AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Rendez-vous après le boulot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Rendez-vous après le boulot   Jeu 11 Avr - 23:00

Yann avait eu, aujourd’hui, sa paye complète ! Il était arrivé tôt le matin, et après un morne trajet d’omnibus – personne ne daignant converser avec lui cette fois-ci, participa à la fabrication d’une douzaine de chaises pour un riche bourgeois. Lui et ses collègues avaient travaillé sans relâche et ledit bourgeois était arrivé vers 19h pour récupérer ses chaises. Lorsqu’il arrive, le patron était sorti et Yann, qui avait toujours le mot pour rire, lui proposa de s’asseoir en l’attendant, en précisant qu’avec toutes ses chaises … il n’aurait que l’embarras du choix ! Le bourgeois sembla amusé … mais aussi soulagé lorsque le patron revint !

Après cette bonne journée de travail, donc, Yann sortit de l’atelier fatigué mais le cœur léger. La soirée s’annonçait sympathique : il avait prévu de voir son amie et confidente, la jeune Margot Chalopin. A ce sujet, imagineriez-vous par quel subtil stratagème ils réussissaient à communiquer ? Ils avaient mis au point un système d’alerte sonore par sifflement qui permettait à Yann d’appeler Margot sans éveiller les soupçons de ses soupçonneux parents ! C’est ainsi que la veille au soir, Yann était sorti de chez lui sur le coup des 9~10 heure du soir, avait traversé la cour puis la rue et avait sifflé : trois sifflements courts et un long. Quelques secondes plus tard, Margot apparaissait à la fenêtre de sa chambre et lui dit, dans une sorte de « fort chuchotement » :

Qu’est-ce qu’y a ?!

Faut qu’j’te parle ! Une affaire importante !

Mmmh, j’peux pas sortir là… D’main soir ?

Ouais !

J’te retrouve après ton boulot, à l’atelier ?

D’accord !

Et l’affaire était réglée…

Donc, Yann était à la porte de l’atelier, attendant patiemment que la fine silhouette de sa danseuse de voisine apparaisse. Il regardait le flot des ouvriers quitter les différents ateliers et usines de la rue Marcadet. Il leur trouvait un air de fantôme comme ils marchaient tous d’un pas las et fatigué, le visage marqué, austère. Ils ne semblaient pas apprécier, comme notre jeune Goéland, cette « liberté » retrouvée à l’approche de la nuit.

Yann s’assit sur le trottoir, espérant que Margot ne tarderait pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Margot Chalopin
Raton valseur
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Ven 12 Avr - 22:20

Convenir du rendez-vous avait été chose facile, organiser le mensonge pour pouvoir s'y rendre avait été une autre paire de manches. La jeune fille était rentrée la veille, toute penaude. Elle avait continué à avaler la soupe de haricots préparée par la revêche Madame Chalopin, et soudain, avec une théâtralité certaine, s'était écriée :

- SAPERLIPOPETTE !

Madame Chalopin manqua de s'étouffer avec sa soupe et cria un coup sur sa fille si mal élevée - n'avait-elle pas tout fait pour lui assurer le meilleur avenir possible pourtant... ?! Dieu ait pitié des mères démunies... Margot baissa les yeux - l'engueulade était inévitable, de toute façon. Elle balbutia enfin, d'un air simplet :

- J'avais oublié d'te dire. Simone s'est blessée t'à l'heure, c'pas très grave, mais elle peut pas danser d'main. J'la remplace d'main et j'rentre tard.

Madame Chalopin fronça les sourcils. C'était pas la première fois que sa fille lui faisait des misères... et lui racontait des salades. Elle posa une question sensée, qui démontra que si elle n'accompagnait plus Margot à l'opéra comme autrefois, elle n'avait pas non plus totalement renoncé à surveiller les allées et venues de sa fille.

- Comment ça s'fait qu'c'est pas Suzon qu'fait ça ? C'était prévu comme ça, non ?

Margot se mordit la lèvre, hésita... Autant y aller au culot : plus c'était énorme et plus ça passait.

- Elle est malad'. Y'a les filles qui dis' qu'un Monsieur lui a r'filé une salop...

Elle n'eut point le temps d'achever que le soufflet jaillit. Ah elle n'y avait pas manqué...

- Tu vas parler autrement, jeune fille ?!

Et la dispute continua... Par chance, toute à sa colère, Madame Chalopin oublia un peu ses suspicions et le mensonge de la gamine finit par passer, comme... un gros colis aux postes. Inutile de préciser que Simone n'avait rien et que Suzon était en pleine forme... Ce soir-là, en sortant des répétitions habituelles, Margot prit donc le chemin vers chez elle presque comme d'habitude - guettant tout de même pour vérifier si sa mère n'était point dans les parages, quand bien mêem le risque était faible. Elle trottina ensuite jusqu'à l'atelier de son menuisier de voisin, et surgit de l'obscurité comme un diable hors de sa boîte.

- Tadaaaa ! Admire l'artiste, j'ai réussi à flouer ma mère !

Elle jeta un oeil à la ruelle sombre, plus très engageante à présent que le jour tombait :

- T'voulais m'dire quoi alors ?

C'est qu'elle était impatiente de savoir ce qui tourmentait Le Guélec... Cela dit, elle n'aurait pas dit non à l'idée de s'installer dans un endroit plus accueillant et plus propice à la conversation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Dim 14 Avr - 22:12

Depuis combien de temps Yann attendait-il Margot ? Peut-être une quinzaine de minutes, quelque chose comme ça. Mais elle aurait pu arriver une demi-heure ou une heure plus tard, Yann s’ennuyait rarement. Il avait toujours milles pensées en têtes et ce soir là, il pensait encore à cette petite bonne au visage angélique qu’il avait rencontré sur le marché il y a quelques temps. Cette Félicité qui l’avait rabroué comme un malpropre. Elle avait tout fait, malgré elle, pour hanter encore un moment les nuits du jeune Breton !

C’est alors qu’apparut la silhouette bien réelle de la jeune danseuse ! Yann se leva d’un bon et sourit à l’arrivée de son amie.

- Tadaaaa ! Admire l'artiste, j'ai réussi à flouer ma mère !

Chapeau l’artiste ! fit Yann en soulevant le sien. Tu lui as raconté quoi comme bobard c’te fois ?!

Yann fut surpris que Margot aiguille si rapidement la conversation sur l’objet de leur rendez-vous…

Oh là, t’as un train à prendre ou quoi ? On va p’t’être commencer par s’trouver un trottoir plus confortable que çui là, s’tu veux bien ?


