AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Questions d'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Mer 25 Juil - 1:13

Alors ! Je ne suis pas experte en la question (il y a un livre à ce sujet qui existe, mais faudrait que je le trouve xD), mais je ne pense pas qu'il y ait de petits salons pour patienter. En revanche, à l'Opéra, il y a des banquettes dans les couloirs pas très loin, on peut penser un peu selon ce modèle. Quant à leur emplacement ... Si les toilettes sont toujours à leur emplacement historique, il y en a quelques uns, dans les étages, dans les couloirs. En fait, on prend le couloir circulaire qui entoure la salle de spectacle, et il y a une petite porte (qui ouvre parfois sur un petit couloir dérobé) qui va y mener. Il n'y en a pas forcément à tous les étages, d'ailleurs. Après, ça dépendra enfin des théâtres : l'installation des Funambules sera peut-être un peu moins bonne que celle du Théâtre d'Art ou de Garnier/L'Eden. Est-ce que cela répond à ta question ? :)


_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés


Dernière édition par Pierrot Lunaire le Mar 21 Aoû - 2:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Mer 25 Juil - 2:48

Parfait. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Invitée
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Sam 18 Aoû - 10:39

Bonsoir !

Je viens de découvrir ce forum, qui me plait énormément ! Le contexte est très original.
J'aimerai m'y inscrire et ai déjà une idée de personnage mais j'ai quelques petites questions ><
J'aimerai créer une ballerine. Or je ne connais pas très bien la vie des danseuses de l'époque. J'ai lu dans le contexte qu'elles n'étaient pas très aisées mais de quel milieu exactement viennent les danseuses ? Ont-elles d'autres emplois à côté ?
A partir de quel âge elles apprennent la danse ?
Quel âge doit avoir une ballerine pour commencer à se produire sur scène ? A devenir une "professionnelle" ? A être considérée comme trop vieille pour danser ?

Autres petites questions, j'aimerai savoir si les femmes artistes de l'époque avaient une vie plus libérées que les femmes nobles : pouvaient-elles vivre seules ? Etre indépendante financièrement ?

Enfin, je ne sais pas si c'est autorisé sur le forum ni quoi (si ce n'est pas le cas, désolée d'avance) mais j'aimerai que ma ballerine ait des attirances pour les femmes. Puis-je le préciser dans sa fiche ? Les tendances homosexuelles étaient-elles plus ou moins tolérées dans le milieu artistique de l'époque ?

Désolée je pose beaucoup de questions en fait o_o j'espère que ça ne vous gènera pas trop de me répondre ><

Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Sam 18 Aoû - 11:32

Bonjour, chère invitée, et merci pour tes compliments !

Je vais essayer de répondre au mieux à tes questions. Si besoin de précisions, j'essaierai de faire au mieux ! Procédons dans l'ordre :

- Les danseuses à Paris viennent, sauf rare exception, de milieux populaires. Prenons par exemple Marie van Goethem, le modèle de la petite danseuse de quatorze ans de Degas : son père était tailleur et sa mère blanchisseuse. Parmi les professions des parents, on aura donc toute la panoplie des petits commerçants et artisans : boulangers, couturières, primeurs, fleuristes, employé de magasin, etc. Plutôt la frange élevée de la vie populaire, disons. Il y a une exception à tout ça : Cléo de Mérode, célèbre ballerine de l'époque, était de petite noblesse.

- Elles n'ont pas d'emploi à côté (même si, peut-être, aident-elles leurs parents en rentrant à la maison). L'école est déjà très éprouvante, physiquement (les exercices longs et répétitifs, et danser en corset ne devait pas être de tout repos). En fait elles gagnent un petit pécule en dansant dans les spectacles et constituent donc déjà une source de revenus pour les parents.

