décembre.
Origine sociale : Issue de la haute bourgeoisie.
Métier, occupation : Dirige la librairie de pied ferme.
Ambitions : La quête éternelle du bonheur.
Milieu fréquenté : Elle retourne depuis peu au théâtre et à certains bals.
Mondanité : Salie par son mariage et sa vie d'épouse dévouée... Mais plus pour longtemps, à elle les relations intéressées et les belles toilettes !
Infamie : Peut-être bien dans l'infidélité envers son époux. Quoi qu'elle ne cesse de s'en mordre les doigts...



Tout esprit profond s'avance masqué

Description physique et psychologique


Aux poètes chantant les visages juvéniles agrémentés de corsets fleuris. Ceux laissant entrevoir les jolis fruits interdits... Sauriez-vous teindre de la même éloge vos vers flatteurs envers elle ? "Elle", oui ! Cette femme ! Faites-en votre Muse, votre belle, votre marquise des anges ! Comment cela, vous ne pouvez pas ? Laissez-moi vous en apprendre la divine splendeur. Quoi de plus sublime que les rides des sages ? Que les sombres corsages ? Il est vrai qu'ils ne sont pas de son âge, dirais-je même qu'ils ne sont plus de notre temps ! Mais qu'importe les rires, laissez ces vipères. Pisse-lyres, voyez comme ses cheveux encadrent son visage ! Ces ondoiements pareils au rideau marin, transportant le navire de votre regard, jusqu'aux courbes de son menton insolent. Ce menton de marbre, où seule la sensualité de ses lèvres fines nous dérobe à lui. Ne qualifiez de redondance la façon dont je peins son image. Au-delà de la vieillesse, des goûts et des satires, je désire cette femme et en prône sa personne. Qui de vous peut en dire autant ?

Le charme de son impétuosité, de ses désirs qui ne sauraient être comblés... Son pragmatisme malgré son envie de dompter la chimère qu'est le bonheur... Bien qu'il faut reconnaître les contradictions humaines, bien qu'elles soient difficiles à admettre pour le peu de cohérence que l'on ait... C'est cette femme qui me picote le cœur. De ses douces caresses suivit d'une étrange appréhension... C'est ce caractère loyal courra un jour à la perte de notre nid d'amour et... 

Il faut dire qu'elle a, comme tout être, ses défauts bien à elle. Par exemple, je ne peux laisser traîner quelques minutes des affaires qu'elle les range déjà : "Un peu de tenue mon cher de Pin, ne voyez-vous pas que ces lieux ont besoin de soin ?". Du haut de mes 26 ans, j'ai l'impression que l'on m'a donné sur les bras une deuxième mère... Oh, ne croyez pas que ça me déplaise, disons juste que ce n'est pas là sa place. 


- Page du journal d'Arnold de Pin, 1897



Seules les pensées que l'on a en marchant valent quelque chose

Texte d'introduction au personnage ou test RP


Le 13 Janvier 1897

Ma chère,

Il n'y a pas de plus beau sourire que le mien ! Je bénis les dieux de m'en avoir fait cadeau. Comment dire ? Je me sens renaître, oui ! Il me paraît que tout est revêtu de bonheur et de clarté. 
J'ai une confidence à vous faire... C'est qu'en réalité, monsieur de Pin n'y est pas étranger ! Vous souvenez-vous de ce dîner chez vous ? Eh bien, depuis, monsieur et moi-même nous échangeons des lettres. Il est vrai que je suis un peu gênée par rapport à Octave. C'est pour cela que je cache tout cela dans le tiroir de ma coiffeuse... Si vous saviez comme mon cœur s'envole dès que je m'en vais lui faire visite. J'ai honte que vous soyez témoin de mon infidélité, cependant, étant ma plus grande amie, je préfère avoir le soin de vous le dire. Je dois également avouer que le simple fait de me confier à vous me fait replonger dans un état de candeur. Je me sens rajeunir de plus de vingt ans ! Oh, ma bonne amie... Comme je regrette la situation dans laquelle mon amour vient à fleurir. Mais je n'y puis rien. Je dois vous laisser, mon époux va bientôt se coucher et je ne peux écrire ma trahison alors qu'il est auprès de moi.
En espérant que vous vous portez bien,
Raymonde




Theatrum mundi...

Pour terminer...


Pseudonyme : Ukrysis
Âge : 16 ans et toutes ses dents.
D'où nous venez-vous ? De Google, de vos partenaires, de forums divers et variés... Bref, cela fait longtemps que je tourne autour de ce forum.
Quelque chose à nous dire ? Faites en sorte que je ne complexe pas sur ma façon de travailler ma plume !



Dernière édition par Raymonde Canard-Mauperché le Mar 18 Juin - 4:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Raymonde Canard-Mauperché   Jeu 13 Juin - 10:08

Bonjour Raymonde et rebienvenue parmi nous !
En as-tu fini avec ta fiche, que je puisse me pencher dessus ? Comme tu n'as pas signalé que tu avais terminé, j'ai un doute, au cas où tu voudrais relire, etc. Si ce n'est pas le cas, désolé pour l'attente, ça ne se reproduira plus ! :)

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com

MessageSujet: Re: Raymonde Canard-Mauperché   Ven 14 Juin - 7:56

Bonjour ! 

Elle est fraîche d'hier, tu n'as donc pas à t'excuser. (C'est plutôt moi, pour le coup. >>)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Raymonde Canard-Mauperché   Ven 14 Juin - 20:19

Eh bien, chère Raymonde, je réitère mes affirmations : il ne faut pas complexer, tout ceci est très bien ! Je ne vois en réalité qu'une petite chose à corriger au niveau de la cohérence du tout : la date. Tu dates le journal d'Arnold du Pin de 1881, la lettre de 1884, or nous sommes en 1897 et l'incident de la librairie, qui a décidé Raymonde à reconquérir sa vie est tout frais ! Il serait donc logique que cela se passe au moment du jeu (donc actuellement avril 1897). Certains objecteront que Madame Canard-Mauperché a trouvé bien vite un amant, mais vu le ton du journal d'Arnold, on pourrait penser que son amour date d'avant et que jusque ici, Raymonde avait repoussé ses avances... ? ;)Ah et enfin, la description du personnage par les yeux d'un amoureux a le désavantage de gommer tous les défauts d'un personnage, mais je te fais confiance pour faire de Raymonde un personnage humain et pas infaillible en jeu.

En un mot, je te validerai dès que cette histoire de dates est réglée ! Et tu as déjà une proposition de RP avec Octave, pour quand tu veux. Wink

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Raymonde Canard-Mauperché   Mar 18 Juin - 4:49

Je vois que vous avez changé, chère Raymonde, alors pour ne pas perdre de temps, je vous valide ! Allez rejoindre M. du Pin votre mari et amusez-vous bien ! Les demandes de RP sont par ici.

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Raymonde Canard-Mauperché   

Revenir en haut Aller en bas
 

Raymonde Canard-Mauperché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: En scène ! (hors RP) :: Les Acteurs de bonne foi :: Spectacle vivant-