Yann marqua une petite pause pour réfléchir à l’endroit où ils pourraient aller. Il n’avait pas envie de traîner par ici, tellement les abords de l’atelier étaient lugubres à la nuit tombée. Pas loin de là se trouvait Montmartre et ses cabarets lumineux… C’est là qu’il voulait aller. Un omnibus pourrait ensuite les ramener à Belleville si le chemin était trop long pour les jambes fourbues de sa petite voisine.

On va à Montmartre ? Pis j’te raconterais l’truc…

Le goéland était prêt à s'élancer à grande enjambées. Il tenta alors de détourner la conversation vers un sujet plus anodin…

Bon, quoi d’neuf à l’Opéra ? Tu l’as trouvé ton « M’sieur » ? Maint’nant qu’t’es quadrille, tu dois avoir plein d'admirateurs à tes trousses ? Y sont où d'ailleurs ?! Dit-il en regardant derrière Margot pour joindre le geste à la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Margot Chalopin
Raton valseur
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Mar 16 Avr - 2:41

Ah il était beau, son bobard du jour ! La gamine en était fière et un sourire illumina son visage juvénile.

- J'ai dit que Simone s'était fait mal et que Suzon était malad' : hop ! j'dois danser ! Elle croit qu'j'suis là-bas, maint'nant.

Ce qui impliquait qu'ils devaient faire attention aux coins où ils traînaient et éviter comme la peste le quartier de la blanchisserie de Madame Chalopin... Bon à savoir, n'est-ce pas ? Lorsque son voisin proposa où crécher, la jeune fille poussa un petit soupir, un peu théâtralement :

- T'as pitié d'rien, toi. J'ai dansé toute la journée, j'suis crevée, et tu m'fais grimper à Montmartre ?!

Elle leva les yeux au ciel dans une pose un peu dramatique (Margot était un peu tout). Puis elle reprit :

- Non en fait, ça va, j'te suis.

Et tandis qu'ils marchaient, le goéland avançant à grandes enjambées et le petit rat trottant derrière comme il pouvait, Yann crut bon d'entamer un sujet de conversation que la jeune fille eût préféré éviter. Lorsqu'il commença, elle fit la moue. Cela avait beau être dit sur le ton de la plaisanterie, et avec une légèreté un peu douceâtre, qui était assez réconfortante... la réalité qui se cachait derrière tout ça lui faisait un peu de peine quand même. C'est sur la défensive qu'elle répliqua :

-T'sais qu'j'aime pas parler d'ça... Et pis... - elle fit mine de donner un coup de bottine dans un obstacle imaginaire - Non, y'a personne. Trop jeune ? J'pense pas : des filles de mon âge............ Pas assez jolie ? Ouais, ptête... J'sais pas. J'danse juste, mais on m'aime pas assez pour ça. J'fais c'qu'on m'dit pourtant. J'dois pas être assez bien pour ça... Sûr j'finirai blanchisseuse comme ma daronne.

La voilà soudain bien sombre, la p'tite danseuse ! Oh, elle ne pleurait pas et sans doute retrouverait-elle bien vite son entrain devant les splendeurs du Montmartre noctambule... mais sa voix tremblait un peu tout de même, en disant tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Mar 16 Avr - 4:42

Au râle de Margot concernant la grimpette à Montmartre, Yann fût un peu embêté. Lui, en pleine force de l’âge, ne faisait pas forcément attention aux « quelques » marches à gravir, d’autant que la récompense de cet effort lui semblait toujours fabuleuse, en bon petit provincial qu’il était ! Alors quand Margot accepta finalement de le suivre, il dit :

Ah tu vas voir, Margot, tu vas pas l’regretter ! Si t’arrives là haut, j’te payerais un cocktail ! J’en ai goûté un la dernière fois… Whisky Stone Fence qu’y s’appelle, tu m’en diras des nouvelles !

Puis vint LA question, une question qu’il voulait anodine, sur les hommes. Margot, qui dans l’esprit de Yann était si jeune, ne devait pas s’attrister de son célibat. De plus, ils avaient l’habitude de se chamailler, de se taquiner, alors Yann ne se méfia pas, comme souvent ! Et Margot, la fatigue aidant, sans doute, y répondit bien tristement, et finit même par être pessimiste au sujet de son avenir à l’opéra…

Sûr j'finirai blanchisseuse comme ma daronne.

Allez Margot, c’est rien, dit il en la secouant par les épaules, si t’es passé quadrille c’est qu’tu l’mérites ! Et pis pour les hommes, t’as encore le temps va, c’est moi le vieux, c'est moi qui devrait m’faire du souci !

Alors Yann raconta à sa petite confidente l’histoire qui lui était arrivé quelques temps avant au marché. Lui-même en était un peu mélancolique lorsqu’il y repensait seul. Mais là, avec Margot, il trouva cette mélancolie bien ridicule ! Pouvait on tomber amoureux d’une jeune fille en ayant simplement croisé son regard ? Pouvait on le rester après les mots qu’elle lui avait dit ?! Toujours est-il qu’il espérait avoir fait diversion et que Margot se moquerait bien de lui, de son romantisme ridicule, de son échec cuisant et que ça lui redonnerait le sourire !

L’histoire de Yann touchait à sa fin lorsqu’ils arrivèrent au pied de la butte. Le quartier était déjà bien plus accueillant, plus lumineux que celui de l’atelier. Quelques noctambules traînaient ça et là et pas mal entamaient la montée vers Montmartre.

Allez, encore un p’tit effort ! On touche au but !

Yann pensait assurément plus au cocktail qu’au but premier du rendez-vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Margot Chalopin
Raton valseur
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Mar 16 Avr - 12:41

- Un... cocktail ?

Margot ouvrit des yeux ronds comme des soucoupes. Elle n'avait jamais bu de cocktails... et très rarement goûté à de l'alcool. Elle avait, à plusieurs reprises, trempé ses lèvres dans les coupes de champagne des abonnés... mais n'avait pas réellement apprécié le goût des grands crus qu'on servait à l'Opéra. Apparemment, c'était un peu honteux... mais ces petites bulles amères, très peu pour elle ! Elle hocha la tête et suivit son compère, docile... Celui-ci tenta ensuite de la réconforter. Elle sourit doucement, comme pour lui dire que l'attention était appréciée mais, dans les faits, les paroles de Yann portaient à vide. Margot se demanda si elle avait pris la peine de lui expliquer ce que signifiait réellement "trouver un Monsieur"... Au fond, ce n'était sans doute qu'à ce prix-là qu'elle pourrait monter dans la hiérarchie de la maison et gagner une place durable dans le corps de ballet... Elle se tut cependant, touchée par l'effort du jeune homme et acquiesça même, d'une petite voix timide. Et elle se laissa aller à écouter le récit de Yann qui lui racontait, sans honte ni pudeur, sa déconvenue amoureuse. Elle pouffa de façon un peu enfantine.

