AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Lun 3 Juin - 22:38

Par un froid samedi soir de printemps, Yann Le Guélec, dit « Le Goéland » (rapport à ses origines bretonnes et à sa grande envergure), décida comme souvent, d’aller fêter la fin de semaine au Chat Noir. Il salua donc ses collègues et marcha d'un pas léger vers la butte. Mais arrivé la haut, devant son cabaret préféré, quelle ne fût pas sa surprise de le voir fermé ! Était-ce une fermeture exceptionnelle ? Peut être… Il s’approcha de plus près de la porte fermé et y vit un petit écriteau : « Fermeture définitive » !!! Quelle mauvaise surprise ! Certes il avait entendu les serveurs parler de la santé déclinante du patron M. Salis mais il ne pensait pas que ce dénouement puisse arriver si vite.

Yann resta un moment devant la devanture. Il s’approcha d'elle jusqu’à y coller son bec et son chapeau. Avec les lumières de la rue, il voyait un peu à l’intérieur. Il distinguait encore le grand lustre qu’il aimait tant, les tableaux aux murs, les petites décorations un peu partout… Tout cela semblait si étrange à Yann. Comme si tout ces objets qu’il avait vu éclairés de mille feux, entourés de notes de piano et embrassés par les éclats de voix de noceurs de toutes sortes, jolies filles et joyeux drilles. Tout cela n’était plus. Il ne restait que l’ombre de ces objets, attendant d’être définitivement oubliés, enterrés dans le sombre cimetière du passé.

A ce moment là, le jeune breton entendit une douce mélopée de guitare tsigane venant d’il ne savait où. Son cœur se serra un peu plus. Il décida que ce n’était pas le moment d’avoir des états d’âmes et descendit à grands pas la butte par l’autre « versant », direction le boulevard Rochechouard. Il était peut-être temps, lui sembla-t-il, d’aller découvrir le Cabaret Bruant, que son collègue Marc lui avait conseillé l’autre fois. Apparemment, l’ambiance était « particulière » (c’était le mot dudit Marc) et Yann qui n’avait pas peur de grand-chose en matière de cabaret décida d’aller y jeter un œil et, par la même, de s’en jeter un derrière la cravate…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Lun 10 Juin - 8:14

Antoine adorait les week-ends pour une raison fort simple : c'était les seuls jours de la semaine où il pouvait redevenir le Zozio (ou du moins en partie). Oh, bien sûr, il ne regrettait pas d'avoir repris le droit chemin, puisqu'il était enfin fiancé avec sa douce. Mais, des fois, pouvoir reprendre ses facéties, ses blagues et sa bonne vieille guitare lui faisait du bien. Cela le détendait de se déguiser, de se moquer des riches et des moins riches et se faire courser par la Sûreté (même s'il avait perdu un peu d'endurance).

Cela faisait un moment, également, que le Zozio n'était pas retourné au Cabaret Bruant. Il connaissait fort bien l'ambiance particulière qui régnait en ce lieu. Les patrons ne savaient sûrement pas qu'ils avaient un si grand habitué : le Zozio prenait un malin plaisir à revêtir un déguisement différent à chaque visite. Ainsi, il pouvait rejouer à loisir la surprise, le rire ou l'indignation face au refrain habituel d'accueil...

Holà là ! Ah ! c'tegueule c'te binette
Holà là ! Ah ! c'tegueulequ'il a

Tenez, justement, voilà qu'un nouveau client passait le pas de la porte ! Le Zozio, attablé, seul, au fond de la salle, observa de loin l'intrus. N'était-ce donc pas le jeune Breton un peu grande gueule ? (Antoine pouvait bien parler !) Il avait eu l'occasion de le croiser à quelques reprises dans les rues, mais sans jamais lui adresser la parole...

L'apprenti menuisier semblait quelque peu désorienté. ... Cela pouvait en faire une victime très amusante !
Notre drôle d'oiseau héla un des serveurs, lui glissa quelques mots à l'oreille et quelques pièces dans la main...

