AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Un éditorial sur l'éditeur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jules Spéret
La perfection n'existe que dans mon miroir
avatar

Messages : 93

MessageSujet: Un éditorial sur l'éditeur...   Mar 10 Juil - 12:25


Éditorial sur l'éditeur


Signalement
Nom : Spéret
Prénoms : Jules Émile Henri
Âge estimé : 40 ans (en réalité 41)
Origine sociale : haute bourgeoisie
Profession : éditeur et directeur de la Revue mauve

Caractéristiques physiques : homme de taille moyenne, de corpulence un peu large, à la physionomie très énergique, bougeant sans cesse. Cheveux, moustache et barbe bruns, yeux marron foncé brillants et profonds, nez busqué, bouche large. Style vestimentaire à mi-chemin entre la bohème et la bourgeoisie : couleurs fantaisistes (en particulier du prune ou du lilas), mais coupes et matières relativement réglementaires.

Caractéristiques psychologiques : personnage anticonformiste, libre-penseur, partisan d'une révolution purement intellectuelle ; passionné par les arts de la modernité, par la nouveauté en général, d'une grande curiosité intellectuelle ; homme sans cesse affairé et semblant toujours poursuivre avec acharnement un but bien précis. Est souvent sans façon avec les gens de son entourage, en particulier les artistes et les auteurs qu'il édite (et qui sont, notons-le, fort bien rétribués), plutôt généreux, mais un peu intéressé sur les bords, mine de rien...

Goûts : ne supporte pas tout ce qui est déjà dépassé, tout ce qui est convenu et en général tout ce qui est "petit bourgeois". Est féru d'art anticonformiste et de technologie, au grand dam de son épouse. Dessine et racle un peu de violon, sans grand talent... Au reste, vous le croiserez souvent dans des cafés et brasseries où la nourriture est sans doute en-deçà des possibilités de sa bourse... C'est ça, la bohème !


Chronologie
1854, 14 juillet : naissance de Jules Spéret, second fils de Louis Spéret (notaire) et de Marthe Demoulin.
1870 - 72 : guerre franco-prussienne, Commune et autres troubles politiques. Jules, trop jeune encore, ne prend pas part au combat, mais assiste à des scènes de violence qui le persuadent de l'inefficacité des révolutions armées.
1875 - 1880 : années d'étude... du droit, en théorie, mais en pratique, il fréquente surtout les milieux littéraires. N'en déplaise à papa.
1881 : mariage avec Séraphine de Ressal. Jules Spéret fait son chemin en tant qu'employé dans une maison d'édition et découvre les ficelles du métier.
1882 : avec quelques amis, il fonde sa première revue, qui ne durera guère mais lui permettra de s'insérer davantage dans les milieux bohèmes.
1885 : après des passages dans plusieurs petites revues, Jules Spéret lance celle qui deviendra célèbre, la Revue mauve, en hommage à sa couleur préférée (qui est aussi celle de l'inspiration et de la créativité, notons-le). Au départ petite revue mensuelle sans prétention publiant quelques écrits et quelques avis, elle ne tarde pas à prendre de l'ampleur, à la fois grâce à la bourse bien garnie de son directeur (M. Spéret père était mort peu avant, en léguant une belle fortune à ses deux fils) et grâce à ses talents d'homme d'affaire.
1893 : création des éditions de la Revue mauve, destinées à faire découvrir des auteurs délaissés par les grandes maisons d'édition et pratiquant une littérature innovante.

_________

1896, 8 février : attentat à l'Opéra Garnier.
1896, avril : salon d'Apolline de Souzay.
1896, 30 avril : publication de la lettre du coupable de l'attentat dans la Revue mauve et discussion avec Octave Canard-Mauperché.
1896, début juin : passage à la Reine Blanche et rencontre de Louison Delorme.
1896, 20 juin : exécution de Renaud Berger et de Lionel Sylvande.
1896, fin juin : expertise d'un certain document apporté par le Zozio.


Fréquentations
Canard-Mauperché, Octave : à venir.

Debongure, Maximilien : à venir.

Forestier, Anne-Marie : à venir.

de Souzay, Apolline : à venir.


Autres
Objets et indices RP
  • Trois sacs de topinambours, à cuisiner rapidement
  • Le premier tome d'une magnifique édition de La Fontaine : Choix de fables, sur papier hôsho (sorte de papier crépon), illustrée par les plus grands artistes du Japon, mais auquel il manque des feuillets d'illustrations.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un éditorial sur l'éditeur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: Coulisses (hors RP) :: Le coin du joueur :: Feuille de personnage-