- T'as rencontré quoi ? Une bonne sœur ? Elle avait pas un voile de novice, t'es sûr ?

Elle renifla d'un air de mépris, songeant à cette dame qui avait été si farouche en dépit du bon sens. Oh bien sûr, Margot ne se serait pas laissée faire outre mesure, mais il y avait une façon de faire les choses... Et un rendez-vous avec un jeune homme ne vous rendait pas tant condamnable que cela aux yeux de la société, non*... ?

- Tu f'rais mieux d'l'oublier. Ca doit être eun' dabuche, pour avoir gueulé comme ça. Elle te doit rien, t'aurais même dû la laisser pour avoir crâné comme ça, ça lui aurait fait les pieds. 'Fin tu m'comprends, j'lui veux pas d'mal à ta jolie M'dame mais elle était pas trop en danger finalement, non... ? Une p'tite frayeur l'aurait r'mise à sa place. Ptête... tu penses pas ?

Mais ils arrivaient presque au but et Margot s'arrêta un instant pour reprendre son souffle. Elle ne répondit rien aux encouragements de son compère, mais se remit à marcher, docilement, jusqu'à ce qu'il la conduisît dans ces endroits si merveilleux qu'il lui avait si souvent décrits avec enthousiasme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Mer 17 Avr - 3:45

A la question et à la tête que fit Margot à l’énoncé du mot « cocktail », Yann sourit et se dit qu’elle ne devait pas avoir beaucoup d’expérience en la matière. Il était content que lui, en « bon grand frère », lui en fasse goûter un ! Cela l’aiderait peut-être mieux à sortir de sa petite noirceur que son piètre discours !

Une bonne sœur ! Ha ha, l’est bien bonne celle-là ! C’tait tout comme !

A l’évocation du voile il pensa à la capeline de Félicité qui cachait un peu ses beaux cheveux blonds… Il eut un petit pincement au cœur mais n’en fit rien savoir à Margot. Il renchérit plutôt, pour ne pas définitivement plomber la soirée :

Clair qu’j’aurais pu la laisser avec son poivrot. L’avait l’air d’trouver les mots pour parler aux dames, lui ! Hé hé.

Yann sentit que son ton et son rire sonnaient un peu faux… Il hâta le pas, inconsciemment, comme pour se réfugier dans la marche. La montée se fit ainsi dans le silence, enfin, un silence relatif ! Aux bruits de pas s’ajoutaient ceux des respirations de nos deux voisins. Arrivé en haut de la butte, ils étaient bien essoufflés.

Ils marchèrent alors tranquillement, reprenant leur souffle, entre les différents bars et cabarets dont les vitrines animées et colorées faisaient le charme du quartier. La nuit tombait et le contraste entre le sombre ciel et la lumineuse devanture du Chat Noir émerveilla comme toujours notre jeune breton !

Tadaaaa ! Dit Yann à son tour. J’te présente le Chat Noir !
Entrez Mademoiselle !
Ajouta-t-il en lui tenant la porte.

Le cabaret n’était pas encore plein à cette heure, somme toute, pas trop avancée. Et Yann, après avoir salué le barman d’un grand sourire et d’un geste de la main, n’eut pas de peine à trouver une petite table pour deux pendant que Margot regardait autour d’elle les nombreux objets brillants qui ornaient les murs du cabaret.
Ô surprise, il reconnut au piano celui dont la musique l’avait séduit lors de la soirée de chasse au trésor !

Ah et cette musique, Margot, c’pas beau ? Tu pourrais m’montrer comment tu danses là d’ssus dis donc !


Mais plutôt que de la laisser répondre, Yann entraîna Margot à la table.

Gardons ça pour plus tard !

Il lui tira ensuite la chaise comme il avait vu faire et, tel un agile goéland, fit quelques pas chassés pour aller commander les 2 cocktails tant attendus et pour revenir s’asseoir auprès de son amie.

Alors ? Qu’est-ce t’en dis ? J’t’ai pas menti hein, ça donne pas envie d’décaniller ! dit il en haussant les sourcils !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Margot Chalopin
Raton valseur
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Jeu 25 Avr - 23:24

Le chemin était long et le regard de Margot se posa plusieurs fois sur les devantures qu'ils dépassaient, pas à pas, tantôt avec envie, tantôt avec surprise... Elle poussa un soupir lorsqu'ils arrivèrent enfin. Mais la lassitude laissa bientôt place à l'étonnement, à l'enthousiasme... et à un rien de peur, aussi. Ces lieux-là, elle en avait entendu parler maintes fois - quelques abonnés aventureux lui en avaient parlé d'un air canaille et sa mère s'était signée en disant que ce n'étaient pas des lieux pour des demoiselles, quand la gamine lui avait demandé ce que c'était que ces lieux-là. Elle entra, sans un mot. Son voisin ne tarissait pas d'éloges et son enthousiasme faisait plaisir à voir... Margot, elle, était surtout surprise, un peu perdue : elle pénétrait dans un lieu dont elle ne connaissait pas les codes. "Cette musique, c'bizarre. J'ai jamais entendu ça ! " pensait-elle en son for intérieur... mais Yann ne lui laissa pas le temps de répliquer et l'entraîna à une table. Tandis qu'il allait chercher à boire, Margot contemplait les yeux, muette de stupéfaction - et un petit rat qui ferme son clapet, c'est assurément surprenant !

Elle trempa ensuite les lèvres dans la mixture et ne put retenir une grimace. Le cocktail était sans doute très bien, mais quand on n'était pas habitué à ce genre de goût !

- Tout est bizarre ici, se contenta-t-elle de dire, sans avouer à quel point elle se sentait perdue.

Par bravade, elle avala même une gorgée supplémentaire de boisson, avant d'ajouter :

- C'est là qu'tu crèches tout l'temps et qu'tu dépenses tous tes sous, alors... ? - Elle embrassa le lieu du regard et, tandis que le pianiste égrenait les notes plus lentement, elle ajouta, joyeuse -Là ça ressemble un peu aux musiques d'exercice...

Quand bien même les exercices du matin étaient faits au son du violon... Mais tout repère, si infime soit-il, était bon à prendre !

Citation :
Et toutes mes excuses pour le délai ! éè
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Lun 29 Avr - 21:58

Le Chat Noir. Yann était content d’enfin le faire découvrir à Margot. Elle qui aimait entendre les comptes-rendus des soirées de son voisin en connaîtrait désormais le décor.

