AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Il est passé par ici, il repassera par là...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Antoine "Le Zozio" Viret
Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
avatar

Messages : 238

MessageSujet: Il est passé par ici, il repassera par là...   Dim 24 Juin - 23:42

    Registre des habitants
    de la Ville de Paris

    Quelques informations factuelles :

    • Nom & Prénoms :Ne cherchez pas à lui demander son nom, il en change à chaque heure. Surnommé "Le Zozio", ou encore très souvent "Le Fou" pour des raisons évidentes. Certains l’appellent parfois le Drôle d’oiseau, le Chansonnier , le Vaurien ou encore « Eh, toi, là, reviens ici ! »
    • Âge & Date de naissance : Inconnus. Âge estimé : entre 20 et 75 ans.
    • Origine sociale : Vagabond
    • Métier, occupation : Il passe son temps à chanter, à vagabonder dans les rues de Paris, « emprunter » deux-trois bourses par-ci par-là, échapper à la Police et parfois, si l’envie lui prend, servir de guide dans les Catacombes.
    • Ambitions de votre personnage : Des ambitions ? Pas à la connaissance des gens. Peut-être même pas de lui. Mais pour le savoir, il faudrait déjà l’attraper.
    • Milieu fréquenté : Il ne fréquente pas le milieu criminel. Voler des bourses, c’est un passe-temps, pour lui, et un moyen de subsistance comme un autre. Après tout, l'argent est fait pour se distribuer, pas vrai ?
    • Points de Mondanité : 0, mais tous les gens commencent à le connaître, à l'apprécier ou à le haïr
    • Points d'Infamie : 25, le vagabondage est un crime, que diable ! A moins que ce ne soit le vol occasionnel de bourse ?


Tout esprit profond s'avance masqué

Description physique & psychologique :

Rapport du 25 mars 1893

Un nouveau vagabond a fait son apparition, vers Montmartre. D'un genre étrange, il passe son temps à chanter, accompagné de sa guitare. Et des chansons que personne ne connait. Deux de nos hommes ont essayé de l'arrêter, mais il court vite, le bougre. On l'aura la prochaine fois.

Rapport du 2 avril 1893

"IL" est très difficile à appréhender. A croire qu'IL sait à l'avance quand on doit arrivé. De plus, les témoignages diffèrent. D'abord, IL est blond avec une barbe bien taillée. Puis, l'autre fois, une barbe noire fournie lui cache la moitié du visage. Les cheveux longs, les cheveux courts, avec barbe, sans barbe, avec chapeau, sans chapeau... On le soupçonne d'utiliser des subterfuges, de type perruques et postiches. Où se les procure-t-IL ?

Rapport du 16 avril 1893
IL a l'habitude de voler les bourses des passants. Mais pour une raison obscure, IL ne garde que quelques pièces, et redonne le reste aux autres mendiants qu'IL croise. Particulièrement à une fille miséreuse. On ne sait pas pourquoi. Se prendrait-il pour Robin des Bois ? Mais, en tout cas, un de mes hommes va la suivre discrètement. Elle a peut-être un lien avec lui.

Rapport du 5 mai 1893
La surveillance n'a rien donné. IL continue à agir. A peine le voit-on, que le voilà en train de courir, et vite. Très vite. Mon adjoint Cheval l'a aperçu à peine, et ne l'a décrit que comme petit, entre 1m50 et 1m55, et une silhouette fine. Il n'a rien pu voir d'autre.

Rapport du 13 mai 1893
D'après les passants, l'individu a l'habitude de "sautiller" après chaque chanson.
D'après eux, il semblerait que ces dernières soient basées sur les habitants de Paris, mais rarement compréhensibles. Sauf peut-être par la personne visée.


Rapport du 18 juin 1893
"IL" est encore apparu. Madame de "X" est venue se plaindre. IL aurait chanter en pleine rue les errances conjugales de Madame. On ne sait comment IL l'a appris. IL ne semble pourtant jamais citer de nom. C'est la troisième plainte de ce type ce mois-ci.

Rapport du 5 juillet 1893

Les gens de la rue l'ont surnommé "Le Zozio". On a décidé que ce serait son nom de code dans les rapports. "Le Zozio" attire la sympathie auprès des gens. Il ne semble pas malveillant, en lui-même. D'après les témoignages, personne ne l'a même jamais vu boire ou fumer. Il est juste... fou. Je ne vois pas d'autres explications. Il est devenu l'attraction des quartiers. Si on l'arrête, on va encore subir les mécontentements de la rue...

