AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 « Les Italiens sont des Français de bonne humeur. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Jean de Fréneuse
J'ai bu le lait divin que versent les nuits blanches
avatar

Messages : 305

MessageSujet: Re: « Les Italiens sont des Français de bonne humeur. »   Lun 7 Oct - 23:06

L'habitude de faire un peu n'importe quoi ? Allons, soyons sérieux........... Bon, certes, il y avait peut-être un peu de cela. Cela dit, dès ses premières incartades, Jean de Fréneuse s'était piqué d'une belle assurance : c'était qu'on lui avait appris qu'il n'y avait pas de justification à faire à ces gens-là. On n'était bien jugé que par ses pairs...

- Vous n'aurez pas à changer votre valise, j'imagine... Néanmoins... Maintenant que vous le dites... Il semble en effet que le lin ne sera peut-être pas le plus adapté. Auquel cas nous serons bien obligés de faire confectionner quelque chose sur place et, d'ici là, de garder la chambre. Par convenance, bien sûr.

Par devoir, aussi. Ô, douce ironie !

- J'apprécie, en tout cas, votre bonne volonté. Nous irons là puisque cela vous convient, dépêchons !

Ils entrèrent et Jean désigna deux lignes sur la carte, en baragouinant quelques mots d'italien. Lorsqu'ils furent installés à une petite table, au fond du restaurant, il sortit de la poche de son veston un petit livre aux pages cornées - l'indicateur des chemins de fer d'Europe - et le feuilleta rapidement, tout en lâchant :

- Vous ignorez ce que j'ai commandé, n'est-ce pas ? Moi aussi. J'ai désigné au hasard, nous verrons bien !

Son regard brillait d'un enthousiasme resté longtemps éteint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.fr/
Catharina de Fréneuse
L'enfant reconnaît sa mère à son sourire.
avatar

Messages : 401

MessageSujet: Re: « Les Italiens sont des Français de bonne humeur. »   Ven 11 Oct - 14:51

Voyons ! Même les étés norvégiens ne demandent pas que l’on troque une robe de lin pour une robe de coton. Catharina avait eu une grimace, s’imaginant devoir porter du coton lorsqu’il faisait plein de soleil à l’extérieur. Montaient-ils si haut ? La princesse de Fréneuse tenta de déchiffrer les signaux de son époux, de faire le tri dans sa tête de ce qu’elle savait de Jean : Par quel pays était-il attiré ? Des territoires plus au sud, bien sûr. Elle avait eu vent de son voyage en Algérie, sans le questionner davantage, mais il ne faisait pas moins chaud là-bas. Tant pis ! Elle aurait bien la surprise une fois à la gare !

Une fois bien installés au fond du restaurant, Catharina étira le cou et essaya de jeter un coup d’œil au carnet qu’il venait de sortir, ou du moins, de voir sur quelle page il s’arrêtait, voir quelle destination il choisirait. Trop loin, trop petit. La norvégienne se mit à maudire sa vue défaillante. Le serveur vint aussi rapidement qu’il repartit, laissant madame de Fréneuse avec un air ébahit. Sa compréhension de l’italien était si lamentable qu’elle n’avait pas la moindre idée de ce que son époux venait de commander.

« Heureusement que je ne suis pas difficile. »

Elle sourit, enjouée. À défaut d’avoir ses enfants près d’elle, si elle pouvait au moins d’amuser au bras de son mari, elle ne dirait pas non. Catharina fit alors la mention d’une personne dont elle se retenait habituellement de parler, par réserve et, peut-être, pour d’autres raisons.

« Tout cela me rappelle un peu ma mère : Cathy, prépare ta valise, demain nous allons vers le sud. Je ne sais pas où, nous verrons sur le chemin ! »

Cette évocation laissa à la jeune mère un drôle d’air. Un peu nostalgique. La promiscuité qu’elle entretenait avec ses enfants ne venait pas de nulle part, elle-même ayant été près de sa propre mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hana-no-yume.deviantart.com
Jean de Fréneuse
J'ai bu le lait divin que versent les nuits blanches
avatar

Messages : 305

MessageSujet: Re: « Les Italiens sont des Français de bonne humeur. »   Lun 28 Oct - 23:27

C'était bien une idée de femme de vous comparer à sa mère... ! Jean regarda son épouse d'un air vaguement dubitatif, légèrement curieux :

- Voilà bien une attitude étrange, vous ne trouvez point ? Votre mère était donc une aventurière... ? Qu'en pensait votre père ?

Mais Madame de Fréneuse n'eut point le temps de répondre tout de suite, car on amenait déjà un bouillon de légumes, dans lequel trempait un peu de pain et d’œuf. Un plat somme toute fort simple, mais pas non plus trop dépaysant pour un palais parisien.

- Eh bien, bon appétit, ma chère ! Mangeons et ne perdons point de temps !