- Les petites filles doivent entrer à l'école vers 7-8 ans, je pense, et y restent jusque 17-18 ans environ. A partir de 13-14 ans, elles peuvent figurer dans les spectacles (fond du corps de ballet, remplacements) et gagnent alors quelques sous. Elles entrent dans le corps de ballet vers 18 ans (la majorité étant à 21 ans à l'époque). Après, aujourd'hui l'âge de la retraite d'un danseur à l'opéra est de 42 ans, mais il est fort probable que ce soit un peu plus tôt pour les danseuses en 1896 (je dois juste retrouver mes sources Wink). Ensuite, dans le cas d'une grande danseuse à succès, il est toujours possible de revenir sur scène, exceptionnellement, pour redanser certains morceaux. Il est aussi possible d'essayer de faire carrière ailleurs, vu les contraintes que représentait l'Opéra à l'époque (et le peu de pièces qu'on y dansait). Je ne parle évidemment pas du cas des blessures, qui peuvent arrêter une carrière encore plus rapidement. x)

- Enfin, les femmes artistes sont en effet plus libérées que les autres. Elles le payent, dans le sens où sans mari, sans protecteur, elles doivent vraiment affronter la société par elles-mêmes et vivre seules (il suffit de voir La Vagabonde de Colette, qui après son divorce vit misérablement dans un petit appartement sombre, mène une vie d'artiste et est promise à la solitude). En un mot, on ne leur fera jamais de cadeau a priori. Dans tous les cas, c'est dans le milieu des femmes artistes que se développe à l'époque une homosexualité féminine qui se vit presque (je dis bien presque Very Happy) explicitement. Je veux dire que certaines relations sont connues, mais si elles ne s'affichent pas devant tout le monde. D'ailleurs, à l'époque, nombreuses sont les artistes et les demi-mondaines à avoir entretenu des relations saphiques, sans être trop gênées : Missy, Liane de Pougy (qui a d'ailleurs écrit Idylles saphiques), Nathalie Clifford-Barney, Colette, etc. On publie de nombreux livres sur le sujet, c'est artistiquement à la mode (même si le discours médical continue encore à considérer l'attirance homosexuelle comme une déviance).

Tout ça pour dire que tu peux le préciser dans ta fiche sans trop de problèmes, je pense. En revanche, ton personnage risque peut-être d'avoir des ennuis au niveau de l'Opéra qui favorise une forme de "prostitution" des danseuses à l'égard des abonnés, mais préfèrera sans doute éviter ce qui est moins conventionnel ... Tandis que les spectacles des music-halls et des Funambules feront en partie leur argent sur la fascination créée par ces femmes "scandaleuses". Mais par exemple, il pourrait être intéressant de prendre le personnage au début de sa carrière et de retracer son évolution, de théâtre en théâtre. Tout dépend de ce que tu souhaites jouer, la balle est dans ton camp !

En espérant avoir répondu à tes questions et en espérant te voir atterrir bientôt parmi nous !

(P.S / Si tu cherches un avatar, j'ai pas mal d'images de danseuse sous le coude. Du Degas, évidemment, mais plusieurs autres peintres. N'hésite pas à me faire signe ! )

(P.S 2 / Hé mais il est long ce post oô !)

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés


Dernière édition par Pierrot Lunaire le Mar 21 Aoû - 2:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Dim 19 Aoû - 2:28

Bonjour,

Je connais ce forum depuis un moment, et ce n'est que maintenant que je franchis le pas en m'inscrivant - et je serais suivie d'un petit groupe. J'ai les grandes lignes de mon personnage en tête, seulement, pour m'assurer sa cohérence je me permets à mon tour de poser quelques questions. J'aimerais faire de mon personnage un conducteur de fiacre (je pense que le terme de "cocher" s'appliquera). Seulement, je me rends compte que malgré l'intitulé de la fonction, il y a certaines choses sur lesquelles j'aimerais être éclairée car je suis loin d'être experte concernant la fin du 19e siècle.

1. Un conducteur de fiacre peut-il être à son compte, ou bien est-ce qu'il y avait une sorte de "réseau" de fiacres ? Avec des règles et des tarifs décidés collectivement ? Je crois avoir lu certaines choses comme ça mais je n'ai pas réussi à avoir plus de précision...

2. Question bête mais dont j'aimerais beaucoup connaître la réponse... Pour les gens qui ne sont pas à même d'avoir leurs propres écuries et du personnel pour s'en occuper, que faisait-on des chevaux la nuit ? Je pense que certaines demeures avaient de quoi en abriter ?