Ce dernier s'avança vers Le Guélec :
"C'est p'têtre ton jour de chance, vaurien ! V'là qu'la blonde, là-bas, au fond, m'a filé des sous pour qu'on t'foute à sa table ! C'pas une beauté, mais 'doit pas être bien farouche pour m'demander ça, c'est mieux qu'rien ! Et t'as pas intérêt à refuser, gamin, ou sinon, dehors, le môme !"

Et si le jeune Breton se donnait la peine de jeter un oeil sur la curieuse demoiselle, il pourrait observer une jeune femme aux longs cheveux blonds tombant sur une robe verte usée, le visage un peu trop carré pour être agréable, un peu trop de rose sur les joues et un sourire en coin vaguement séducteur (ou moqueur ?). Mais il faudrait que le jeune homme s’approche encore pour remarquer la couleur de ses yeux... Ou la guitare planquée derrière le comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Mar 11 Juin - 4:59

Yann trouva sans mal le cabaret et y entra d’un pas décidé. Il fut rapidement interpellé par le patron :

Holà là ! Ah ! c'tegueule c'te binette
Holà là ! Ah ! c'tegueulequ'il a


Yann fût tout d’abord surpris : ce genre de paroles, il les avait entendues à son égard quelques fois au Chat Noir parce qu’il en était un habitué. Mais là, mettant les pieds pour la première fois dans ce cabaret, il ne pût cacher son étonnement une seconde. L’instant d’après il se dit que c’était tant mieux : retrouver, même si ça n’était encore qu’un jeu, la convivialité et la familiarité de son ex-repère, était bien réconfortant ! Alors il répondit, d’un air sûr de lui :

Ya patron ! C’est c’tegueule qui va t’finir ton tonneau c’soir ! Annoncé compte double !

On la lui faisait pas au Goéland !

Alors qu’il faisait, du regard, le tour de la salle, un des serveurs vint à sa rencontre pour lui annoncer que la blonde du fond voulait l’avoir à sa table… et avait même payé pour ce service ! Décidément, ce bistrot était bien singulier ! Il avait raison le Marc.

Yann, ne se fit pas priver pour aller au fond, donc, voir cette « femme ». Approchant de la table, il découvrit peu à peu celle-ci : blonde effectivement, portant une robe verte et du rose aux joues. Yann n’eut pas le même coup de cœur qu’avec Félicité ou Martine mais il ne demandait qu’à se laisser charmer par l’esprit de celle-ci. En plus, la demoiselle lui souriait. Voilà qui lui fit plaisir ! Cela étant, Yann qui avait une petite expérience en matière de cabarets, trouva qu'avec ce sourire, la jeune femme aurait plus eu sa place au comptoir en fin de soirée que là, "timidement" installée à une petite table du fond de la salle…

Bonjour Mademoiselle, Yann Le Guélec, pour vous servir ! Il hocha légèrement la tête en tenant son chapeau.

Il voulut alors entamer une discussion mais bizarrement, il resta un peu coi. Il est entendu que Le Guélec était un bavard, mais il avait quand même besoin de quelques éléments pour pouvoir bavarder... Et cette demoiselle il ne l’avait encore jamais vu et elle ne lui avait encore rien dit ! Il ajouta finalement de manière un peu confuse :

Qu’est-ce qui … me …vaut l’honneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Jeu 1 Aoû - 5:41

Le voilà devenu bien silencieux, le goéland ! N'aurait-il donc pas l'habitude que ce soit une "femme" qui le "courtise" ? ... Cela ne serait pas bien étonnant, au vu du zigoto.

- Bonjour, Monsieur Le Guélec. En voilà un charmant jeune homme ! dit-il d'une voix aiguë. J'espère que ma démarche ne vous a pas offensé, voyez-vous, je me sentais bien seule en cet endroit, à ressasser de vieux souvenirs... Et voilà que vous apparaissez ! N'est-ce pas là un signe de la Providence ?