Quitte à se brûler la langue en avalant trop vite la soupe brûlante. Il fallait vivre dangereusement, des fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.fr/
Catharina de Fréneuse
L'enfant reconnaît sa mère à son sourire.
avatar

Messages : 401

MessageSujet: Re: « Les Italiens sont des Français de bonne humeur. »   Lun 4 Nov - 12:56

« Et vous, qu’en pensez-vous si je partais je-ne-sais-où avec vos enfants, sans vous prévenir ? »

Catharina s’attendait à un plat extraordinairement italiens et tout bizarre –parce que les étrangers, c’était bien connu, mangeaient des choses bizarres- et fut à la fois rassurée de se retrouver devant un plat un peu familier. Elle prit sa cuillère et joua un peu dans le bouillon de la soupe pour laisser la chaleur s’en échapper. Si Jean désirait vivre dangereusement et s’ébouillanté la bouche, elle ne partageait pas cette envie.

« Vous pouvez tout de même prendre le temps de savourer, nej ? »

Mais rien à faire, Catharina adopta la même vitesse que son époux pour manger. Enfin, un peu moins vite, pour demeurer élégante. Une fois sa soupe italienne terminée, elle repoussa son bol et épongea ses lèvres avec un linge. Elle eut les mêmes mimiques lorsque le repas suivant arriva. Elle piqua quelques morceaux dans son assiette, les déplaça un peu avant de commencer à manger. La princesse de Fréneuse avait déjà mangé mieux mais, loin d’être difficile, elle avala rapidement ses bouchées, terminant rapidement, comme avec la soupe. Elle subira sans doute les conséquences d’avoir mangé rapidement bientôt. Et dire qu’il y avait encore le dessert à venir !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hana-no-yume.deviantart.com
Jean de Fréneuse
J'ai bu le lait divin que versent les nuits blanches
avatar

Messages : 305

MessageSujet: Re: « Les Italiens sont des Français de bonne humeur. »   Ven 6 Déc - 5:38


Cela ne manqua pas : Jean se brûla la langue, en effet. Il ne put retenir une grimace - au demeurant fort comique, croyez-le bien - mais resta silencieux, presque stoïque, par fierté mal placée. Il avait raison, c'était tout (Jean ressemblait parfois un peu trop aux enfants de sa chère épouse, ne lui en déplaise). Il répliqua même, dignement :

- C'est qu'une fois que je suis lancé, voyez-vous, on ne m'arrête plus, je vais au bout de mes projets. La persévérance - jusque dans l'absurde - n'est-elle pas une belle qualité... ?

Un temps - cuillère de soupe.

- ... chez les hommes, évidemment. Je serais bien embêté de vous savoir par monts et par vaux, à l'aventure, comme cela... Pensez-bien, ce n'est pas tant votre attitude qui me poserait problème, mais vous incarnez la dignité d'un nom vieux de plusieurs siècles... Hélas - trois fois hélas - c'est quelque chose que l'on paie de sa liberté.

Le plat suivit, il mangea le tout rapidement. Puis fit mine de se lever.

- Pas de dessert pour moi, ma chère. Si vous souhaitez prendre quelque chose - les fruits doivent être exquis, profitez-en - hâtez-vous tout de même. Je m'occupe du nécessaire auprès du patron, et nous nous retrouvons comme dit.

Et, après avoir déposé un rapide baiser sur le front de son épouse, il s'éloigna à grandes enjambées, de sa démarche de héron pressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.fr/
Catharina de Fréneuse
L'enfant reconnaît sa mère à son sourire.
avatar

Messages : 401

MessageSujet: Re: « Les Italiens sont des Français de bonne humeur. »   Mar 10 Déc - 4:17

Qu’il était triste de porter un nom vieux de plusieurs siècles ! Heureusement, Catharina ne désirait pas la liberté comme son époux. Il en mourrait, d’être enchainé à cause d’un nom, d’une femme, ou de quoi que ce soit qui vous empêchait de faire ce que bon bous semblait, lorsque vous le vouliez.

Elle prit le temps de manger son plat, jetant des coups d’œil à l’assiette de Jean qui se vidait rapidement. La jeune mère voulu suivre le rythme, mais préféra savourer. De toute façon, il ne l’attendrait pas. Elle le regarda partir, se disant que, pour un infirme, il allait bien vite ! Personne ne pourrait l’arrêter !

Catharina prit un dessert, se disant que, de toute manière, elle avait une heure pour retourner à l’hôtel et préparer leurs valises. Ça se ferait vite, elle aurait peut-être le temps de faire une petite sieste. Hélas, une fois le repas terminé et la norvégienne devant la rue, tout n’alla pas comme prévu.

Était-elle arrivée vers la gauche ou vert la droite ? À quelle intersection tournera-t-elle ? Sur ses grands yeux clairs commença à se lire la panique et, instinctivement, elle opta pour la gauche. Qui sait jusqu’où elle c’était égarée, dans un pays dont elle ne connaissait ni les rues ni la langue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hana-no-yume.deviantart.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Les Italiens sont des Français de bonne humeur. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Les Italiens sont des Français de bonne humeur. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: Et au-delà... :: Province et terres étrangères-