Merci d'avance pour les éclaircissements :)
Revenir en haut Aller en bas
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Dim 19 Aoû - 6:03

Bonjour Camille, et sois la bienvenue parmi nous !
Je dois dire que tu poses des questions très pertinentes et malgré mes recherches, je n'ai pas retrouvé l'exacte réponse pour la deuxième question, mais j'espère quand même réussir à t'aider ! Wink

- Alors dans le cadre des fiacres, les cochers sont indépendants. Ils investissent dans la voiture et les chevaux, mais doivent se plier à certaines règlementations : pour pouvoir exercer, le cocher doit verser un droit annuel et un droit de stationnement de un franc par jour. Le fiacre est également numéroté et le cocher doit détenir un document prouvant qu'il est à même de manœuvrer son attelage jusque dans les petites rues tortueuses (il passe un examen pour l'obtenir, avec un circuit préétabli et des manœuvres délicates, un peu comme le permis de conduire aujourd'hui). En gros, on ne s'improvise pas conducteur de fiacre. Les tarifs sont les mêmes pour tout le monde, plus ou moins (je pourrai te les donner, car j'imagine que cela t'intéresse ?).

- Pour la deuxième question, je crois que c'est bien simple : les gens qui ont les moyens d'avoir leur écurie ont des chevaux, les autres s'en passent et utilisent les fiacres ou les omnibus ... Dans le cadre d'un cocher, il faut en plus la place de garer la voiture en elle-même, en plus des chevaux (notons qu'il devait y avoir économie dans l'entretien des bêtes, car elles sont souvent en mauvais état ...). Après les loyers parisiens sont plus accessibles qu'aujourd'hui, je pense qu'il est jouable d'avoir son petit hangar avec ce qu'il faut. Mais il devait être courant pour les cochers de s'arranger entre eux, j'imagine : en se mettant à plusieurs pour avoir l'écurie, payer le palefrenier, etc., il y a des économies à faire ! Dans le cas où tu voudrais avoir un bonhomme sous contrat d'une compagnie, il reste les omnibus, mais c'est sans doute moins folichon ! Tu peux aussi devenir le cocher personnel de quelqu'un, mais la liberté de mouvement est moindre.

En espérant t'avoir aidé !

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés


Dernière édition par Pierrot Lunaire le Mar 21 Aoû - 2:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Dim 19 Aoû - 6:27

Bonsoir Pierrot et merci pour tes réponses !

Mon personnage sera conducteur de fiacre, et non d'omnibus ou de diligence, et je l'imagine à son compte justement. Merci pour tes précisions quant à la manière de le devenir et les différentes règlementations concernant cette fonction, cela m'aidera bien. Pour les tarifs, j'avoue que cela peut m'être très utile oui ! Tu t'appuies sur un livre ou un site internet pour avoir tes infos ? Je serais curieuse d'en savoir plus si cela est possible.

Je pense que je pourrais dire qu'il partage un hangar avec un confrère oui, c'est une bonne idée qui me parait très cohérente. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Dim 19 Aoû - 6:57

Mais tout le plaisir est pour moi !
Voyons pour les tarifs. Je vais te citer exactement ma source, pour le coup, parce que je trouve que tout y est dit et de façon très claire :

Citation :
Un fiacre peut accueillir deux passagers, trois si le cocher consent à en accepter un à côté de lui - ce qu'il refuse rarement. Des voitures et dans landaus à quatre places existent également, mais sont en nombre moins important.
Le tarif se calcule à l'heure. La première est intégralement due ; le temps excédent se compte par fractions de cinq minutes.
~ Tarifs : à deux places : 2 fr. ; à quatre places : 2 fr. 50. Les tarifs de nuit sont majorés de 25%. A Paris, chaque passage des fortifications donne droit à une indemnité de 1 ou 2 fr.
Pourboire : 25 centimes, 50 c. si l'on occupe la place à côté du cocher.