Et ce n'était pas tout à fait un mensonge. Le jeune Breton venait le distraire de ses rêveries du passé. Un vieil ami venait souvent le rejoindre dans cet estaminet... Un an déjà. Avril était de nouveau là, mais lui n'y était plus.

- Etes-vous un habitué de ces lieux, Monsieur Le Guélec ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Lun 19 Aoû - 0:52

« En voilà un charmant jeune homme » !!! Voilà que c’était, en effet, « la femme » qui courtisait notre jeune breton ! Et si Yann était, à sa façon, fin-de-siècle, en voilà une qui l’était encore plus ! Mais il n’eut pas vraiment le temps de s’interroger sur tout cela car cette croqueuse d’hommes (à n’en point douter) le questionna.

Un signe de la Providence ? J’pense pas, je…

Il réfléchit un instant.

J’crois pas qu’on se connaisse…

En tout cas c’est la première fois que je viens ici. Le Chat Noir est mort. Il faut bien aller noyer son chagrin quelque part ! Qu’est-ce que vous buvez d’ailleurs ?


Pendant qu’il avait prononcé ces quelques mots, il avait observé la femme de plus près et, il fallait bien se l’avouer, elle n’était pas vraiment à son goût. Son maquillage trop grossier, ses traits un peu masculins, il regrettait presque de lui avoir proposé un verre !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Lun 19 Aoû - 0:52

Le membre 'Yann Le Guélec' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Perception' :

Résultat : 4

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Lun 19 Aoû - 4:02

- Je crains que ma boisson ne vous convienne pas. Mon chagrin n'est noyé que dans un simple verre de lait. (et effectivement, en observant le verre de plus près, le menuisier peut s'apercevoir du fond de breuvage blanc qu'il reste dans le verre.) Une femme seule, dans un bar, un verre d'alcool à la main, ce n'est pas raisonnable... Que diraient les gens ? ... Mais l'on m'a dit le plus grand bien de leur absinthe, peut-être devriez-vous tenter ?

Le Zozio se lança dans son plus beau numéro d'acteur. Le défi du jour : faire tomber amoureux de lui le petit Breton pour mieux chanter sa déconvenue plus tard !

- Je n'ai pas dit que nous nous connaissions, et c'est d'ailleurs bien dommage... Mais nous pouvons rattraper ce temps perdu, n'est-ce pas ? dit le Zozio d'une voix doucereuse.

Il battit des cils, charmeur, un petit sourire aux lèvres.

Spoiler:
 


Dernière édition par Antoine "Le Zozio" Viret le Lun 19 Aoû - 4:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Lun 19 Aoû - 4:02

Le membre 'Antoine "Le Zozio" Viret' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Réussite' :

Résultat : 5

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Lun 19 Aoû - 20:59

Citation :
Hélas, le numéro de charme opère - assez, du moins, pour que Le Guélec ne soupçonne point encore la supercherie. Le doute est de mise, pourtant : cette femme a bien quelque chose de bizarre... Mais quoi ?!

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Lun 19 Aoû - 21:50

Yann commanda une absinthe… Pourquoi ? Il avait besoin d’un petit remontant pour affronter cette étrange demoiselle.

« Rattraper le temps perdu » ! Elle en a de bonnes, elle !

Yann était naïf, mais pas à ce point ! Il avait bien compris que cette femme en avait après son corps ! Mais il préféra jouer un peu avec elle. Après tout, elle avait un petit quelque chose qui le dérangeait…

Bien sûr que nous pouvons rattraper le temps perdu ! Dit-il plein d’enthousiasme. Par quoi voulez-vous commencer ?

Yann jubilait intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Lun 19 Aoû - 22:02

Quelque chose avait un peu changé dans l'attitude de son vis-à-vis. Commençait-il à mordre à l'hameçon ? Le Zozio se retint de pouffer, et se contenta de continuer à offrir son sourire charmeur.

- Et bien, commencez donc par me dire d'où provient ce si charmant petit accent que j'entends et qui vous sied si bien ? dit-il, en mettant son menton sur le dos de ses mains, l'air éperdument intéressé.