Lorsqu’elle lui fit part de sa surprise, Yann voulu lui montrer ce qu’il considérait comme le clou du spectacle :
Regarde-moi ça ! Fit-il en montrant du doigt le grand lustre en fer forgé qui couronnait majestueusement la salle. La lumière vacillante de ses bougies – ou était-ce l’alcool ? – semblait donner vie aux portraits accrochés aux murs.
C’est pas magnifique ? Et regarde cette nonne ici, on dirait pas qu’elle va sortir du tableau, là… et… et nous dire de pas traîner ici ?! Il ponctua sa phrase d’un clin d’œil à sa jeune amie qui semblait prendre goût au cocktail !

Oui, oui, c’est là que passe tout mon salaire, ou presque ! D’ailleurs j’suis encore fauché ! J’croyais gagner les 5000 francs à la chasse au trésor mais j’en ai surtout perdu pas mal... Faut qu’j’me rattrape avec la prochaine ! Tiens d'ailleurs j't'ai pas raconté c't'histoire de chasse au trésor ?


Yann hésita un instant…

Bon, tu préfères quoi : que j’te raconte tout d'suite c'que j'voulais t'dire ou la chasse au trésor ?

Après tout, pourquoi hésiter quand on peut faire hésiter l’autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Margot Chalopin
Raton valseur
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Jeu 2 Mai - 23:43

A vrai dire, Margot découvrait un autre jeune homme que celui qu'elle s'était habituée à croiser, chaque matin, lorsqu'elle se rendait à l'Opéra pour la barre de danse. Elle suivit du regard les tableaux qui tremblaient à la lueur des ... du gaz ? et sentait déjà l'alcool lui tourner doucement la tête. C'était beau, ouais, et elle acquiesçait en silence, plus délicieusement perdue que jamais. Elle rebondit tout de même - boum - sur le mot de chasse au trésor, qui l'interpela.

- T'es un pirate et un voyou, maint'nant ? C'quoi c't'histoire de... d'chasse au trésor ?

Elle dodelina légèrement de la tête et une mèche brune lui barra le visage. Elle la replaça dans un soupir.

- Écoute, j'suis fatiguée, là. R'conte-moi et on verra plus tard.

Et elle avala de nouveau une gorgée de son cocktail, sans penser que cela allait l'embrouiller davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Ven 3 Mai - 1:52

Yann, qui avait parlé d’un trait jusque là, en avait oublié de boire son verre ! Pour réparer cet affront il en bût donc une grande lampée…

Mmmh délicieux !


Il voyait bien, ayant gardé toute sa lucidité, que sa jeune voisine, elle, la perdait peu à peu. Il lui trouvait d’ailleurs un air plus adulte, plus séduisant qu’à l’accoutumée, surtout qu’après sa petite pique, elle chassa une jolie mèche brune de son front d’un soupir gracieux.

Ben ch’uis ni un pirate ni un voyou, c’est une chasse au trésor organisé par un journal, on peut gagner 5000 francs ! Bon faut trouver des indices, courir partout dans la ville. Mais c’pas si compliqué qu’ça ! J’te racont’rais, et pis y reste une manche, s’tu veux v’nir chercher avec moi, on peut p’t’être essayer d’la faire ensemble…

Yann reprit une gorgée du doux brevage puis, alors que le pianiste commençait un morceau d’une délicate noirceur, il attaqua enfin le sujet réel du rendez-vous…

Bon sinon voilà : un gars, un type louche, qu’j’ai trouvé un soir dans un bar, m’a dit, au sujet des filles disparues, t’sais, qu’une fille de l’opéra, Sidonie qu’elle s’appelle, savait pas mal de choses.

Puis il lança une série de questions :

Tu crois qu’j’devrais prévenir la police ?
Tu crois qu’j’devrais plutôt chercher moi-même ?
Tu la connais toi la Sidonie ?
Tu la connais bien ?
Tu crois qu’elle pourrait te dire c’qu’elle sait ?
Tu préfèrerais que j’m’en occupe moi-même ?
Tu pourrais m’la faire rencontrer ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Margot Chalopin
Raton valseur
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Dim 5 Mai - 11:35

Margot écarquilla les yeux, dans une expression fort comique, qui avait plus à voir avec les caricatures des journaux satiriques qu'avec les portraits des meilleurs peintres.

- Cinq-mille francs ? Mazette ! T's'rais riche, avec ça !

Elle se demanda ce qu'aurait fait Yann avec cette somme - elle se demanda même, au détour d'une songerie, ce qu'elle aurait fait avec une tel le somme. Quitter l'Opéra ? Sans doute pas, danser était fatiguant, mais c'était mieux que de se brûler les mains à la blanchisserie ou s'aveugler à la couture... Mais les choses seraient tellement plus faciles alors... ! Elle s'achèterait de belles robes, deviendrait aussi jolie que toutes ces dames huppées qui se pressaient dans les loges de Garnier, avec leurs fourrures et leurs éventails à plumes - blanches déesses hautaines, à vivre si loin de son monde...

Elle fut interrompue dans sa rêverie, cependant, par une foule de questions. La tête lui tournait maintenant tout à fait, et elle eut du mal à rassembler tous les éléments. Elle entendit plusieurs fois le nom de Sidonie, cependant. Sidonie, police, enlèvements... ? Elle releva la tête, l'air paniqué, puis son cerveau fit le tri des informations, remit les phrases en place... et elle pouffa d'une voix un peu rauque - plus grave que d'habitude.

- Sidonie ? Elle raconte des salades, sois sûr. S'y a du vrai dans c'qu'elle cause, c'par hasard. Va pas voir la Police pour ça, c'est bêbête.

Elle fit un large geste, un peu nerveux.

- Tu poses trop d'questions, va doucement. J'suis...

Pompette ? Non, tout de même... Elle était juste... Fatiguée, à bout de souffle... Étourdie, sans aucun doute...

- Crevée d'ma journée, j'peux pas t'suivre si tu cavales comme ça.

Et en ramenant son bras vers elle, elle accrocha le verre par inadvertance. Celui-ci se brisa dans un choc sonore - assurément, ce n'était pas du cristal... La jeune fille avait eu, par ailleurs, le bizarre réflexe d'essayer de le rattraper et s'était blessé à la main dans l'entreprise. Sans ressentir la douleur, dans un premier instant, toute catastrophée de ce qu'elle venait de faire, des sensations qu'elle éprouvait, de cette maladresse qui lui était étrangère, Margot regarda Yann avec des yeux de chien effaré. Une petite goutte de sang avait perlé sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Lun 6 Mai - 2:55

Yann n’était ni enquêteur, ni justicier, ni bienfaiteur. Il avait posé ces questions car le sujet des femmes disparues l’intriguait. Ca n’était sûrement pas des actes des tenants de l’anarchie, de la Terreur ou des socialistes mais plutôt d’une organisation criminelle sans idéal, sans morale. Des disparitions en séries, en tout cas, c’était bizarre. Mais si cette Sidonie était une habituée des « salades » alors il n’en tirerait sûrement aucune explication.