En général, pour mes informations, je conjugue les livres que j'ai chez moi, que j'emprunte et Internet (en vérifiant les infos que je trouve). En l'occurrence, ces précieux tarifs me viennent du "Guide de la Belle Époque" qu'on trouve dans Maléfices, un très bon JDR papier dont je me sers à l'occasion. Wink

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés


Dernière édition par Pierrot Lunaire le Mar 21 Aoû - 2:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Invitée
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Dim 19 Aoû - 7:10

Merci pour toutes tes informations sur les ballerines !

Ton post m'a beaucoup aidé ! Je suis en train de travailler mon personnage grace à tes données !

Pour l'instant je n'ai pas d'autres questions, je reviendrai si un point de mon personnage me bloque !

Je ne suis pas contre quelques petits exemples d'images ^^
Merci beaucoup =)
Revenir en haut Aller en bas
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Dim 19 Aoû - 10:06

Ah tant mieux, bon courage dans ta construction de personnage ! Et voici quelques images déjà recueillies, ma collègue Armide en a déjà redimensionné quelques unes. Note que tu n'es aucunement obligée d'avoir un avatar de danseuse en tenue de ballet, et que tu pourras très bien prendre un avatar classique si aucune image ne t'inspire) :

Albert-Ernest Carrier-Belleuse :

Spoiler:
 

Edouard Debat-Ponsan

Spoiler:
 

Léon Comerre

Spoiler:
 

Jean-Louis Forain

Spoiler:
 

William Leroy Metcalf

Spoiler:
 

Claudie Chamerot

Spoiler:
 

Et Degas, évidemment, dont je ne te ferai pas de sélection. Au plaisir de te voir bientôt parmi nous, Mademoiselle la ballerine ! Wink

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés


Dernière édition par Pierrot Lunaire le Mar 21 Aoû - 2:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Invitée
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Dim 19 Aoû - 10:52

Merci beaucoup pour cette sélection de peintures, toutes plus belles les unes que les autres !

J'ai vu aussi une belle image dans la galerie de proposition d'avatar :



J'hésite encore entre cette image et prendre une des deux danseuses sur le tableau de Metcalf ^^

Merci encore pour ton aide ! Mon personnage sera inscrit dans peu de temps !
Revenir en haut Aller en bas
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Dim 19 Aoû - 10:56

Ah dire que j'ai oublié cet avatar alors que c'est un de mes préférés de la galerie ! Contente que les images te plaisent, en tout cas, et à très bientôt

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Mar 21 Aoû - 1:09

Yo ! J'ai plein de questions en ce moment alors je vais commencer par un sujet, c'est déjà pas mal x)

Qu'est-ce-qu'on appelle la petite bourgeoisie ? En quoi se distingue-t-elle du reste ? Comment vit-elle ?

Merci d'avance pour les réponses, chef Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Mar 21 Aoû - 1:48

Ce qu'on appelle la petite bourgeoisie, c'est tout simplement la part de la bourgeoisie la moins fortunée. Pour donner un équivalent, c'est grosso modo (en simplifiant) l'équivalent de la classe moyenne. Elle imite le mode de vie des classes plus fortunées, les familles ont au moins un ou deux domestiques à la maison (quitte à les faire trimer énormément et leur verser le salaire le plus bas possible). Pour les professions exercées, ce sera par exemples des "artisans, petits commerçants, boutiquiers, ou petits agriculteurs propriétaires". Ils mènent donc, en général, une vie assez économe, tout en prétendant à leur petite légitimité/dignité sociale. C'est un milieu où la famille a beaucoup d'importance, ainsi que la moralité (ou l'apparence de moralité). Ce sont en général des familles qui possèdent peu et tirent donc leur dignité de là.

Note que le "petit-bourgeois" en littérature désigne souvent un individu à l'esprit étroit, bien engoncé dans ses principes.

En espérant avoir éclairé ta lanterne !

EDIT
: ajoute dans le premier post d'un récapitulatif des questions déjà résolues !

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Mar 21 Aoû - 8:38

Merci chef, effectivement, ça m'aide beaucoup ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Mar 21 Aoû - 11:33

A nouveau des petites questions pour ma ballerine ^^

Je voudrais avoir quelques renseignements sur les écoles de danse...