Un très léger accent, certes, mais qui sentait encore les origines de province, la bouse de vache, les algues et les goélands. Bordeaux et Paris sont tellement plus distingués que cette Bretagne...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Lun 19 Aoû - 22:29

Tiens, la voilà moins pressée la croqueuse !

Ah bon, j’ai un accent ? On m’le dit plus bien souvent ! En tout cas il vient, comme moi, de Bretagne ! De Brest pour être plus précis… Et j’suis ravi d’voir qu’il vous plait ! Et vous, vous v’nez d’Paris ? J’entends pas d’accent quand vous parlez…

Disant cela, Yann trouva ce qui « clochait » chez son interlocutrice : elle avait une voix parfois aiguë et parfois un peu plus rauque… comme si elle avait mal à la gorge. Mais il ne voulut pas poser de question à ce sujet et continua sur sa lancée.

D’ailleurs, vous m’avez pas dit comment vous vous appelez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Mar 20 Aoû - 3:44

- Oh, vous savez, je ne pense pas qu'il y ait tant de Parisiens que cela qui viennent de Paris, de nos jours ! Tout le monde a le droit de venir chercher sa part de rêve dans la ville Lumière, n'est-ce pas ? Même vous et la Normande que je suis...

Toujours cette voix doucereuse, séductrice, ces phrases qui meurent doucement... comme si elles n'attendaient qu'un homme pour les finir à leurs places.
[*]

- Vous avez raison, je manque à toutes les politesses ! Je m'appelle...

Mince, il avait oublié ce détail. Vite, en trouver un avant qu'il ne soupçonne quelque ch...

- ...Cunégonde Chantecresselle, enchantée !

... Le Zozio était définitivement rouillé.

-... Vous comprenez aisément, je suppose, pourquoi mes amis préfèrent m'appeler Elsa.

Quel parent pourrait être assez cruel ou fou pour appeler sa fille ainsi ? ... Mais cela pouvait être drôle. Il en parlerait à Eugénie, s'ils avaient le bonheur de pouvoir avoir un enfant, un jour.

- Et vous, M. Le Guélec ? ... Souhaitez-vous être mon ami, au moins pour ce soir ? Me raconterez-vous donc ce que vous êtes venus chercher ici ?

A Paris, dans ce bar, à cette table. Qu'importe comment il l’interpréterait, il fallait juste que le Breton pense qu'on s'intéresse à lui.

Astérisque:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Mar 20 Aoû - 21:13

Décidément, avec son air coquin là, dans la voix… ça doit être… une fille de joie !

Yann, qui en avait connu quelques unes, se dit qu’après tout, même si elle n’était pas trop à son goût, en avoir une gratis ne se refusait pas !

Lorsqu’elle laissa sa phrase en suspend, il tenta de la finir.

Vous et moi ? Nous cherchons l’amour pardi ! Quoi d’autre hein ? Quoi d’autre a de l’importance, n’est-ce pas ?

Il but une gorgée d’absinthe. Décidément, elle était forte !

Cunégonde Chantecresselle … un nom bien étrange… certainement qu’elle ne veut pas me donner son vrai nom

Et bien j’vous appellerais « Elsa », c'est joli, on dirait un nom de chanteuse !

Sinon, c’que je suis venu chercher c’soir ? J’cherche un lieu et une âme pour … euh … pour comment dire… oublier ma peine. Comme j’vous disais, j’suis un habitué du Chat Noir, mais il est fermé. Alors j’trinque à sa mort !
Il leva son verre et le finit ! Et pis j’cherche des nouvelles … confidentes puisque j’sais pas où sont passées celles du Chat Noir ! Il fit un clin d’œil à Elsa.

Mais ! Votre verre est vide !


Il se leva et se dirigea vers le bar.

Vous prenez pas du lait cette fois-ci hein ? Une absinthe ? Pour m’accompagner ?