Et puis d’un coup, ou plutôt d’un geste maladroit, Margot poussa son verre qui se brisa sur le carrelage du cabaret ! Comment avait elle fait son affaire ? Dieu seul le sait. En tout cas, le résultat était là : Un verre brisé, une goutte de sang sur la table et un petit filet rouge dans le creux de la main de la danseuse. Yann vit dans les yeux de Margot un mélange de surprise et de peur alors que le silence se faisait dans la salle.

Bouge pas, dit Yann.

Yann se leva pour aller demander un chiffon

Alors Le Guélec, tu veux encore te faire remarquer ?! dit le barman qui s’approchait de leur table pour réparer les dégâts.

Quelques rires fusèrent ici ou là à cette remarque.

Allez, fit-il au barman, donne moi plutôt un torchon ! La demoiselle s’est blessée.

Le barman lui passa un torchon caché dans une poche de son tablier et Yann l’appliqua sur la main de Margot après l’avoir énergiquement épousseté.

Voilà, ça va s’arrêter.

Alors que le barman ramassait les éclats de verre à leurs pieds et que les gens reprenaient le fil de leurs conversations, Yann lâcha la main de Margot et ajouta, en grattant du doigt les ramures de la table :

Ca va aller ? Tu veux qu’on rentre ?

La coupure ne semblait pas profonde et Yann aurait certainement voulu passer un peu plus de temps ici, avec son amie. Mais les circonstances n’étaient pas idéales. Entre le sujet de conversation et la petite mésaventure, Yann doutait que le cœur de Margot soit à la fête. Elle préfèrerait certainement rentrer chez elle, non sans admirer une dernière fois les formidables lumières nocturnes du quartier montmartrois, grandes lucioles immobiles perdues dans la nuit parisienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Margot Chalopin
Raton valseur
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Lun 6 Mai - 21:34

- Aïe...

Ca y est, la gamine avait posé les yeux sur sa main et vu l'étendue des dégâts. Elle eut un léger vertige, mais tint bon. Elle renifla, redevenue la gamine perdue, la fille des faubourgs grandie trop vite, et laissa Yann nettoyer la plaie - grimaçant un peu tout de même.

- Je... Non, restons un peu, répondit-elle d'une voix faible. Il est trop tôt, l'Opéra finit plus tard et ma daronne trouv'ra ça louche.

Ayant repris un peu ses esprits, elle fouilla dans son sac pour prendre un mouchoir et le tendit à Yann.

- Tu peux m'faire un nœud ? Faut serrer pour qu'ça s'arrête... Merci.

Elle sourit d'un air résigné et courageux - l'enfant qui fait son petit soldat, et caetera... Puis elle reprit la conversation, d'une voix un peu traînante :

- Sidonie, t'vois, elle est gentille. Un peu bêbête, mais elle est gentille. Curieuse avec ça : elle fourre son nez partout et elle répète tout, pour faire la grande t'vois, s'donner un genre. Y'a du vrai et y'a du n'importe quoi dans ce qu'elle baragouine, on sait pas trop... Mais elle a tort. On entend plein de choses, au foyer, et pas toujours jolies jolies. Faut s'taire. - Et élevant maladroitement la voix - Est-ce que j'crie partout c'que j'entends, moi... ?!

... Euh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Lun 13 Mai - 2:30

Yann noua le mouchoir que lui tendit Margot et le sang arrêta de couler.

Puis, la petite danseuse reprit de plus belle son refrain sur Sidonie la mythomane. Néanmoins, elle y ajouta quelques éléments qui intriguèrent Yann.

Comment ça « elle à tort » ? Qu’est-ce que tu as entendu toi ?

Yann finit le peu d’alcool qui restait au fond de son verre. Décidément, cette affaire lui donnait soif … et faim ! Yann se saisit d’une carte qui traînait sur une table vide adjacente et la consultât, l’eau à la bouche.

Spoiler:
 

Des huîtres !

Même en Bretagne, il n’en avait pas souvent mangé. Mais à 2 francs 25, il préféra reporter son choix sur la salade d’anchois et pommes de terre. A 75 centimes, c’était plus raisonnable.

Margot, tu veux que'que chose ? A manger et à boire d’ailleurs ? J'vais prendre une salade d’anchois pommes de terre et un verre de blanc. Tu m’accompagnes ? J't'invite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Margot Chalopin
Raton valseur
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Mar 14 Mai - 1:37

La jeune fille attrapa la carte et y jeta un œil. Elle la parcourut lentement... hésita.

- T'es sûr ? J'prendrais b'en une omelette au sucre, alors. Et un verre de vin coupé à l'eau*. - Et désignant la carte, elle ajouta, un instant distraite : - Elle est belle, la gravure. J'la piquerais b'en pour décorer ma chambre*.

La petite mansarde aux murs blanchis à la chaux et agrémentée de quelques images d'Epinal de quand elle était petite avait bien changé, ces derniers temps... Aux côtés des dessins naïfs étaient apparues des gravures de mode d'il y a un an ou deux, récupérées d'on ne sait où, des gravures satiriques, parfois légèrement osées, que ces messieurs de l'Opéra se faisaient un plaisir de distribuer aux demoiselles et quelques images plus fines, plus jolies - rarement plus précieuses. Celle-ci y ferait bonne figure et compléterait le paysage contrastée de la demoiselle, à mi chemin entre l'enfance et l'âge adulte. Elle prit un temps pour souffler un peu, reprendre ses esprits... et ce n'est qu'une fois devant son omelette qu'elle reprit, soudain fort grave :

- Elle a tort de parler. Les danseuses entendent plein d'choses, et des fort graves, des fois. Des rumeurs d'gouvernement, rien que ça ! Et j'aurais tort de répéter c'que j'ai entendu !