Etaient-elles payantes ?
Quels batiments étaient-ce ? Les cours avaient-ils lieu à l'opéra ? Comment les danseuses faisaient-elles pour intégrer le corps du ballet de l'opéra ? Et au contraire danser pour des musics hall ou des petits théâtres ? Peut-on évoluer d'un petit théâtre vers l'Opéra ?

Merci d'avance ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Mer 22 Aoû - 3:57

Hello, c'est re-moi ! Very Happy

J'ai de nouvelles questions Razz Pardon !

1. Est-il possible de cumuler plusieurs emplois manuels, à l'époque ? Comme palefrenier et ramoneur, ou je ne sais quoi encore ? Et ceci, sans mourir d'épuisement ? xD

2. Qu'est-ce-qu'un gardien des catacombes ? En quoi consiste ce travail ?

3. Combien coûtait à l'époque l'achat d'une maison ou d'un appartement dans un quartier pourri ? x) Ou la location d'une maison ? (c'est possible avec un salaire de l'un des métiers sus-nommés ?)

4. Comment fonctionne les syndicats à l'époque ?

D'avance, merci beaucoup, chef ! =)


Dernière édition par Le Zozio le Mer 22 Aoû - 4:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armide
Caméléon psychopathe - Incarnation de l'Efficacité
avatar

Messages : 791

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Mer 22 Aoû - 4:29

Pour le métier de gardien des catacombes, je vais voir si je n'ai pas d'infos dessus dans mes documents. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catharina de Fréneuse
L'enfant reconnaît sa mère à son sourire.
avatar

Messages : 401

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Mer 22 Aoû - 4:32

Moi j'ai une petite question également ! Je voudrais savoir si, une fois divorcée, une femme retrouver son nom de jeune fille ou garde le nom de son mari ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hana-no-yume.deviantart.com
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Mer 22 Aoû - 6:14

Héhé, j'ai fini ma sous-partie et m'accorde donc une petite pause questions \o/

Écoles de danse

Eleonore a écrit:
Etaient-elles payantes ?
Quels batiments étaient-ce ? Les cours avaient-ils lieu à l'opéra ? Comment les danseuses faisaient-elles pour intégrer le corps du ballet de l'opéra ? Et au contraire danser pour des musics hall ou des petits théâtres ? Peut-on évoluer d'un petit théâtre vers l'Opéra ?

L'école de danse de l'Opéra n'est pas payante. On fournit même une tenue à la petite à son arrivée (même si elle est souvent défraîchie et trouée de partout ...), elle fournira ensuite les chaussons et autre, je pense. Mais les affaires de danse ne sont pas chères comme aujourd'hui, évidemment.

Les danseuses sont appelées à intégrer le corps de ballet à la fin de la formation, si on les juge assez bonnes pour ça. Si elles ne sont pas prises, elles ... Se débrouillent. Elles tentent notamment d'entrer dans les troupes des music-halls (qui proposent de véritables ballets à l'époque). On ne peut pas évoluer d'un petit théâtre à l'Opéra, qui conserve des artistes formés maison (même aujourd'hui, c'est plus difficile de gravir les échelons quand on n'est pas de la maison, mais ce n'est plus impossible). L'inverse est en revanche possible ! Wink

Questions de métiers

Le Zozio a écrit:
1. Est-il possible de cumuler plusieurs emplois manuels, à l'époque ? Comme palefrenier et ramoneur, ou je ne sais quoi encore ? Et ceci, sans mourir d'épuisement ? xD

2. Qu'est-ce-qu'un gardien des catacombes ? En quoi consiste ce travail ?

3. Combien coûtait à l'époque l'achat d'une maison ou d'un appartement dans un quartier pourri ? x) Ou la location d'une maison ? (c'est possible avec un salaire de l'un des métiers sus-nommés ?)

4. Comment fonctionne les syndicats à l'époque ?

Tu me fais trimer, Zozio ! Voyons ...