Alors qu’elle réfléchissait, Yann interpella le barman et lui demanda à l’oreille :

Z’avez des chambres ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Mer 21 Aoû - 22:18

Non... Il n'était quand même pas en train de suggérer que... ? Mais si, mais si, le Breton le prenait pour une prostituée, rien que ça ! ... C'était encore mieux que ce que le Zozio pouvait espérer !

- Vous prenez pas du lait cette fois-ci hein ? Une absinthe ? Pour m’accompagner ?
- Si vous insistez...

Yann s'adressa discrètement au barman. Celui-ci jeta un oeil rapide à la blonde, et ne put s'empêcher une grimace.
- ... Faut vraiment d'tout pour faire un monde. M'enfin, si vous y tenez tant qu'ça, y a un hôtel un peu miteux, pas loin. Pas cher. Ca d'vrait vous suffire, pour c'que vous voulez faire avec, euh, ça.

Le menuisier se tourna de nouveau vers la "dame". Le Zozio échangea un regard de connivence avec le serveur, avant de répondre à Yann.
... Je veux bien vous accompagner, mais avec une autre boisson, qui me corresponde mieux. Je suis une personne délicate, vous savez... Garçon ! Vous me servirez ce cocktail dont vous m'avez tant vanté les mérites, tout à l'heure...
- Bien sûr, tout de suite, mademoiselle.

Et les boissons arrivèrent. Petit sourire discret du serveur pour "mademoiselle". Oh, oui, il allait être bien servi, le petit Breton... L'absinthe était "un peu" plus forte que la moyenne.

Et les verres se finirent ...

- Oh, je crois que j'ai déjà un peu la tête qui tourne, hihi ! Espérons que personne ne profite de la situation... (petit clin d'oeil aguicheur) Vous protégerez une délicate jeune femme comme moi des individus qui pourraient vouloir s'en prendre à elle dans une telle position de faiblesse, n'est-ce pas ?

Regard dans le vague et sourire légèrement niais "du fait de la boisson".
Car le Breton n'était pas sensé savoir que le breuvage de l'oiseau volage était sans alcool, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Mer 21 Aoû - 23:39

Mmmh… un hôtel un peu miteux… Marmonna Le Guélec. Ça n’était pas très encourageant. Ajouté à cela le « ça » dont le serveur avait affublé la demoiselle et vous comprendrez aisément que Yann était légèrement refroidit. Ah, tout partait pourtant si bien !

Cela dit, ils trinquèrent tout de même à cette soirée, à leur rencontre.

Mouais à notre rencontre… Allez picolons et ça ira bien.

Yann but son verre.

Dieu ! C’est qu’elle est corsée c’t’absinthe !

Yann ajouta de l’eau dans son mélange. Pendant ce temps, la demoiselle finissait déjà son cocktail !

Et ben, z’avez une sacrée descente Elsa ! Faites attention, c’est traître ces p’tites choses là !

Effectivement, elle lui fit remarquer que sa tête lui tournait déjà ! Elle avait cependant encore assez d’esprit pour l’encourager d’un subtil (!) clin d’œil à « profiter » d’elle.

Étonnamment Yann hésitait encore. Une absinthe et demie dans le gosier, ce n’était pas suffisant pour lui faire perdre la raison. Puis il y avait cette Elsa, un peu terne, un peu vulgaire, puis il n’était pas très à l’aise dans ce bar qui n’était pas le sien, puis, enfin, ces derniers mots du serveur, comme des cerises sur un gâteau trop lourd, trop indigeste. Non, pour l’instant, Le Guélec n’irait pas plus loin.

Alors que faire ? Jouer à faire semblant ? Yann aurait aimé le faire dans son Chat Noir chéri, avec une fille un peu plus fraîche. Mais ici dans ce cabaret, certes amusant, mais dans lequel, pour l’instant, l’ambiance était trop peu festive, il devint un peu taciturne.

Vous protégerez une délicate jeune femme comme moi des individus qui pourraient vouloir s'en prendre à elle dans une telle position de faiblesse, n'est-ce pas ?