Rapport du 12 juillet 1893

On a une nouvelle description de l'individu. Mais le témoin est un enfant de neuf ans. L'enfant nous a dit que Le Zozio a, je cite "les yeux, chacun d'une autre couleur, c'est amusant. Y en a un, il est tout bleu, bleu ciel, sans nuage ! Et puis l'autre, il est vert comme les feuilles !" Le petit a dessiné "le gentil monsieur qui lui a offert des bonbons". C'est le seul portrait qu'on a de lui. Il est joint au rapport.

Rapport du 20 août 1893
Le Zozio a dévoilé une nouvelle facette. Et un nouveau méfait, par la même occasion. Il semblerait qu'il organise des visites payantes des Catacombes. Les plaignants ont assuré qu'il connaissait "chaque recoin par coeur". Sauf que : "Il a dit qu'on avait payait pour l'entrée, mais que pour la sortie, y avait un supplément." Des spécialistes des Catacombes ont heureusement retrouvés ces messieurs-dames deux heures plus tard. Une dame étrange, à la voix grave, leur aurait dit de chercher par là.

Rapport du 14 avril 1894

Un honnête homme est venu au commissariat aujourd'hui. Le Zozio lui a volé sa bourse. Mais il ne voulait pas porter plainte, soit-disant "parce que c'est mon anniversaire, je veux faire preuve de charité". Il tenait cependant absolument à savoir où il pouvait le trouver. Il semblait très enthousiaste et griffonnait en permanence pendant que je lui indiquais le peu que je savais. Du Zozio ou de lui, je me demande lequel est le plus fou.

Rapport du 15 mars 1896

Le Zozio a changé son parcours habituel. A présent, il traîne de temps en temps vers une école de Saint-Denis.
Le chef m'a dit de laisser tomber ce vagabond, avec tout le boulot qu'on a en ce moment. Entre l'Opéra et le d'Harcourt, on ne sait plus où donner de la tête. Mais, moi... Je le jure sur la tombe de mes ancêtres, je l'aurais un jour, ce drôle d'oiseau.


Extraits du journal secret du brigadier Martin




Seules les pensées que l'on a en marchant valent quelque chose.

Texte d'introduction au personnage ou Test RP :

L'Opéra Garnier a brûlé hier soir. La rue enfle de cette rumeur. Chacun va de son chagrin, de son indignation et de son commentaire. Au milieu de ce vacarme de murmures, un drôle de bonhomme gesticulant. Se frayant un passage à travers la foule de curieux, il sort sa guitare, le regard embué tourné vers le bâtiment à la beauté envolée. Le son de sa voix, au timbre affecté, se fait entendre :

"Vaniteux, tu as eu ta vengeance
Sur les gens de cette engeance
Et maintenant tu t'en veux
D'avoir fait confiance
Au haineux de ce milieu.
Assume cette mésalliance !"


"Hé toi ! Viens ici !" retentit la voix de l'agent de Sûreté.
Trop tard. Le vagabond s'est enfui en riant, disparu au milieu de la foule hébétée.


Theatrum Mundi

Pour terminer ...

    • Pseudonyme : Semi-double compte, chers amis ! (je me comprends =P )

    • Âge : 21 ans et toutes mes dents !
    • D'où nous venez-vous ? D'ici ! Honey, I'm hooooome !
    • Quelque chose à nous dire ? Quand est-ce qu'on mange ?



Dernière édition par Le Zozio le Mar 21 Aoû - 9:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierrot Lunaire
La bouche clownesque ensorcèle comme un singulier géranium
avatar

Messages : 2896

MessageSujet: Re: Il est passé par ici, il repassera par là...   Lun 25 Juin - 5:18

Eh bien tout est bon, drôle d'oiseau, je vous valide, filez-donc jouer.
Je ne renouvelle pas mon discours habituel, vous connaissez le chemin !
Gare à celui qui semble avoir des oreilles partout. Wink

_________________
Qui c'est, lui ? Liste des PNJs utilisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.com
 

Il est passé par ici, il repassera par là...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: En scène ! (hors RP) :: Les Acteurs de bonne foi :: Spectacle vivant-