AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Lettre à Catharina | « Ne cache pas à ton ami ce que ton ennemi sait. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Catharina de Fréneuse
L'enfant reconnaît sa mère à son sourire.
avatar

Messages : 401

MessageSujet: Lettre à Catharina | « Ne cache pas à ton ami ce que ton ennemi sait. »   Lun 20 Fév - 4:51

Le courrier apporté à Madame se perd parfois, mais la plupart du temps il arrive à destination à l'adresse de Marie-Gilbert Pentois ou, exceptionnellement, chez Zacharia, son jeune frère habitant également Paris (mais il n'est pas garanti qu'il fasse parvenir ses lettres à sa soeur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hana-no-yume.deviantart.com
Jean de Fréneuse
J'ai bu le lait divin que versent les nuits blanches
avatar

Messages : 305

MessageSujet: Re: Lettre à Catharina | « Ne cache pas à ton ami ce que ton ennemi sait. »   Sam 13 Oct - 4:37


Un soir, Marie-Gilbert vint à vous, l'air à la fois affairé et soucieux. Elle vous tend une lettre envoyée à son nom. L'écriture est énergique, pas très gracieuse - une écriture d'homme. Chaque lettre contient toutes les précautions, présentations et conventions d'usage.

Citation :
Lettre à Madame Pentois

Madame,

Je me permets de vous adresser cette lettre parce que vous vous êtes portée garante, aux yeux du monde, de la moralité de Catharina von Reustersvärd. Je sais que ma requête peut sembler audacieuse au vu des rumeurs qui ont couru sur notre compte. Mes affirmations auront peu de poids, me semble-t-il, à côté de celles de votre amie, mais je tiens à vous le déclarer, avec toute l'honnêteté dont peut faire preuve un homme de ma race : il n'y eut jamais que des discussions très convenables, et toujours dans des lieux publics, entre elle et moi.

Cependant, l'entretenir de quoi que ce soit pourrait passer pour un aveu, aujourd'hui. C'est pourquoi je m'adresse à vous, soucieux de la réputation de votre amie : accepteriez-vous de me recevoir chez vous et d'assister à l'entretien que je voudrais avoir avec elle ? Votre présence, en outre, lui sera d'un secours salutaire, car la conversation sera d'un tour très sérieux et peut-être décisif.

Exposez-lui la situation et ses conséquences si vous le jugez bon. Je vous fais entièrement confiance et me tiens, Madame Pentois, pour votre serviteur,

Sans ironie,

M. Jean de Fréneuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://locution-des-pierrots.blogspot.fr/
 

Lettre à Catharina | « Ne cache pas à ton ami ce que ton ennemi sait. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronique du règne de Félix Faure :: Papiers & Missives :: Poste restante :: Correspondances-