Elle se rengorgea, mais ses yeux se posèrent sur son verre vide et son assiette entamée... Elle se sentit redevable, elle qui n'avait aucun moyen de se payer ça. Elle se mordit la lèvre et, se penchant vers Yann, lui chuchota à l'oreille :

- Y'a du grabuge avec Madagascar, l'gouvernement s'préoccupe d'ça. Et j'parle pas de guerre ou quoi... Y'a l'neveu d'l'ambassadeur, l'aut' jour, qui parlait d'trafic. Y z'ont ferré un gros poisson, ça va bientôt tomber... Alors ça les occupe fort, pour sûr qu'ils s'inquièt'ront des disparitions après. - Elle soupira - - J'sais pas d'quel trafic y s'occupent, mais ça coûte plus cher que trois filles du faubourg, t'vois. A terme, c'plus dangereux, qu'il a même dit ! - Puis reprenant un ton normal - Mais tu dis rien à personne, sinon j'suis fichue, moi, t'entends ?!

Et elle hocha la tête d'un air inquiet, en reprenant sa fourchette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Mer 15 Mai - 21:06

Prends ton omelette au sucre, va, j’prendrais quand même mes harengs, j’adore ça ! Et pis on aura tous les deux une assiette, pas d’souci !

Yann fût content de voir que sa jeune amie se plaisait à admirer la gravure de la carte.
Ouais, ils sont fort ici, ils ont même décoré les cartes !

Rapidement, leurs assiettes arrivèrent et vu l’empressement de nos deux voisins à en dévorer le contenu, nous aurions toutes raisons de croire qu’ils se délectaient de celles-ci ! Quoi de plus normal après une dure journée de travail et une longue marche ? En ce qui concerne Yann, en plus, il ne dînait rarement d’autre chose que de pain et de quelques légumes alors ces harengs et ces petites pommes de terre à l’huile donnaient à ce repas des allures de festin ! Le verre de vin blanc était également consommé avec plaisir : On entendait des « Aaaaaah » et des « Mmmmmh » quand le breton reposait son verre !

Autour d’eux, l’ambiance changeait : Le pianiste du début avait laissé place à un chansonnier qui interprétait avec entrain des morceaux aux paroles savoureuses. Dans la salle certains riaient à celles-ci, d’autres reprenaient en chœur les refrains et d’autres encore applaudissaient ou se levaient pour danser !

A la table de nos deux voisins, les harengs finissaient de reformer leur banc dans l’estomac du breton et Margot se lançait dans des explications décousues sur un trafic franco-malgache… Apparemment, les disparitions des jeunes filles étaient liées à ça.

Yann qui commençait à avoir l’esprit embrumé par l’alcool, se sentit d’un coup trop « petit » pour mettre son nez dans ces histoires de gouvernements et d’ambassadeurs !

T’inquiètes pas Margotte, à qui tu veux qu’j’raconte ça ?

Yann découpa un bout de l’omelette de son amie et l’avala aussitôt…

Et hop, j’ai même eu un dessert ! C’est jour de fête ! Fit-il en accompagnant ses mots d'un clin d’œil complice.

Et pis bon, j’y comprends rien à ton histoire d’trafic ! Allons danser plutôt !

Il se leva d’un bond en prenant la main (rescapée) de Margot pour l’entraîner avec lui vers les autres danseurs.

La musique était très rythmée et Yann entama une gavotte assez peu traditionnelle ! Il était de bonne humeur et il n’y avait certainement pas d’autre Breton dans l’assistance pour critiquer sa prestation enflammée ! Mais était-elle du goût de notre petite quadrille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Margot Chalopin
Raton valseur
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Sam 18 Mai - 6:14

Heureusement pour Margot, Yann sembla assez vite se désintéresser de l'affaire. Margot se maudissait déjà de son indiscrétion, se demandant comment rattraper le coup... mais son voisin avait, semble-t-il, changé d'état d'esprit. La jeune fille poussa un soupir de soulagement... qui se mua bientôt en un cri d'indignation.

- Heeeey !

C'était le cri de l'animal à qui l'on vole la pitance. La jeune femme rougit un peu de son élan - en rougit un peu aussi - et répondit à son vis à vis :

- Oh y'a rien à comprendre. Y'a du gros trafic, y s'en occupent ... mais du coup, ils occupent la Police à ça aussi. Alors y s'en fichent des filles pour l'instant. Mais après, quand ce sera fini, ça ira, tu vois... Hey !

Et malgré son cri - de surprise, cette fois - elle se laissa entraîner, presque en dépit d'elle-même, la tête un peu lourde, les bras un peu nonchalants. Ses joues rosirent doucement, la tête lui tournait et elle aimait ça. Oubliant à son tour ces histoires trop grandes pour elle, elle s'amusa à danser à son tour. Loin des exercices du matin et des pas académiques. Cependant, son chignon, fort malmené par les sauts et les tours de la journée et par les innocentes cabrioles du soir, lâcha soudain et ses lourds cheveux noirs ruisselèrent sur ses épaules. Assurément, en cheveux, elle n'avait plus vraiment l'air d'une adolescente... La jeune fille piqua aussitôt un fard et, s'excusant, s'écarta de l'endroit où l'on dansait - pouvait-on appeler ça décemment piste de danse ? - pour se refaire une beauté - une mise décente, tout du moins.

- Dis donc, glissa-t-elle à Yann par la suite, c'est un cancan qu'tu nous danses là !

Et elle ajouta, un peu plus bas, presque gênée de le dire :

- C'la première fois que j'danse comme ça, dans un cabaret et tout, avec un garçon. J'savais pas qu'c''était comme ça.

Et la fleur nouvellement éclose... blablabla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Mer 22 Mai - 22:52

Yann était presque surpris de voir Margot s’amuser ainsi avec lui ! Après l’avoir ennuyée avec ses questions sur ses éventuelles conquêtes et après le sujet sordide des jeunes filles disparues, ce n’était pas gagné ! Mais là, elle semblait heureuse, dansant instinctivement dans le gai brouhaha d’un Chat Noir presque comble. Les notes de piano rythmaient les pas improvisés de la jeune fille fatiguée mais on notait chez elle, une certaine grâce, une certaine aisance qu’on ne voyait pas souvent dans le petit cabaret.

C’est alors que survint un autre petit incident, bien moins gênant (quoi que ?) que celui qui blessa la danseuse précédemment : son chignon se défit et ses longs cheveux se « déployèrent » puis tombèrent lentement (selon la perception de Le Guélec) sur ses épaules. Yann, surpris ou charmé, se perdit un peu dans ses pas et regarda Margot faire les quelques mètres qui la séparait du comptoir avant de l’y rejoindre

Ben laisse tes ch’veux comme ça, va, ça t’va bien aussi !

Mais la jeune fille préféra apparemment refaire son chignon et changer de sujet de conversation :

C’est un cancan qu’tu nous danses là !

Mais non, mille sabords, c’est une gavotte ! C’est une danse de par chez moi ! Ca t’plait ? Pour sûr qu’c’est pas une danse d’l’Opéra !