1) Non, il n'est pas possible de le faire sans mourir d'épuisement, justement. Aujourd'hui, cela nous semble peut-être fou avec notre droit du travail, mais les horaires de travail sont très élargis par rapport à ce qu'on connaît. La preuve, une loi de 1892 règlemente le travail de jeunes (de 16 à 18 ans) et des femmes à onze heures. C'est dire que les hommes devaient en faire davantage ... Il me semble donc impossible de cumuler plusieurs emplois dans ces conditions.

2) Autant des gars de l'Inspection Générale des Carrières, qui font des rondes, vérifient la solidité du réseau, contrôlent les risques d'éboulement, je pense que ça existait à l'époque, autant un gardien ... Comme les visites étaient alors exceptionnelles et réservées à des personnages de marque, il n'y avait pas vraiment d'entrées gardées, il me semble ... Puisqu'elles étaient juste fermées. A voir si Armide peut en savoir plus.

3) Je ne peux pas te trouver de chiffre tout de suite, cela implique une recherche très approfondie (ce ne sont pas des choses que la littérature précise toujours), mais la location me semble tout à fait possible. Paris n'est pas aussi coûteux qu'aujourd'hui (même s'il n'est plus à la portée des ouvriers d'usine, déjà, relégués en banlieue avec les usines où ils travaillent).

4) Le syndicalisme est légal depuis 1884, mais il y avait déjà, auparavant, environ 500 chambres syndicales en France. Cependant, le syndicalisme évolue à la fin-de-siècle sous l'influence des idées marxistes : il ne s'agit plus seulement de défendre des droits personnels, les syndicalistes ont pour but de transformer la société.

La principale revendication à l'époque est le passage à la journée de 8 heures (ce que les élites craignent d'accorder car on le sait bien, le peuple utiliserait son temps libre à boire et à aller dans des cabarets miteux ...). Des journées de grève sont menées, notamment le 1er mai. Celle qui eut lieu le 1er mai 1891 à Fourmies fut durement réprimée : la police tira sur la foule, il y a 9 morts et 35 blessés. Le climat social est assez tendu car le gouvernement et, plus généralement les élites, voient les ouvriers comme une foule dangereuse, plus assez croyante, encline au vice, qu'il faut cadrer par le travail.

Dans tous les cas, les syndicats constituent une vraie force politique hors des logiques parlementaires. Cependant, il ne faut pas oublier qu'il y a beaucoup de tensions et de remises en question internes. au sein même des Syndicats, on est dans une période de transition : le syndicalisme à tendance révolutionnaire est encore présent mais remis en cause. La Confédération Générale du Travail (CGT) est créée en 1895, mais elle changera de ligne politique après 1900 en se détachant du socialisme auquel elle était affiliée à ses débuts. En un mot, c'est une réalité complexe et changeante.

Note : Ce texte dépasse les limites chronologiques, mais peut donner une idée des différentes forces en opposition.

J'espère que tu ne m'en voudras pas de ne pas donner des informations plus concrètes, mais dans le cadre de questions qui amènent des réponses aussi complexe, je ne puis sortir la réponse de mon chapeau comme par magie. x)

Changement de nom pour les femmes divorcées

Une femme divorcée reprend normalement son nom de jeune fille.

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Mer 22 Aoû - 6:32

Merciiiiiii Chef ! =D

Un peu de thé et des cookies pour me faire pardonner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armide
Caméléon psychopathe - Incarnation de l'Efficacité
avatar

Messages : 791

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Mer 22 Aoû - 9:59

Citation :
2) Autant des gars de l'Inspection Générale des Carrières, qui font des rondes, vérifient la solidité du réseau, contrôlent les risques d'éboulement, je pense que ça existait à l'époque, autant un gardien ... Comme les visites étaient alors exceptionnelles et réservées à des personnages de marque, il n'y avait pas vraiment d'entrées gardées, il me semble ... Puisqu'elles étaient juste fermées. A voir si Armide peut en savoir plus.