Bien sur douce Normande, je défends toujours les jeunes femmes sans défense !  Dit-il avec un air qui se voulait joyeux.

Yann plongea le regard dans son verre quelques secondes. Puis, levant les yeux vers la fille, demanda :
Vous venez souvent ici, Elsa ?

Décidément, l'inspiration manquait au goéland, ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Ven 11 Oct - 22:01

Le goéland s'envolait doucement loin de l'objectif que s'était fixé l'autre drôle d'oiseau. Et finalement...

- Ca ne m'amuse plus du tout. dit-il de sa voix masculine. Sa vraie voix.

Le Zozio se redressa, reprit ses manières et ses attitudes qui ne laissaient aucun doute sur son sexe.

- Désolé, gamin, pour la farce. J'aurais bien aimé continuer ce jeu suffisamment loin pour te mettre dans l'embarras, mais finalement, cette discussion et toi n'êtes plus aussi drôle que ce que je pensais. Mais quel dommage ! J'ai eu tort de compter sur toi pour me distraire de mes songes noirs. J'ai l'impression d'avoir perdu mon temps.

L'oiseau chanteur rajusta sa perruque et reprit sa guitare.

- Si ça t'intéresse, j'rends des menus services dans les bas-fonds, parfois. Par contre, j'donne que dans le moqueur ou l'humanitaire à ma sauce, pas dans le louche. Mais j'ai des contacts, j'peux t'les filer. On est obligé de passer par des moyens détourner pour contacter le Zozio, mais t'auras qu'à demander à la fille aux livres, au bas de la butte, elle me transmettra le message !

Le Zozio se dirige rapidement vers la porte, mais se tourne une dernière fois en direction du jeune Breton...

- Quel dommage de devoir en arriver là, mon mignon, on aurait pu avoir une vraie discussion d'adultes ! (clin d’œil aguicheur clairement moqueur)

... avant de partir avec précipitation en bousculant un futur client qui rentrait (ou une cliente, il ne l'avait pas regardé en détail). Il valait mieux qu'il se dépêche, en effet, avant qu'on lui demande de payer sa part...


Dernière édition par Antoine "Le Zozio" Viret le Jeu 17 Oct - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   Lun 14 Oct - 0:52

?!

Ca alors, c’était bien la première fois qu’on essayait de se payer ainsi la tête du breton ! Les farces, d’habitude, c’était plutôt lui qui les faisait ! La réaction de Le Guélec ? Tout d’abord surpris, il trouva vite cette issue rassurante : il n’aurait pas d’autre mauvaise surprise ce soir là avec cette « Elsa », cet oiseau farceur ! Et il eut comme une espèce de sympathie pour cet énergumène déçu que son tour n’ait pas fonctionné, même si c’eût été à ses dépends !

Ben j’suis désolé aussi, mon gars. Mon chat noir a fermé et pis j’étais pas trop en confiance ici… Disait-il en guise d’excuses.

Le bonhomme se leva, prit une guitare (sans doute la sienne) qui était cachée derrière le comptoir et, avant de partir, lui indiqua son pseudonyme et une façon de le contacter ! Le Guélec se demanda bien pourquoi il pourrait avoir besoin de retrouver le gugusse. Mais il garda en mémoire les dernières phrases dudit Zozio au cas où.

Enfin, sur le seuil de la porte, le saltimbanque lui envoya un dernier clin d’œil aguicheur et une remarque qui fit rire quelques clients :
Quel dommage de devoir en arriver là, mon mignon, on aurait pu avoir une vraie discussion d'adultes !

Mon amour, ne partez pas ! Que deviendrais-je sans vous ? Cria le Guélec avec un ton théâtral en se levant d’un bond et en faisant tomber sa chaise en arrière.

Mais déjà le drôle d’oiseau s’envolait vers d’autres horizons !

Yann ramassa sa chaise, se rassit et finit son verre tristement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Cabaret Bruant, parce qu'il le vaut bien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: Paris, ses faubourgs... :: Autour des Funambules :: Cabarets de la Butte-