Puis, la jeune fille fît cette remarque à propos de sa découverte du « monde de la nuit » qui laissa Yann un peu coi. En effet, elle en parla sur un ton un peu gêné, comme si danser dans un cabaret était quelque chose de « mal ». Était-ce par rapport à son age ou bien était-ce les convenances ? Heureusement pour lui, son espiègle voisine semblait plutôt contente de vivre ça.

Ah la la, c’est ça qu’j’aime ici ! C’est ça la vie, non ? Être avec ses amis, boire, manger, danser ! Si on d’vait juste trimer toute la journée et rentrer crevé et dormir, c’s’rait bien triste non ?

Yann s’accouda au bar

Allez chef, mets nous deux digeo pour la route !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Margot Chalopin
Raton valseur
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Lun 27 Mai - 12:09

Laisser ses cheveux comme ça ? Il en avait d'bonnes, lui ! Margot adressa un regard profondément choqué à Yann, mais cela ne dura que quelques secondes. Mais tout de même, manquerait plus qu'elle se fasse ramasser par la brigade des mœurs en rentrant chez elle en cheveux... Et qu'est-ce que sa mère aurait dit ? (Insérer ici un souvenir inutile sur l'attention que portait Madame Chalopin, autrefois, à la belle chevelure de sa fille, et à la fierté qu'elle en tirait.) Mais la jeune fille n'eut point le temps de s'attarder sur ses souvenirs du bon vieux temps - devenir nostalgique à seize ans était peut-être un peu ridicule, de toute façon. Elle oublia bien vite ses tracas devant la joie de vivre de Le Guélec - et rit franchement lorsqu'il lui nomma la danse étrange qu'il avait exécutée. Pour sûr que c'était exotique ! Mais la discussion devint rapidement plus philosophique - au niveau de la petite tête de notre danseuse d'opéra, tout du moins. Elle songeait à ce que son guide venait de dire, en le suivant au bar... Ce n'est qu'une fois installée sur un des hauts tabourets qu'elle répondit, enroulant une mèche de cheveux autour de ses doigts :

- J'sais pas... On m'a t'jours dit qu'la vie c'était trimer. Qu'y avait qu'comme ça qu'on s'en sortait. Maman... - elle se reprit bien vite -Ma mère elle dit que les filles qui font qu's'amuser, elles finissent à la rue. Et c'pas bon d'être à la rue pour une fille. J'pense... J'pense qu'elle veut que j'devienne une grande à l'Opéra, que j'gagne plein d'argent, que j'plaise à un politique et pis voilà. Et sinon elle m'mariera à un gars du quartier, sérieux, et voilà. Faut trimer dans les deux cas, t'vois ? C'dangereux d'profiter d'la vie, qu'elle dit - qu'tout l'monde dit.

Elle sourit tristement et, sans s'inquiéter, sans même se poser la question, elle saisit du bout des doigts un des verres que le barman venait de servir. Elle jeta un oeil pour voir comment Yann se débrouillait avec le sien et l'imita scrupuleusement.

- Les filles qui traînent avec des garçons font pas long feu à l'Opéra. Mais c'dommage, j'aime bien ça, moi.

Margot avait appris, au fil des années, que la vie était bien triste pour les filles comme elle et que c'était normal... Mais dans son regard dormait le secret espoir qu'un autre chemin soit possible. Et Yann Le Guélec semblait détenir la réponse entre ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Mar 28 Mai - 2:34

Ben non justement ! La vie c’est pas trimer ! On trime POUR vivre ! Après ‘vec les sous d’ton travail, tu peux faire c’que tu veux ! Pourquoi tu crois qu’les bourgeois y travaillent pas ? Parce qu'y a mieux à faire ! Et quand t’es pas OBLIGE d’travailler, ben tu travailles pas !

Yann prit le petit verre servi par le barman et le descendit cul sec avant de reprendre sa tirade.

J’crois c’que ta mère veut dire c’est qu’pour nous, l’risque c’est d’faire que ça et d’oublier d’aller trimer. Mais si tu travailles comme y faut, t’as l’temps d’aller profiter des p'tits sous qu’t’as gagné ! Sinon ça servirait à quoi c’t’argent, hein ?

Yann marqua une petite pause. Il admirait (depuis peu) les artistes et souhaitait que sa petite voisine réussisse à l’Opéra.

T’sais, l’Opéra, c’est què’qu’chose d’important : moi j’travaille à l’atelier, c’est pas mal aussi. Mais les pauv’ gens qui bossent à l’usine ou ceux qui traînent dans les rues, pour eux c’est vraiment dur. Et ben c’te chance d’être à l’Opéra, faut pas la gâcher. J’espère qu’tu r’viendras ici avec moi mais faut penser qu’demain faut qu’tu sois en forme pour danser, tu vois ? Parce que danser c’est quand même bien comme métier ! Et puis ça gagne mieux qu’l’usine !

Une parole de Margot lui vint aux oreilles et l’intrigua.

Pourquoi elles font pas long feu les filles qui traînent avec des garçons ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Margot Chalopin
Raton valseur
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Mer 29 Mai - 10:40

Dire que la philosophie prônée par son breton de voisin ne la séduisait pas serait mentir, assurément... Margot écouta attentivement, hochant la tête avec timidité, de temps en temps. Le verre qu'elle avait bu cul sec, à l'image de son compagnon, finissait de lui tourner la tête et le rouge ne quittait plus, désormais, ses joues...

- Le temps, le temps... bredouilla-t-elle, tandis que Yann continuait son exposé. On l'a jamais, l'temps !

Puis le propos se fit plus sérieux... Margot fronça les sourcils, soucieuse de bien comprendre. Les mots lui parvenaient à travers un doux brouillard - léger voile de coton qui s'était posé, insensiblement, sur la réalité... Elle comprit la question qu'il lui posa et voulut répondre dans l'immédiat... Mais elle s'emberlificota dans les mots et dans ses jupes et, trébuchant en même temps que ses phrases, elle dut attendre que sa tête se calme, que les mots se reforment sur ses lèvres...

- T'as... T'as vraiment b'soin que j'te fasse un dessin ?

Et faisant mine de partir :

- L'est tard, ç'va bientôt être l'heure que j'rentre. J'crois. Faudrait pas que... 'Fin. Zut.

Elle vacilla un peu. Qu'allait donc dire Madame Chalopin en voyant sa fille rentrer dans cet état... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Mer 29 Mai - 23:18

Regarde Margot, on l’a trouvé l'temps d’vivre, c’soir ! Dit-il avec malice.