Alors non, les visites n'étaient pas "exceptionnelles et réservées aux gens de marque", elles avaient lieu au moins deux fois par mois, sans compter des séances exceptionnelles. Ces visites réglementaires ont tendance à devenir de plus en plus fréquentes, étant donné la demande, sans parler du fait que les gardiens ont tendance à laisser passer les gens contre un petit pourboire, à condition que ça ne se sache pas... (Quant aux visites officielles, elles étaient - comme c'est actuellement le cas - payantes, le tarif d'entrée étant vraisemblablement relativement élevé : des gens de la classe populaire ne pourraient que très difficilement se le permettre, par exemple...)

Venons-en aux gardiens. Ce sont en effet des gens dépendants de l'Inspection Générale des Carrières. Ils ne font pas vraiment de rondes - à vrai dire, ce n'est pas nécessaire, car l'ossuaire visitable est isolé du reste des galeries par de véritables murs. Pour expliquer ça, il faut en revenir à la "méthode Guillaumot", du tout début du XIXe siècle : comme les effondrements étaient très fréquents, Guillaumot, premier inspecteur général des carrières, a décidé de les combler en forant de nouvelles galeries (parallèles aux rues en surface, peu ou prou) et de combler les vides entre les intersections des galeries creusées avant de les sceller par des murs. Evidemment, il n'a pas pu faire ça pour tout le réseau, mais la partie proche de la Tombe-Issoire, donc de l'ossuaire, est dans ce cas. Donc, pas trop besoin de faire des rondes dans les catacombes pour contrôler les visites illégales (d'autant plus que ce travail-là relève davantage de la maréchaussée). Par contre, des rondes plus complètes ont dû être organisées régulièrement (une fois par trimestre au moins) pour contrôler l'état des galeries et prévenir l'apparition de nouveaux fontis (début d'effondrement d'une galerie), les consolider, etc. Il est par contre vraisemblable que cette tâche-là revienne à des hommes de métier expérimentés plutôt qu'à de simples gardiens.

Ce qui était surveillé à l'époque, c'était les entrées/sorties possibles. Je n'ai malheureusement pas trouvé de documentation plus précise sur ce métier de gardien des catacombes, mais je suis certaine de son existence : elle est avérée par plusieurs articles de journaux et quelques faits-divers (dont certains relatés par le guide des catacombes qu'on a croisé avec son groupe, Pierrot, je sais pas si tu te souviens ^^). En général, le scénario est le même : le gardien a laissé entrer des gens contre pourboire malgré l'interdiction, ces gens n'ont pas été discrets et il s'est fait mettre à la porte. Il devait y avoir au moins deux gardiens, à l'entrée et à la sortie officielles des catacombes, plus vraisemblablement à quelques entrées assez connues et accessibles. L'entrée actuelle est barrière d'Enfer, mais il est fait mention d'une autre rue Dareau (pas très loin), sans parler de la sortie (actuellement rue Rémy Dumoncel, mais je sais que cette sortie est très récente et je ne sais pas où était la précédente... =/).

Et une petite info ponctuelle : l'inspecteur général des carrières entre 1896 et 1907 s'appelle Charles-Emile Wickersheimer. Quelques infos sur lui. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Jeu 23 Aoû - 3:31

Merci beaucoup pour les renseignements sur ce métier, Armide ! Ca donne des idées
Toi aussi, tu as la droit au thé et aux cookies <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armide
Caméléon psychopathe - Incarnation de l'Efficacité
avatar

Messages : 791

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Jeu 23 Aoû - 3:56

Mais de rien ! ^^ Si je peux te trouver des renseignements plus précis sur les catas ou autre, je te scannerai les pages de l'atlas. Wink (Idem, si tu veux un résumé de ce qu'on y trouvait à l'époque en plus de l'ossuaire, ça devrait pouvoir se faire ! ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Re: Questions d'histoire   Lun 17 Sep - 22:58

Bonjour, c'est encore moi !

Questions bizarres numéro 364 et 365 :

- Quel était le prix d'un billet de train en 1ère, 2ème et 3ème classe à l'époque ?

- Quelles villes était desservie par le réseau ferroviaire ?

Encore merci d'avance pour vos réponses éclairées, oh grands sages ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Questions d'histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Questions d'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: En scène ! (hors RP) :: Scènes de la vie parisienne :: Questions & Suggestions-