Yann s’interrogea alors en silence sur la réflexion de Margot. Il aurait bien eu besoin d’un dessin mais ne voulait pas paraître idiot aux yeux de sa petite voisine !

Pourquoi les danseuses qui traînent avec des garçons ne feraient elle pas long feu à l’Opéra ?

Ce serait mal vu par les professeurs ? Mais encore faudrait il qu’ils l’apprennent !
Ça les détournerait de leurs entraînements ? Sauf si elles ne traînent pas TROP et que ça ne les empêchent pas d’arriver à l’heure pour leurs cours !


Non, décidément, il ne voyait pas !

Oui j’ai b’soin qu’tu m’fasses un dessin ! Un beau dessin pour accrocher au d’ssus d’mon lit ! J’ferais d’beaux rêves grâce à ça ! Dit-il sur le ton de la plaisanterie. Après tout, les convenances de l’Opéra ne le concernaient pas trop.

Allons-y alors !

Yann paya les cinq francs cinquante que lui demanda le barman. C’était approximativement ce qu’il gagnait en une journée de travail. La balance était donc équilibrée !

En sortant du Chat Noir, l’air était légèrement frais mais nos 2 compères, soigneusement alcoolisés, ne s’en rendirent pas compte de prime abord. Ils marquèrent une pause, devant le pas de la porte. Le quartier était assez calme, quelques gens ici ou là entraient ou sortaient des différents établissements mais Yann se fit la réflexion qu’il n’y avait pas encore les soulards de fin de soirées (dont il faisait parfois parti) qu’il croisait en les apostrophant souvent d’une petite plaisanterie bien sentie.

Bon on prend l’omnibus ? J’te sens… fatiguée !

Le trajet n’était pas excessivement long à pied (moins d’une heure pour un bon marcheur comme Le Guélec) alors qu’en prenant les transports publics, ils auraient une correspondance et donc deux omnibus à attendre. Le temps de transport serait certainement plus long. Mais peut être qu’un peu plus de temps et moins de marche permettrait à la jeune fille de se remettre de ses émotions et de sa fatigue et ainsi, de faire bonne figure face à sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Margot Chalopin
Raton valseur
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Lun 3 Juin - 3:23

C'était donc cela vivre ? Margot trouvait cela passablement étourdissant... Elle acquiesça simplement, d'un vague signe de tête, et suivit docilement Yann, s'en remettant totalement à lui. Elle ne releva pas non plus son histoire de dessin, comprenant mal ce qu'il entendait. Puis elle était trop fatiguée pour répondre, de toute façon. Elle comprit, en revanche, que le jeune homme avait usé une journée de salaire par cette simple petite sortie et sa bouche fit un grand "O" de surprise : cela n'avait pas l'air de le catastropher outre mesure mais... et le loyer ? et la blanchisseuse ? et la nourriture ? Quand on travaillait en atelier, on ne pouvait décemment se contenter d'un seul plat le soir... Yann faisait-il donc des dettes ? La jeune femme songea à lui poser la question mais... elle ne trouvait pas les mots et les idées s'emmêlaient assez vite dans sa tête. Elle résolut donc de lui en toucher un mot plus tard. Il était temps, à présent, de songer à rentrer.

- L'omnibus ? balbutia Margot, d'un air étonné. [color=crimson]Mais j'ai pas de ti... Ah si !

Sa mère ne lui avait-elle pas donné de quoi faire son aller-retour pour son prétendu spectacle ?

- Vas-y, j'te suis. J'connais pas bien le coin, moi, je sais pas trop où aller...

Et ce ne fut qu'une fois qu'ils furent montés dans l'omnibus et qu'ils se furent installés sur un des bancs - les omnibus ne sont point bondés en cette heure tardive - qu'elle se résolut à demander :

- Tu t'en sors comment, s'tu sors comme ça tout l'temps ? Ca suffit pas la menuis'rie, on m'la fait pas à moi. Comment qu'tu t'débrouilles ?

Chacun son tour, pour les questions qui fâchent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Le Guélec
Ils ont des chapeaux ronds...
avatar

Messages : 319

MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   Mar 4 Juin - 21:10

Yann emmena donc Margot en direction de premier arrêt d’omnibus. Il n’était pas très loin : il fallait juste descendre la butte et là, arrivé sur le boulevard Rochechouart, l’arrêt vous attendait comme un silencieux veilleur de nuit.

Alors que Yann expliquait à Margot les lignes à prendre, le temps approximatif du trajet et d’autres choses ô combien passionnantes, l’omnibus arriva. Nos deux amis montèrent et trouvèrent facilement des places assises côte à côte.

La jeune danseuse profita du changement de décor pour changer de conversation :
Tu t'en sors comment, s'tu sors comme ça tout l'temps ? Ca suffit pas la menuis'rie, on m'la fait pas à moi. Comment qu'tu t'débrouilles ?

Yann ne voulut pas expliquer à Margot ses connexions avec la bande à Jeannot et les petites piges qu’il y faisait. Il n’assumait pas réellement cette partie de sa vie, cette part de lui. Même s’il n’avait pas commis de crime (et certainement qu’en tant que bleu, on ne lui confiait pas encore ce genre de tâches), il participait quand même au fonctionnement de cette bande par diverses missions plus ou moins crapuleuses.

De plus, il redoutait la réaction des bonnes gens découvrant sa participation à cette entreprise. Alors, certes, Margot ne l’aurait certainement pas laissé tomber mais, c’était, au final, sa seule véritable amie et il ne voulait pas risquer de la perdre.

Et ben… rassures toi, j’sors pas tous les soirs ! Et puis c’pas toujours que j’offre le dîner aux d’moiselles ! Seulement aux plus belles !

Heureusement pour lui, son humour lui permettait souvent d’esquiver les conversations sérieuses !

R’garde comme il est beau c’boulevard de nuit ! R’garde les arbres sous les lampadaires, c’pas beau ça ? Tiens d’ailleurs, ça m’fait penser : r’garde c’que j’ai !
Yann sorti de sa poche une reproduction sur papier épais d’une oeuvre de Mucha qu’il avait récupéré lors de la précédente chasse au trésor. Bien qu’il ne connaissait pas Mucha, il appréciait la finesse de l’illustration et ses couleurs flamboyantes.
Spoiler:
 

Toi qui décore ta chambre, ça pourrait t’intéresser, non ? S'tu veux la garder, j'te la donne !

Puis, l’omnibus tourna à droite, en direction de la Seine. Yann surveillait les arrêts. Leur correspondance arriverait bientôt…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/yvonwestfall
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rendez-vous après le boulot   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rendez-vous après le boulot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: Paris, ses faubourgs... :: Autour des Funambules-